Conseil général de Saône-et-Loire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Conseil général de Saône-et-Loire

{{{alternative textuelle}}}
Situation
Pays France
Région Bourgogne
Département Saône-et-Loire
Siège Mâcon
Exécutif
Président Rémi Chaintron (PS)


Groupes politiques
39 / 57

Evelyne Couillerot
17 / 57

André Accary
  •      MPF
1 / 57

Marie-Christine Bignon
Budget
Budget total 546,9 M€
Budget d'investissement 86,33 M€
Budget de fonctionnement 460,63 M€
Site internet http://www.cg71.fr/

Le conseil général de Saône-et-Loire est l'assemblée délibérante du département français de Saône-et-Loire, collectivité territoriale décentralisée. Son siège se trouve à Mâcon.

Le Président[modifier | modifier le code]

Le conseil général de Saône-et-Loire est présidé par Rémi Chaintron (PS), conseiller général du Canton de Louhans, depuis le 21 juin 2012. Il prend la succession de Arnaud Montebourg nommé dans le Gouvernement Ayrault.

Les vices-présidents actuels[modifier | modifier le code]

L'institution compte actuellement 15 vices-présidents qui se partagent les compétences du conseil général :

  • Evelyne Couillerot, 1re Vice-présidente chargée du 5e risque et de la convergence, des personnes âgées, de l’offre de soins et de l'administration générale ;
  • Claudette Brunet-Lechenault, 2e vice-présidente chargée des services publics et des relations avec l'Union européenne ;
  • Benjamin Griveaux, 3e vice-président chargé des finances et des moyens généraux ;
  • Pierre Martinerie, 4e vice-président chargé du développement durable, de la démocratie participative et du projet stratégique pour la Saône-et-Loire ;
  • Jean-Luc Fonteray, 5e vice-président chargé des transports, de la mobilité, des infrastructures et des routes ;
  • Christian Gillot, 6e vice-président chargé de l'agriculture, de l'alimentation, de la forêt et de l'eau ;
  • Dominique Lotte, 7e vice-président chargé du logement et de l'habitat, de la ville et de l'aménagement du territoire ;
  • Christian Bonnot, 8e vice-président chargé de l’éducation et de la formation ;
  • Joëlle Marzio, 9e vice-présidente chargée de l'enfance, des familles et des personnes handicapées ;
  • Nathalie Leblanc, 10e vice-présidente chargée de l’emploi et de l’insertion ;
  • Alain Doulé, 11e vice-président chargé de l’économie, de l’innovation et du développement industriel ;
  • Jean-Luc Vernay, 12e vice-président chargé de la jeunesse et des sports ;
  • Jean-Paul Drapier, 13e vice-président chargé du développement touristique, démographique et numérique et de la promotion du territoire ;
  • Alain Philibert, 14e vice-président chargé de la citoyenneté, de la vie associative et civique ;
  • Ghislaine Colombo, 15e vice-présidente chargée de la culture, de la création et du patrimoine.

Composition du conseil général[modifier | modifier le code]

Le conseil général de Saône-et-Loire comprend 57 conseillers généraux correspondant aux 57 cantons de Saône-et-Loire.

Parti Sigle Élus
Majorité (39 sièges)
Parti Communiste Français PCF 1
Parti Socialiste PS 32
Parti radical de gauche PRG 1
Divers gauche DVG 5
Opposition (18 sièges)
Union pour un mouvement populaire UMP 14
Divers droite DVD 2
Union des démocrates et indépendants UDI 1
Mouvement pour la France MPF 1
Président du Conseil Général
Rémi Chaintron (PS)

Anciens présidents[modifier | modifier le code]

Compétences[modifier | modifier le code]

Action sociale[modifier | modifier le code]

L'action sociale consiste pour un conseil général à assurer les aides envers les personnes âgées, handicapées, en difficulté, la jeunesse ou les familles. Il a notamment la charge du versement de l’Allocation départementale personnalisée d'autonomie (ADPA) pour les personnes âgées, de la Prestation de compensation du handicap (PCH) pour les personnes handicapées, du Revenu de solidarité active (RSA, ex-RMI) pour les personnes en difficulté, de l'Allocation parent isolé (API) pour les parents isolés ou encore le Fonds de solidarité pour le logement (FSL) pour dans le cadre de l’aide au logement.

Personnes âgées/Personnes handicapées[modifier | modifier le code]

Enfance, jeunesse, famille[modifier | modifier le code]

Cohésion sociale[modifier | modifier le code]

Voirie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Réseau routier de Saône-et-Loire.

Comme tous les autres conseils généraux, le Conseil général de Saône-et-Loire a la charge de la gestion et de la construction de la voirie départementale et de ses infrastructures.

Transports départementaux[modifier | modifier le code]

Le Conseil général de Saône-et-Loire assure les transports scolaires et non-scolaires périurbains sur le territoire.

Éducation, enseignement et restauration scolaire[modifier | modifier le code]

Autre compétence obligatoire du Département en termes d'éducation et d'enseignement: la gestion des collèges publics.


Développement touristique[modifier | modifier le code]

Vue sur la Galerie européenne de la forêt et du bois

Le conseil général de Saône-et-Loire a mis en place une politique forte de promotion touristique et gère de nombreux sites fortement représentatif de ce territoire qu'est la Bourgogne du Sud. Le conseil général a ainsi la responsablité de plusieurs musées tels que :

  • Le musée de la Préhistoire situé sous la Roche de Solutré
  • Le Centre Eden
  • La Maison du Charolais, pour apprendre l'histoire de la viande charolaise, et la déguster au berceau de la race à Charolles
  • La Galerie européenne de la forêt et du bois, site unique en Europe qui ^présente le bois via diverses expositions et annimations, et qui va être amené à devenir le pôle développementdurable du conseil général dans les années à venir.

Budget[modifier | modifier le code]

L'élaboration du budget est établie tout au long de l'année en suivant le cycle budgétaire. Le budget primitif (BP) pour l'année à venir est arbitré au cours du mois de décembre de l'année précédente, et voté entre janvier et mars. S'ensuit la présentation et le vote de la 1re décision modificative (DM1) au cours du mois de juin, puis le vote de la 2e décision (DM2) durant l'automne. Ces 2 DM permettent un ajustement du budget de l'année en cours en fonction des dépenses et/ou recettes imprévues.

Le budget pour l’année 2014 du département s'élève à 634,4 millions d'euros.

Recettes[modifier | modifier le code]

Prévues au budget primitif de 2014, les recettes nettes (hors emprunt) du Conseil général s'élèvent à 561,2 millions d'euros[1]

Structure du Budget - Recettes[modifier | modifier le code]

Domaine d'action Montant voté en 2014
Dotations de l'État et compensations 182,6 millions d'euros
Recettes diverses 36.4 millions d'euros
Fiscalité directe 164.9 millions d'euros
Autofinancement 36.8 millions d'euros
Autre fiscalité indirecte 140,5 millions d'euros
Emprunts 73.2 millions d'euros
Total Recettes 634.4 millions d'euros

Dépenses[modifier | modifier le code]

Le montant total des dépenses votées en 2014 s'élèvent à 562 millions d'euros

  • 88.6 millions d'euros de dépenses d'équipement soit 15.8 % des dépenses.
  • 473.4 millions d'euros de dépenses de fonctionnement soit 84.2 % des dépenses.

Structure du Budget Dépenses[modifier | modifier le code]

Domaine d'action Montant voté en 2012
Solidarité 315.6 millions d'euros
Territoires urbains et ruraux 74.8 millions d'euros
Éducation, formation 70.3 millions d'euros
Environnement 8.9 millions d'euros
Économie, emploi, agriculture 21.99 millions d'euros
Animation des territoires 9.9 millions d'euros
Ressources transversales 47.2 millions d'euros
Politique financière 11.5 millions d'euros
Total Dépenses 562 millions d'euros

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]Budget 2014 CG71 bulletin page 8

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Archives départementales de Saône-et-Loire, Le Conseil général au temps de Lamartine et Schneider. La Saône-et-Loire 1836-1870, Mâcon, 2003. <ISBN 2-86071-000-0>

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]