Charles Boysset

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charles Boysset

Charles Boysset est un homme politique français né le 29 avril 1817 à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) et décédé le 22 mai 1901 à Paris.

Avocat, républicain de conviction, il est nommé procureur à Chalon-sur-Saône après la révolution de 1848. Il est rapidement révoqué car trop à gauche. Il collabore alors au journal "le Peuple" de Proudhon. Il est député de Saône-et-Loire de 1849 à 1851, siégeant à la Montagne, à l'extrême-Gauche. Il est arrêté lors du coup d’État du 2 décembre 1851 et exilé jusqu'en 1867. Il est maire de Chalon après le 4 septembre 1870. Il est élu représentant de Saône-et-Loire lors des élections complémentaires du 2 juillet 1871, après avoir échoué aux élections générales du 8 février. Il sera réélu sans discontinuer jusqu'à sa mort en 1901. Il siège à l'Union républicaine. Il fut l'un des 363 qui refusent la confiance au gouvernement de Broglie, le 16 mai 1877. Après 1881, il siège au groupe de la Gauche radicale, dont il devient président. De 1898 à 1901, il est le doyen de la Chambre. Il est président du conseil général de Saône-et-Loire de 1871 à 1882.

Sources[modifier | modifier le code]