Liste des députés du Calvados

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Député du Calvados)
Aller à : navigation, rechercher

Sommaire

Circonscriptions[modifier | modifier le code]

Le Calvados compte actuellement 6 circonscriptions.

Ve République[modifier | modifier le code]

Quatorzième législature (2012-2017)[modifier | modifier le code]

Les députés élus ou réélus le sont :

Circonscription Député Parti Suppléant Autre mandat
Première circonscription Philippe Duron PS Éric Vève Maire de Caen (2008-2014)
Deuxième circonscription Laurence Dumont PS Christian Piélot
Troisième circonscription Clotilde Valter PS Guy Bailliart Conseillère générale de Lisieux-2
Quatrième circonscription Nicole Ameline UMP Christian Cardon
Cinquième circonscription Isabelle Attard ND Maryvonne Mottin
Sixième circonscription Alain Tourret PRG Annie Bihel Maire de Moult et vice-président du Conseil régional de Basse-Normandie.

Treizième législature (2007-2012)[modifier | modifier le code]

Depuis le . Les députés élus ou réélus le sont :

Circonscription Député Parti Suppléant Autre mandat
Première circonscription Philippe Duron PS Gilles Déterville Maire de Caen (2008-2014)
Deuxième circonscription Laurence Dumont PS Emmanuel Renard
Troisième circonscription Claude Leteurtre NC Sébastien Leclerc Conseiller général du Canton de Falaise-Sud
Quatrième circonscription Nicole Ameline UMP Christian Cardon Conseillère régionale de Basse-Normandie (→ 2010).
Cinquième circonscription Jean-Marc Lefranc UMP Laurent Huet Conseiller régional de Basse-Normandie
Sixième circonscription Jean-Yves Cousin UMP Maire de Vire

Douzième législature (2002-2007)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au . Les députés élus le sont :

Circonscription Député Parti Suppléant Autre mandat
Première circonscription Brigitte Le Brethon UMP Maire de Caen
Deuxième circonscription Rodolphe Thomas UDF Maire d'Hérouville-Saint-Clair
Troisième circonscription Claude Leteurtre UDF Maire de Falaise
Quatrième circonscription Nicole Ameline UMP Remplacée le par Yves Boisseau à la suite de sa nomination au gouvernement.
Cinquième circonscription Jean-Marc Lefranc UMP Conseiller régional de Basse-Normandie
Sixième circonscription Jean-Yves Cousin UMP Maire de Vire

Onzième législature (1997-2002)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au .

Circonscription Député Parti Suppléant Autre mandat
Première circonscription Philippe Duron PS Maire de Louvigny
Deuxième circonscription Louis Mexandeau PS Conseiller régional de Basse-Normandie
Troisième circonscription Yvette Roudy PS Maire de Lisieux
Quatrième circonscription Nicole Ameline DL Vice-Présidente du Conseil Régional de Basse-Normandie
Cinquième circonscription Laurence Dumont PS Conseillère régionale de Basse-Normandie (1998-2001)
Sixième circonscription Alain Tourret PRG Maire de Moult

Dixième législature (1993-1997)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au .

Circonscription Député Parti Suppléant Autre mandat
Première circonscription Francis Saint-Ellier UDF Conseiller municipal de Caen
Deuxième circonscription Louis Mexandeau PS Conseiller régional de Basse-Normandie
Troisième circonscription André Fanton RPR Conseiller général du Canton de Lisieux-3
Quatrième circonscription Nicole Ameline DL Remplacée par Yves Boisseau le à la suite de sa nomination au gouvernement.
Retrouve son poste le après son départ du gouvernement.
Cinquième circonscription François d'Harcourt UDF
Sixième circonscription René Garrec UDF-PPDF Président du Conseil Régional de Basse-Normandie

Neuvième législature (1988-1993)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au

Circonscription Député Parti Suppléant Autre mandat
Première circonscription Francis Saint-Ellier UDF Conseiller municipal de Caen
Deuxième circonscription Louis Mexandeau PS Conseiller régional de Basse-Normandie
Troisième circonscription Yvette Roudy PS Maire de Lisieux
Quatrième circonscription Michel d'Ornano UDF-PR Président du Conseil général du Calvados
Remplacé le par Nicole Ameline à la suite de son décès.
Cinquième circonscription François d'Harcourt UDF
Sixième circonscription René Garrec UDF-PR Président du Conseil Régional de Basse-Normandie

Huitième Législature (1986-1988)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au . Députés élus au scrutin proportionnel plurinominal par département

Liste Député Parti Suppléant Autre mandat
RPR-UDF Michel d'Ornano UDF Président du Conseil général du Calvados
RPR-UDF André Fanton RPR Conseiller général Canton de Lisieux-3
PS André Ledran PS Maire de Ouistreham
Conseiller général du canton d'Ouistreham
PS Louis Mexandeau PS
PS Yvette Roudy PS Maire de Lisieux
RPR-UDF Francis Saint-Ellier UDF-PR

Septième Législature (1981-1986)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au .

Circonscription Député Parti Suppléant Autre mandat
Première circonscription Louis Mexandeau PS Remplacé le par Éliane Provost à la suite de sa nomination au gouvernement.
Deuxième circonscription Henry Delisle PS Démissionne le
Troisième circonscription Michel d'Ornano UDF Président du Conseil général du Calvados
Quatrième circonscription François d'Harcourt UDF
Cinquième circonscription Olivier Stirn UDF Maire de Vire

Sixième Législature (1978-1981)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au .

Circonscription Député Parti Suppléant Autre mandat
Première circonscription Louis Mexandeau PS
Deuxième circonscription Robert Bisson RPR Président du Conseil général du Calvados (Canton de Lisieux-2) (→ 1979)
Troisième circonscription Michel d'Ornano UDF Remplacé le par Jacques Richomme à la suite de sa nomination au gouvernement.
Quatrième circonscription François d'Harcourt UDF
Cinquième circonscription Olivier Stirn UDF Maire de Vire
Remplacé le par Antoine Lepeltier à la suite de sa nomination au gouvernement.

Cinquième Législature (1973-1978)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au .

Circonscription Député Parti Suppléant Autre mandat
Première circonscription Louis Mexandeau PS
Deuxième circonscription Robert Bisson UDR Maire de Lisieux (→ 1977)
Président du Conseil général du Calvados (Canton de Lisieux-2)
Troisième circonscription Michel d'Ornano RI Remplacé le par Jacques Richomme à la suite de sa nomination au gouvernement.
Quatrième circonscription François d'Harcourt UDR
Cinquième circonscription Olivier Stirn UDR Maire de Vire
Remplacé le par Charles Malouin à la suite de sa nomination au gouvernement.

Quatrième Législature (1968-1973)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au .

Circonscription Député Parti Suppléant Autre mandat
Première circonscription Henri-François Buot UDR Conseiller général du Canton de Caen-Est
Deuxième circonscription Robert Bisson UDR Maire de Lisieux
Président du Conseil général du Calvados (Canton de Lisieux-2) (à partir de 1971)
Troisième circonscription Michel d'Ornano RI
Quatrième circonscription Raymond Triboulet UDR
Cinquième circonscription Olivier Stirn UDR Maire de Vire

Troisième Législature (1967-1968)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au .

Circonscription Député Parti Suppléant Autre mandat
Première circonscription Henri-François Buot UD-Ve Conseiller général du Canton de Caen-Est
Deuxième circonscription Robert Bisson UD-Ve Maire de Lisieux (→ 1977)
Conseiller général du Canton de Lisieux-2)
Troisième circonscription Michel d'Ornano RI
Quatrième circonscription Raymond Triboulet UDR
Cinquième circonscription Marcel Restout DVD Maire de Beaumesnil
Conseiller général du Canton de Saint-Sever-Calvados

Deuxième Législature (1962-1967)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au .

Circonscription Député Parti Suppléant Autre mandat
Première circonscription Henri-François Buot UNR-UDT
Deuxième circonscription Robert Bisson UNR-UDT Maire de Lisieux
Conseiller général du Canton de Lisieux-2)
Troisième circonscription Edmond Duchesne RI Remplacé par André Plantain le à la suite de son décès.
Quatrième circonscription Raymond Triboulet UNR-UDT Remplacé par Alain Lecornu le à la suite de sa nomination au gouvernement.
Cinquième circonscription André Halbout UNR-UDT

Première Législature (1958 - 1962)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au .

Circonscription Député Parti Suppléant Autre mandat
Première circonscription Henri-François Buot UNR
Deuxième circonscription Robert Bisson UNR Maire de Lisieux, Conseiller général du Canton de Lisieux-2
Troisième circonscription Edmond Duchesne DVD
Quatrième circonscription Raymond Triboulet UNR Remplacé par Emmanuel Villedieu le à la suite de sa nomination au gouvernement.
Cinquième circonscription Jacques Le Roy Ladurie CNI

IVe République[modifier | modifier le code]

Troisième législature (1956 - 1958)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au .

Deuxième législature (1951 - 1955)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au .

Première législature (1946 - 1951)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au . Le mode de scrutin est la représentation proportionnelle suivant la règle de la plus forte moyenne dans le département.

Assemblée nationale constituante (1946)[modifier | modifier le code]

IIIe République[modifier | modifier le code]

Seizième législature (1936 - 1940)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au [1]. Quelques semaines après son élection, Camille Cautru remplace Henry Chéron au sénat, il est remplacé par Jules Radulph lors d'une élection partielle les 18 et 25 octobre 1936. Henri Provost de la Fardinière décède le , son remplaçant est Jean Goy, le président de l'union nationale des combattants. Mais son élection est invalidée le mais lors de la nouvelle élection, il conserve son siège[2]. Seul un député, Camille Blaisot ne prend pas part au vote donnant les pleins pouvoir à Laval alors que les six autres députés votent favorablement.

Circonscription Député Parti Vote le 10 juillet 1940
Caen 1 Camille Blaisot Union républicaine démocratique Non votant
Caen 2 Maurice Delaunay indépendant Pour
Lisieux Joseph Laniel indépendant Pour
Falaise Henri Provost de la Fardinière
Jean Goy
Union républicaine démocratique
républicain national

Pour
Pont-l'évêque Pierre Duchesne-Fournet républicain modéré Pour
Bayeux François-Charles d'Harcourt Union républicaine démocratique Pour
Vire Camille Cautru
Jules Radulph
Union républicaine démocratique
indépendant

Pour

Quinzième législature (1932 - 1936)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au .

Circonscription Député Parti
Caen 1 Camille Blaisot Union républicaine démocratique
Caen 2 Fernand Engerand Union républicaine démocratique
Lisieux Joseph Laniel indépendant
Falaise Richard Prentout radical
Pont-l'évêque Pierre Duchesne-Fournet républicain modéré
Bayeux François-Charles d'Harcourt indépendant
Vire Camille Cautru Union républicaine démocratique

Quatorzième législature (1928 - 1932)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au . La circonscription de Falaise est provisoirement supprimée pour cette élection et intégrée au sein de Caen 1 et 2. À la mort de François Gérard, François-Charles d'Harcourt lui succède après une élection partielle le [2] .

Circonscription Député Parti
Caen 1 Camille Blaisot Union républicaine démocratique
Caen 2 Fernand Engerand Union républicaine démocratique
Lisieux Henri Laniel Union républicaine démocratique
Pont-l'évêque Ernest Flandin Union républicaine démocratique
Bayeux François Gérard
François-Charles d'Harcourt
Union républicaine démocratique
Union nationale
Vire Camille Cautru Union républicaine démocratique

Treizième législature (1924 - 1928)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au . L'élection se fait au scrutin de liste départementale mais cette fois ci avec une seule circonscription. Les députés sortants sont sûrs d'être réélus et Charles d'Harcourt accepte de ne pas être sur la liste[2].

Circonscription Député Parti
Calvados Camille Blaisot
Camille Cautru
Fernand Engerand
Ernest Flandin
François Gérard
Henri Laniel
liste d'union nationale républicaine

Douzième législature (1919 - 1924)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au . Le scrutin se fait par liste départementale[3], le département est divisé en deux circonscriptions : la première comportant les arrondissements de Bayeux, Caen et Pont-l'évêque et la seconde comprenant les arrondissements de Falaise, Lisieux et Vire. La liste d'union nationale républicaine remporte les deux circonscriptions[2].

Circonscription Député Parti
1re circonscription Camille Blaisot
Fernand Engerand
Ernest Flandin
François Gérard
liste d'union nationale républicaine
2e circonscription Camille Cautru
Charles d'Harcourt
Henri Laniel
liste d'union nationale républicaine

Onzième législature (1914 - 1919)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au . Sauf dans la première circonscription de Caen, les députés sortants sont réélus[2].

Circonscription Député Parti
Caen 1 Camille Blaisot républicain libéral
Caen 2 Fernand Engerand plébiscitaire
Falaise Joseph Le Cherpy républicain de gauche
Lisieux Henri Laniel progressiste
Pont-l'évêque Ernest Flandin plébiscitaire
Bayeux Maurice Gérard conservateur
Vire Jules Delafosse plébiscitaire

Dixième législature (1910 - 1914)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au . Tous les députés sortants sont réélus[2].

Circonscription Député Parti
Caen 1 Henry Chéron radical
Caen 2 Fernand Engerand bonapartiste
Falaise Joseph Le Cherpy républicain de gauche
Lisieux Henri Laniel progressiste
Pont-l'évêque Ernest Flandin bonapartiste
Bayeux Maurice Gérard conservateur
Vire Jules Delafosse bonapartiste

Neuvième législature (1906 - 1910)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au . En août 1907, Charles-Ernest Paulmier décède, lors de l'élection partielle du , c'est le républicain de gauche Joseph Le Cherpy qui lui succède[2].

Circonscription Député Parti
Caen 1 Henry Chéron radical
Caen 2 Fernand Engerand nationaliste
Falaise Charles-Ernest Paulmier
Joseph Le Cherpy
républicain libéral
républicain de gauche
Lisieux Henri Laniel républicain libéral
Pont-l'évêque Ernest Flandin nationaliste
Bayeux Maurice Gérard monarchiste
Vire Jules Delafosse nationaliste

Huitième législature (1902 - 1906)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au . Ces élections voient l'arrivée en force des nationalistes soutenue par la ligue de la patrie française qui raflent 5 sièges sur 9[2].

Circonscription Député Parti
Caen 1 Paul Delarbre nationaliste
Caen 2 Fernand Engerand nationaliste
Falaise Charles-Ernest Paulmier nationaliste
Lisieux Henri Laniel républicain libéral
Pont-l'évêque Ernest Flandin nationaliste
Bayeux Maurice Gérard monarchiste
Vire Jules Delafosse nationaliste

Septième législature (1898 - 1902)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au . Mis à part dans la circonscription de Vire, tous les députés sortants sont réélus[2].

Circonscription Député Parti
Caen 1 Georges Lebret républicain
Caen 2 Louis Doynel de Saint-Quentin conservateur rallié
Falaise Charles-Ernest Paulmier bonapartiste
Lisieux Henri Laniel conservateur rallié
Pont-l'évêque Conrad de Witt monarchiste
Bayeux Henri Gérard monarchiste
Vire Émile Chenel républicain

Sixième législature (1893 - 1898)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au . Les républicains dont le maire de Caen récupèrent deux sièges face aux conservateurs. Mais Henri Legoux-Longpré décède en 1894 et Louis Doynel de Saint-Quentin - un conservateur rallié à la République- le remplace lors de l'élection partielle du . À l'automne 1895, le comte de Colbert-Laplace annonce qu'il quitte sa fonction pour des raisons de santé, l'élection du permet à Henri Laniel de lui succéder[2] .

Circonscription Député Parti
Caen 1 Georges Lebret républicain
Caen 2 Henri Legoux-Longpré
Louis Doynel de Saint-Quentin
républicain
conservateur rallié
Falaise Charles-Ernest Paulmier bonapartiste
Lisieux Pierre-Louis de Colbert-Laplace
Henri Laniel
bonapartiste
conservateur rallié
Pont-l'évêque Conrad de Witt monarchiste
Bayeux Henri Gérard monarchiste
Vire Jules Delafosse bonapartiste

Cinquième législature (1889 - 1893)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au . Cette élection confirme la précédente et les candidats conservateurs sont tous élus ou réélus[2].

Circonscription Député Parti
Caen 1 Auguste Engerand bonapartiste
Caen 2 Gontran de Cornulier monarchiste
Falaise Charles-Ernest Paulmier bonapartiste
Lisieux Pierre-Louis de Colbert-Laplace bonapartiste
Pont-l'évêque Conrad de Witt monarchiste
Bayeux Henri Gérard monarchiste
Vire Jules Delafosse bonapartiste

Quatrième législature (1885 - 1889)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au . L'élection se fait par scrutin de liste ; c'est la liste conservatrice qui l'emporte sur celle des républicains[2].

Troisième législature (1881 - 1885)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au . Les républicains reprennent la majorité des sièges perdus lors de la précédente élection[2].

Circonscription Député Parti
Caen 1 Edmond Henry républicain
Caen 2 Émile Mauger républicain
Falaise Jérôme Esnault républicain
Lisieux Pierre-Louis de Colbert-Laplace bonapartiste
Pont-l'évêque Paul Duchesne-Fournet républicain
Bayeux Henri Gérard monarchiste
Vire Jules Delafosse bonapartiste

Deuxième législature (1877 - 1881)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au . Les grands perdants de cette élection sont les républicains qui perdent tous leurs sièges. Les grands gagnants sont les bonapartistes avec 5 sièges sur 7. Louis Joret-Desclosières décède le , il est remplacé par Désiré Desloges le . Dans la circonscription de Vire, le sortant Arsène Picard conteste l'élection. Une nouvelle est organisée le et Jules Delafosse est confirmé à son siège[2].

Circonscription Député Parti
Caen 1 Raymond Leforestier de Vendeuvre légitimiste
Caen 2 Louis Joret-Desclosières
Désiré Desloges
bonapartiste
conservateur
Falaise Charles d'Harcourt orléaniste
Pont-l'évêque Anatole Flandin bonapartiste
Lisieux Pierre-Louis de Colbert-Laplace bonapartiste
Bayeux Auguste Le Provost de Launay bonapartiste
Vire Jules Delafosse bonapartiste

Première législature (1876 - 1877)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au . À l'occasion de cette élection, le Calvados est divisé en 7 circonscriptions : Bayeux, Falaise, Vire, Lisieux, Pont-l'Évêque et Caen (2 circonscriptions). Les républicains remportent les élections avec 3 députés. Lors de la crise du , 3 députés font partie du groupe des « 363 » (Houyvet, Picard et Pillet Desjardins) qui met en minorité le duc de Broglie et provoque de nouvelles élections[2].

Circonscription Député Parti
Caen 1 Charles Houyvet républicain
Caen 2 Albert Delacour orléaniste
Falaise Charles d'Harcourt orléaniste
Pont-l'évêque Anatole Flandin bonapartiste
Lisieux Pierre-Louis de Colbert-Laplace bonapartiste
Bayeux Lucien Pillet Desjardins républicain
Vire Arsène Picard républicain

Assemblée nationale (1871 - 1876)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au . Le scrutin se fait par une liste départementale et avec un seul tour. 9 sièges sont à pourvoir. La campagne électorale est très courte, ce qui explique en partie l'abstention : 38 %. Les Orléanistes obtiennent 7 des 9 sièges. Une élection partielle a lieu le après le décès d'Albert de Balleroy. Philippe Paris l'emporte. Mais ce dernier décède en février 1874 et c'est un bonapartiste, Auguste Le Provost de Launay qui récupère le siège le [2].

Second Empire[modifier | modifier le code]

Quatrième législature (1869 - 1870)[modifier | modifier le code]

La législature se déroule du au .

Circonscription Député Parti
1re Henri-Gabriel Lebègue de Germiny centre droit
2e Alexandre Douesnel-Dubosq centre droit
3e Napoléon-Joseph de Colbert-Chabanais majorité dynastique
4e Charles-Pierre-Paul Paulmier centre droit

Troisième législature (1863 - 1869)[modifier | modifier le code]

La législature se déroule du au .

Circonscription Député Parti
1re François-Gabriel Bertrand tiers parti
2e Alexandre Douesnel-Dubosq majorité dynastique
3e Napoléon-Joseph de Colbert-Chabanais majorité dynastique
4e Hervé de Caulaincourt (1863-1865)
Charles-Pierre-Paul Paulmier (1865-1869)
majorité dynastique
majorité dynastique

Deuxième législature (1857 - 1863)[modifier | modifier le code]

La législature se déroule du au .

Circonscription Député Parti
1re Abel Vautier majorité dynastique
2e Charles d'Houtetot (1857-1859)
Alexandre Douesnel-Dubosq (1859-1863)
majorité dynastique
majorité dynastique
3e Amédée Renée (1857-1859)
Napoléon-Joseph de Colbert-Chabanais (1860-1863)
majorité dynastique
majorité dynastique
4e Hervé de Caulaincourt majorité dynastique

Première législature (1852 - 1857)[modifier | modifier le code]

La législature se déroule du au . Le redécoupage électoral de 1852 réduit à 4 le nombre de circonscriptions[4], l'équivalent d'un député pour 35 000 électeurs. La 1re circonscription comprend les cantons de Bourguébus, Caen, Douvres-la-Délivrande, Évrecy, Troarn, Bretteville-sur-Laize et Mézidon. La 2e comprend les arrondissements de Bayeux, Creully, Tilly-sur-Seulles et Villers-Bocage. La 3e comprend ceux de Lisieux, Livarot, Orbec, Saint-Pierre-sur-Dives et Pont-l'Évêque. La 4e comprend ceux de Falaise et Vire[5].

Circonscription Député Parti
1re Abel Vautier majorité dynastique
2e Charles d'Houtetot majorité dynastique
3e Pierre Leroy-Beaulieu majorité dynastique
4e Hervé de Caulaincourt majorité dynastique

IIe République[modifier | modifier le code]

Assemblée législative[modifier | modifier le code]

Elle fonctionne du jusqu'au coup d’État du 2 décembre 1851. Le Calvados élit 10 députés pour cette assemblée.

Assemblée nationale constituante[modifier | modifier le code]

Le Calvados élit 12 députés pour cette assemblée.

Monarchie de Juillet[modifier | modifier le code]

Septième législature (1846 - 1848)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au .

Circonscription Député Parti
1re circonscription Abel Vautier majorité guizotiste
2e circonscription Alexandre Delacour majorité ministérielle
3e circonscription Charles d'Houtetot majorité ministérielle
4e circonscription Charles-Pierre-Paul Paulmier
5e circonscription François Guizot majorité gouvernementale
6e circonscription Armand Deslongrais gauche
7e circonscription Jean-Baptiste Thil majorité ministérielle

Sixième législature (1842 - 1846)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au .

Circonscription Député Parti
1re circonscription Arsène Aumont-Thiéville extrême gauche
2e circonscription Emmanuel Orceau de Fontette majorité gouvernementale
3e circonscription Charles d'Houtetot majorité ministérielle
4e circonscription Pierre Laurent Jean-Baptiste David majorité ministérielle
5e circonscription François Guizot majorité gouvernementale
6e circonscription Armand Deslongrais gauche
7e circonscription Jean-Baptiste Thil majorité ministérielle

Cinquième législature (1839 - 1842)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au .

Circonscription Député Parti
1re circonscription Arsène Aumont-Thiéville extrême gauche
2e circonscription Charles de Tilly majorité ministérielle
3e circonscription Charles Gourdier-Deshameaux opposition libérale
4e circonscription Jacques Édouard Leclerc majorité ministérielle
5e circonscription François Guizot majorité gouvernementale
6e circonscription Armand Deslongrais gauche
7e circonscription Jean-Baptiste Thil majorité ministérielle

Quatrième législature (1837 - 1839)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au .

Circonscription Député Parti
1re circonscription Arsène Aumont-Thiéville extrême gauche
2e circonscription Charles de Tilly majorité ministérielle
3e circonscription Charles d'Houtetot majorité ministérielle
4e circonscription Jacques Édouard Leclerc majorité ministérielle
5e circonscription François Guizot majorité gouvernementale
6e circonscription Armand Deslongrais gauche
7e circonscription Jean-Baptiste Thil centre

Troisième législature (1834 - 1837)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au .

Circonscription Député Parti
1re circonscription Jacques Chatry Lafosse majorité conservatrice
2e circonscription Charles de Tilly majorité ministérielle
3e circonscription Charles Gourdier-Deshameaux opposition libérale
4e circonscription François Fleury majorité gouvernementale
5e circonscription François Guizot majorité gouvernementale
6e circonscription Armand Deslongrais gauche
7e circonscription Jean-Baptiste Thil centre

Deuxième législature (1831 - 1834)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au . Un redécoupage des circonscriptions est effectué pour cette élection[4], le département est découpé en 7 circonscriptions[6] :

Circonscription Député Parti
1re circonscription Jacques Chatry Lafosse majorité conservatrice
2e circonscription Abel Le Creps majorité ministérielle
3e circonscription Alexandre Tardif majorité gouvernementale
4e circonscription François Fleury majorité gouvernementale
5e circonscription François Guizot majorité gouvernementale
6e circonscription Pierre Lenouvel (1831-1834)
Armand Deslongrais (1834)
gauche
gauche
7e circonscription Guillaume Thouret (1831-1832)
Jean-Baptiste Thil (1832-1834)
majorité ministérielle
centre

Première législature (1830 - 1831)[modifier | modifier le code]

Elle débute le et prend fin le .

Seconde Restauration[modifier | modifier le code]

Cinquième législature (1830)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au .

Quatrième législature (1828 - 1830)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au .

Troisième législature (1824 - 1827)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au .

Deuxième législature (1816 - 1823)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au . Avec l'ordonnance du , le département est représenté par trois députés[7]. Le système électoral est modifié en 1820 et 3 députés élus par le collège départemental (réunissant les « électeurs les plus imposés en nombre égal au quart de la totalité des électeurs du département ») s'ajoutent aux 4 existants [7] . Les circonscriptions sont modifiées ainsi :

1821 - 1823[modifier | modifier le code]

Le comte de Vaublanc, ministre de l'intérieur en 1815-1816 puis député du Calvados de 1820 à 1827

1816 - 1821[modifier | modifier le code]

Première législature (1815 - 1816)[modifier | modifier le code]

Elle se déroule du au . Cette législature introduit la notion de scrutin uninominal[4]. L'élection se fait par un collège électoral départemental.

Cent-Jours[modifier | modifier le code]

Les élections ont lieu les 8 et . La législature court du au .

Première Restauration[modifier | modifier le code]

La législature se déroule du au .

Premier Empire (1804-1814)[modifier | modifier le code]

Portrait de M. d'Arthenay, député du Calvados, en costume officiel, Robert Lefèvre, 1813, musée des beaux-arts de Rouen.

Consulat (1799-1804)[modifier | modifier le code]

Révolution française[modifier | modifier le code]

Conseil des Cinq-Cents[modifier | modifier le code]

La législature dure du au .

Convention nationale[modifier | modifier le code]

La législature débute le et prend fin le . 13 députés et 5 suppléants :

Députés[modifier | modifier le code]

Suppléants[modifier | modifier le code]

Assemblée législative[modifier | modifier le code]

La législature débute le et prend fin le . 13 députés et 5 suppléants.

Députés[modifier | modifier le code]

Suppléants[modifier | modifier le code]

  • Thomas Violette, cultivateur, administrateur du district de Caen, domicilié à Lasson.
  • Ganel, négociant et administrateur du district de Lisieux.
  • Louis Le Doulcet de Pontécoulant, administrateur du département à Pontécoulant.
  • Marc Antoine Morell-D'Aubigny, commandant de la garde nationale à Falaise.
  • Pierre Guillaume Piquefeu de Bermont, négociant à Honfleur.

Assemblée nationale constituante[modifier | modifier le code]

Le Calvados est représenté par 12 députés : 6 du tiers état, 3 du clergé et 3 de la noblesse. La législature débute le et prend fin le .

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Un décret du 29 juillet 1939 a prorogé jusqu'au 1er juin 1942 les pouvoirs des membres de la Chambre des députés élus en 1936
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o et p Jean Quellien, Bleus, Blancs, Rouges : politique et élections dans le Calvados 1870-1939, Caen, coll. « Cahier des Annales de Normandie »,‎
  3. Loi du
  4. a, b et c Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Librairie Droz,‎
  5. « Calvados, circonscriptions électorales », L'Ordre et la Liberté,‎
  6. Annuaire du département du Calvados pour l'année 1834, Caen,‎
  7. a et b Gabriel Désert, « Le corps électoral du Calvados 1820-1847 », Les annales de Normandie,‎

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Quellien, Bleus, Blancs, Rouges : politique et élections dans le Calvados 1870-1939, Caen, coll. « Cahier des Annales de Normandie »,‎ (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]