Musée des beaux-arts de Rouen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Musée des beaux-arts.
Musée des beaux-arts
de Rouen
Image illustrative de l'article Musée des beaux-arts de Rouen
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Ville Rouen
Adresse Esplanade Marcel-Duchamp
76000 Rouen
Coordonnées 49° 26′ 41″ N 1° 05′ 41″ E / 49.444722, 1.094722 ()49° 26′ 41″ Nord 1° 05′ 41″ Est / 49.444722, 1.094722 ()  
Informations générales
Date d’inauguration 1809
Collections Peinture
Sculpture
Dessin
Objet d'art
Informations visiteurs
Nb. de visiteurs/an 71 928 (2003)
80 047 (2004)
87 167 (2005)
153 199 (2006)
93 335 (2007)
298 000 (2010)
314 688 (2011)[1]
Site web rouen-musees.com

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Musée des beaux-artsde Rouen

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

(Voir situation sur carte : Seine-Maritime)
Musée des beaux-artsde Rouen

Géolocalisation sur la carte : Rouen

(Voir situation sur carte : Rouen)
Musée des beaux-artsde Rouen

Le musée des beaux-arts de Rouen est l'un des principaux musées de région de France. Il se situe au cœur de la ville, face au square Verdrel, dans un bâtiment dont la rénovation complète s'est achevée en 1994. Ses collections permanentes se déploient sur soixante salles[2], le XVIIe et le XIXe siècle y étant particulièrement bien représentés.

En plus de la présentation de ses collections le musée des beaux-arts organise plusieurs expositions par an, dont certaines ont un retentissement international et participent à sa réputation. En 2006, par exemple, le musée a présenté huit expositions temporaires, parmi lesquelles les « Chefs-d'œuvre des musées de Florence » a fait passer le nombre de visiteurs de 87 000 à 314 688[2]. En 2010, dans le cadre du festival Normandie Impressionniste 2010, l'exposition « Une ville pour l'impressionnisme : Monet, Pissarro et Gauguin à Rouen » a attiré plus de 240 000 visiteurs, ce qui en a fait le clou du festival.

En 2007, le budget d'acquisition s'élève à 150 000 euros par an[2]. Le musée reçoit également quelques fonds du mécénat. Il a reçu le label musée de France et son directeur actuel est Sylvain Amic.

Bâtiment[modifier | modifier le code]

Le musée, dû à l'architecte Louis Sauvageot, a été réalisé en deux étapes : une première aile est construite de 1877 à 1880 le long de la rue Thiers (actuelle rue Jean Lecanuet), la deuxième aile ainsi que le bâtiment central et la bibliothèque ayant été construits de 1884 à 1888[3]. L'entrée principale du musée est encadrée par deux statues du sculpteur Joseph Tournois représentant Nicolas Poussin et Michel Anguier, deux artistes célèbres natifs de la Normandie.

Collections[modifier | modifier le code]

Le musée rassemble une collection de peintures, sculptures, dessins et objets d'art du XVe siècle à nos jours, dont notamment une rare collection d'icônes russes du XVIe au début du XIXe siècle. Parmi ses richesses, le musée possède notamment un exceptionnel ensemble de toiles provenant de la donation Depeaux de 1909, ce qui le place au premier rang des musées français de province pour l'impressionnisme. Le cabinet des dessins, quant à lui, conserve plus de 8 000 pièces de la Renaissance au XXe siècle.

Peinture[modifier | modifier le code]

L'Adoration des bergers de Rubens
La Seine à Port-Villez de Claude Monet
Péniche dans la brume, de Robert Antoine Pinchon. Donation François Depeaux, 1909
Homme assis de Roger de La Fresnaye

XVe siècle et XVIe siècle[modifier | modifier le code]

XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

La peinture du XVIIe siècle est l'un des points forts de la collection tant par le nombre, la qualité et la diversité des œuvres présentées qui reflètent la production de toutes les grandes écoles européennes de peinture du siècle :

XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

La peinture française du XIXe siècle, alors prédominante sur la scène européenne par son influence et ses innovations, est l'autre point d'orgue des collections du musée des beaux-arts, notamment pour la période impressionniste, quand la Normandie et Rouen attiraient de nombreux peintres d'avant-garde :

XXe siècle[modifier | modifier le code]

La peinture du XXe siècle est riche d'œuvres de peintres français mais également étrangers. La famille d'artiste des Duchamp est bien représentée avec des œuvres de Marcel Duchamp (La Boîte-en-valise) et Jacques Villon (9 peintures). On retrouve aussi pas moins de 8 toiles de Raoul Dufy. Les autres artistes présents sont notamment Jacques-Émile Blanche (importante donation de toiles dont Le groupe des six), Édouard Vuillard, Maximilien Luce, André Derain, Othon Friesz, Amedeo Modigliani (3 portraits), Frantisek Kupka, Maurice Denis, Albert Gleizes, Roger de La Fresnaye (homme assis), Jean Metzinger ainsi que Jean Dubuffet, Vieira da Silva ou encore Alfred Manessier. Les peintres post-impressionnistes de l'École de Rouen sont présents en nombre dans les collections : Robert Antoine Pinchon, Marcel Couchaux, Narcisse Guilbert, Maurice Louvrier, etc.

Galerie[modifier | modifier le code]

Autres œuvres[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

Expositions 2014[modifier | modifier le code]

  • Le Temps des collections, 22 novembre 2013 - 19 mai 2014.
  • Cathédrales 1789-1914 un mythe moderne, 12 avril 2014 - 31 août 2014.

Expositions passées[modifier | modifier le code]

Autres manifestations[modifier | modifier le code]

Du 26 juin au 30 septembre 2009, un spectacle monumental, intitulé Les Nuits impressionnistes a été réalisé par Skertzò. Tous les soirs, 15 tableaux animés sont projetés sur la façade du musée avec pour fil conducteur l'impressionnisme. Ce spectacle a été reconduit du 1er juin au 30 septembre 2010.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rouen. Musée des Beaux-Arts. Avril 1954. Les Grandes Étapes de l’Art Moderne, Lecerf, Rouen, 1954
  • Pierre Rosenberg, Rouen. Musée des Beaux-arts. Tableaux français du XVIIe siècle et italiens des XVIIe et XVIIIe siècles, Presses artistiques, Paris, 1965
  • Guide des collections, XVIe ‑ XVIIe siècles, Réunion des musées nationaux, 1992 (ISBN 2-7118-2559-0)
  • Guide des collections, XVIIIe, XIXe et XXe siècles, Réunion des musées nationaux, 1994 (ISBN 2-7118-3064-0)
  • Laurent Salomé, Musée des Beaux-Arts de Rouen : Les impressionnistes, Paris, Réunion des musées nationaux,‎ 2002, 127 p. (ISBN 978-2-7118-4475-3, OCLC 491164259, LCCN 2003438538)
  • Nicétas Périaux, Histoire sommaire et chronologique de la ville de Rouen, Rouen, Lanctin & Métérie, 1874

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Veille Info Tourisme, p. 135
  2. a, b et c Nathaniel Herzberg, « À Rouen, l'art de gérer un musée », dans Le Monde du 19/05/2007
  3. « Notice no IA00021826 », base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :