Voïvodie de Petite-Pologne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Petite-Pologne (homonymie).
Voïvodie de Petite-Pologne
Województwo małopolskie
Voïvodie de Petite-Pologne Voïvodie de Petite-Pologne
Image illustrative de l'article Voïvodie de Petite-Pologne
Carte des 36 powiats
Carte des 36 powiats
Administration
Pays Drapeau de la Pologne Pologne
Capitale (Diétine) Cracovie
Chef-lieu (Voïvodat) Cracovie
Maréchal Marek Sowa (PO)
2010-
Président de la Diétine Kazimierz Barczyk (PO)
2010-
Voïvode Jerzy Miller
2011-
ISO 3166-2 PL-MA
Démographie
Population 3 458 881 hab. (2012)
Densité 228 hab./km2
Taux d'urbanisation 22 %
Géographie
Superficie 1 518 287 ha = 15 182,87 km2
Localisation
Localisation de la voïvodie
Localisation de la voïvodie
Liens
Site web http://www.malopolskie.pl/
http://www.krakow.uw.gov.pl/

La voïvodie de Petite-Pologne (en polonais Województwo małopolskie) est une des 16 voïvodies (régions administratives) de la Pologne. Cracovie en est le chef-lieu.

La voïvodie fut créée le 1er janvier 1999 à partir des anciennes voïvodies de Cracovie, Tarnów et Nowy Sącz du découpage de 1975, ainsi que de parties des anciennes voïvodies de Bielsko-Biała et Katowice, suite à une loi de 1998 réorganisant le découpage administratif du pays. Elle couvre sensiblement les mêmes territoires que la voïvodie de Cracovie existant de 1945 à 1975.

Elle se divise en 22 districts (powiats), dont 3 villes ayant rang de district, et 182 communes.

Le nom de la voïvodie fait référence à la région historique de Petite-Pologne (Małopolska).

La voïvodie a une superficie de 15 108 km² (12e du pays) et compte 3 298 300 habitants (2009) : 4e du pays.

Situation[modifier | modifier le code]

La voïvodie est située au Sud de la Pologne, au pied des Carpates, le long de la frontière avec la Slovaquie.

La région a une localisation avantageuse au niveau des transports. Autrefois, les routes commerciales s'y croisaient. Actuellement, le corridor transeuropéen de transport TINA III passe par la voïvodie. Une des plus importantes lignes de chemin de fer européennes joignant l'Ouest de l'Europe au Sud-Est traverse également la voïvodie. Des passages frontaliers routiers assurent un accès facile vers la Slovaquie et plus loin, aux pays de la région des Balkans. L’Aéroport Jean-Paul II de Cracovie accueille chaque année des centaines de milliers de passagers.

Elle est bordée au nord par les montagnes de la Sainte-Croix, à l’ouest par le Jura polonais (s’étendant de Częstochowa à Cracovie), au sud par les Tatras, les Beskides et les Piénines.

La région historique de Petite-Pologne[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Petite-Pologne.

La Petite-Pologne (en polonais Małopolska, en latin Polonia Minor) est une région historique de la Pologne. Elle est située dans le Sud de la Pologne, autour des villes de Cracovie et Tarnów. Elle était plus grande que le territoire de la voïvodie actuelle, recouvrant également la voïvodie des Basses-Carpates, la voïvodie de Sainte-Croix, la voïvodie de Lublin et la partie orientale de la voïvodie de Silésie.

Politique[modifier | modifier le code]

La diétine (Sejmik) de Petite-Pologne est composée de la façon suivante (état en juillet 2012)[1]  :

Le chef de l'exécutif (maréchal de la voïvodie) est Marek Sowa (PO) depuis 2010.

Le voïvode, désigné par le gouvernement, est :

Les plus grandes villes[modifier | modifier le code]

(Population en 2003)

Économie[modifier | modifier le code]

Principaux secteurs d'activité :

  • commerce et services
  • industrie minière
  • industrie chimique et métallurgique
  • agro-alimentaire
  • tourisme et loisirs
  • secteur de hautes technologies

Tourisme et culture[modifier | modifier le code]

  • Cracovie : la ville médiévale, le château et la cathédrale du Wawel, l’ancien quartier juif de Kazimierz, les musées (Musée national, Musée d'art contemporain (MOCAK), Musée de la ville, Musée Czartoryski…).
  • Zakopane, la capitale des Tatras.
  • Le complexe monastique des Pères Bernardins à Kalwaria Zebrzydowska, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.
  • Auschwitz et son musée du camp d'extermination nazi, inscrit également sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.
  • Mine de sel de Wieliczka, une des merveilles du monde.
  • Nombreuses églises catholiques et orthodoxes construites en bois.
  • 6 parcs nationaux, 11 parcs naturels, 10 zones naturelles protégées, 77 réserves environnementales et 1 775 monuments naturels.
  • Stations climatiques et thermales.

Éducation[modifier | modifier le code]

La voïvodie compte 26 établissements d’enseignement supérieur. Plus de 180 000 étudiants fréquentent les 16 établissements universitaires de Cracovie. Les plus importants sont l’Université Jagellonne (environ 50 000 étudiants, doctorants compris[2]), l'École des mines et de la métallurgie de Cracovie (AGH) (environ 36 500 étudiants), l'Université d'économie de Cracovie (environ 21 000 étudiants et l'École polytechnique de Cracovie (environ 17 000 étudiants).

Hors de Cracovie, l'enseignement supérieur à orientation professionnalisée s'est développé, notamment dans les centres universitaires d'Oświęcim et de Tarnów : École nationale supérieure professionnelle d'Oświęcim (pl) École nationale supérieure professionnelle de Tarnów (pl) (Państwowa Wyższa Szkoła Zawodowa w Tarnowie).

Des établissements privés ongt également été créés.

Noms de famille les plus fréquents[modifier | modifier le code]

  • 1. Nowak : 23 671
  • 2. Wójcik : 13 347
  • 3. Zając : 10 206

L'annuaire de Cracovie en 1907[modifier | modifier le code]

En 1907, il y avait 25 000 personnes qui figuraient à l'annuaire Annuaire de Cracovie,

Les patronymes les plus fréquents en 1907[modifier | modifier le code]

  1. Nowak : 92
  2. Horowitz : 72
  3. Landau : 60
  4. Kowalski : 49
  5. Friedmann : 43
  6. Klein : 42
  7. Müller : 42
  8. Grabowski : 38
  9. Fischer : 37
  10. Gross : 34

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]