Napoléon-Joseph de Colbert-Chabanais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Colbert.
Napoléon-Joseph de Colbert-Chabanais
Le marquis de Colbert-Chabanais (1805-1883), député du Calvados
Le marquis de Colbert-Chabanais (1805-1883), député du Calvados
Fonctions
Maire de Saint-Julien-de-Mailloc
vers 18601870[1]
Député du Calvados au Corps législatif (Second Empire)
janvier 18604 septembre 1870
Élection 7 janvier 1860
Réélection 4 juin 1863
24 mai 1869
Législature IIe législature
IIIe législature
IVe législature
Coalition Majorité dynastique
Prédécesseur Amédée Lambert Renée
Biographie
Date de naissance 10 octobre 1805
Lieu de naissance (ancien)
Date de décès 27 septembre 1883 (à 77 ans)
Lieu de décès Orsonville
Nationalité Drapeau de la France Française
Parti politique Bonapartiste
Père Auguste François-Marie de Colbert-Chabanais
Enfant(s) Marie Adolphine Sophie
Édouard
Pierre-Louis
Diplômé de École spéciale militaire de Saint-Cyr
Profession Officier de cavalerie
Résidence Château d'Orsonville
(Seine-et-Oise)
Liste des députés du Calvados
Liste des conseillers généraux du Calvados

Napoléon-Joseph-Auguste, marquis de Colbert-Chabanais (° 10 octobre 1805 - Paris IXe (ancien) † 27 septembre 1883 - Château d'Orsonville, Seine-et-Oise), est un homme politique français du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Napoléon-Joseph de Colbert était le fils aîné de Auguste-François, baron de Colbert (1777-1809). Il avait reçu, à la naissance, pour parrain et marraine l'empereur Napoléon Ier et l'Impératrice Joséphine[2].

Saint-Cyrien (4e promotion, 1821-1823), il fit carrière dans l'armée où il obtint le rang d'officier de cavalerie. Il était sous-lieutenant de hussards vers 1829-1830[1].

Maire de Saint-Julien-de-Mailloc, il fut élu[3], le 7 janvier 1860, en remplacement de M. Renée, décédé, député au Corps législatif par la 3e circonscription du Calvados, contre MM. Target[4], et Le Métayer Page d'aide sur l'homonymie [5]. Il avait eu l'appui du gouvernement. M. de Colbert-Chabannais fit partie de la majorité dynastique, et fut réélu comme candidat officiel :

Il vota la déclaration de guerre à la Prusse.

Rentré dans la vie privée après le 4 septembre 1870, M. de Colbert-Chabannais fit, aux élections sénatoriales de 1876, comme candidat bonapartiste, une tentative infructueuse dans le Calvados. Colbert-Chabannais était d'autre part conseiller général du Calvados[2],[1] puis conseiller général de Seine-et-Oise[1].

On lui doit des Traditions et souvenirs touchant le temps et la vie du général Auguste Colbert : 1793-1809, V. Havard,‎ 1882 (lire en ligne).

Titres et distinctions[modifier | modifier le code]

Ascendance et postérité[modifier | modifier le code]

Napoléon-Joseph de Colbert était le fils aîné de Auguste-François, baron de Colbert (1777-1809), général de division, baron de l'Empire (1808), tué en Espagne et de Marie Geneviève Joséphine (28 mai 1785 - Paris7 octobre 1849 - Gambais), fille du général Jean Baptiste Camille, comte de Canclaux (1740-1817), sénateur du Premier Empire. Veuve, sa mère se remariera, le 20 octobre 1814, avec Pierre Arnauld de La Briffe.

Les Colbert-Chabanais comptent parmi les familles subsistantes de la noblesse française.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Mairesgenweb », Saint-Julien-de-Mailloc, sur www.francegenweb.org (consulté le 11 octobre 2011)
  2. a, b et c « Napoléon-Joseph de Colbert », sur roglo.eu (consulté le 11 octobre 2011)
  3. Avec 15 424 voix (18 612 votants, 32 941 inscrits).
  4. 2 263 voix.
  5. 325 voix.
  6. Par 18 893 voix (24 568 votants, 34 978 inscrits).
  7. 5 622 voix.
  8. Par 16 315 voix (25 195 votants, 34 663 inscrits).
  9. 3 750 voix.
  10. 1 936 voix.
  11. 1 721 voix.
  12. 1 421 voix.
  13. « Registre d'inscription des successeurs aux [[titre de noblesse|titres]], aux [[majorat]]s et aux [[wikt:dotation|dotation]]s. [[24 juillet |24]] [[juillet 1809 |juillet]] [[1809|1809]] - [[3 avril |3]] [[avril 1824 |avril]] [[1824|1824]]. », BB/29/1052 pages 1B-1C. Napoléon, Joseph Colbert, successeur à la possession des biens affectés à la dotation du majorat attaché au titre de baron accordé à son père, Auguste, François, Marie Colbert, sur chan.archivesnationales.culture.gouv.fr, Centre historique des Archives nationales (France) (consulté le 4 juin 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.