Osaka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ōsaka)
Aller à : navigation, rechercher
Ōsaka-shi
大阪市
Drapeau de Ōsaka-shi
Drapeau
Ōsaka-jō
Ōsaka-jō
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Kansai
Préfecture Osaka
Maire Tōru Hashimoto
Code postal 〒530-8201
Démographie
Population 2 663 096 hab.
Densité 11 980 hab./km2
Géographie
Coordonnées 34° 41′ 37″ N 135° 30′ 07″ E / 34.69361, 135.50194 ()34° 41′ 37″ Nord 135° 30′ 07″ Est / 34.69361, 135.50194 ()  
Superficie 22 230 ha = 222,30 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte administrative du Japon2
City locator 12.svg
Ōsaka-shi

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte topographique du Japon2
City locator 12.svg
Ōsaka-shi
Liens
Site web http://www.city.osaka.lg.jp/index.html
La baie d'Osaka

Osaka ou Ōsaka (大阪市, Ōsaka-shi?, prononcé /oː.sa.ka.ɕi/) est la troisième plus grande ville du Japon et le chef-lieu de la préfecture du même nom. Située sur l'île de Honshū (本州 / 本土?), l'île principale sur laquelle se trouve également Tokyo, au bord de l'océan Pacifique, plus précisément dans la baie d'Osaka. Elle est traversée par plusieurs rivières, dont la principale est la Yodo.

Le PIB dans la région du Keihanshin (Osaka, Kyoto et Kobe) est de 240 milliards d'euros, en faisant une des régions les plus productives du monde.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Chronologie d'Osaka.

La fondation de la ville remonterait au IIIe siècle. Son port joue un rôle fondamental dans son développement et lui permet de nouer des contacts avec la Corée et la Chine. C'est de cette époque que datent les kofuns, d'impressionnantes structures funéraires.

Tournée vers le commerce et l'industrie, Osaka est aussi devenue grâce à l'empereur Tenji, sous son ancien nom de Naniwa (難波 / 浪華 / 浪花?), la capitale de l'empire entre le milieu du VIIe et le milieu du VIIIe siècle[1]. On construit à cette période le premier temple bouddhique du Japon, Shi Tennō-ji.

Un autre événement essentiel dans l'histoire d'Osaka a été la décision prise par Toyotomi Hideyoshi d'y construire un imposant château, Ōsaka-jō, en 1583. Cela attira de nombreux négociants. Bien qu'elle ait souffert lors des sièges de 1614 et 1615, Osaka retrouva la prospérité et, lors de la période Edo, était parfois surnommée "le garde-manger de la nation"(天下の台所, tenka no daidokoro) à cause de son rôle central dans le commerce du riz. Outre son économie florissante, la ville était un centre culturel qui vit se développer, par exemple, le bunraku (théâtre de marionnettes) et le kabuki ainsi qu'un lieu de savoir et d'éducation, en particulier dans le domaine de la médecine[2].

Au début du XXe siècle, Osaka était devenu un important centre industriel.

La ville a été profondément affectée par les bombardements américains de la Seconde Guerre mondiale. Les effets d'une reconstruction rapide et désordonnée se font encore sentir aujourd'hui sur son urbanisme.

Des années 1950 aux années 1970, la région a été la proie d'une pollution industrielle intense. Par exemple, l'année 1960, on a enregistré 156 jours de brouillard polluant. Depuis, Osaka est devenue pionnière au Japon de politiques environnementales[3].

Osaka a accueilli l'Exposition horticole de 1990. Suita, dans sa préfecture, a été le siège de l'Exposition universelle de 1970.

Population[modifier | modifier le code]

En 2000, la population d'Osaka le jour représentait 141 % de sa population la nuit, les travailleurs rentrant le soir chez eux, dans les autres villes de la préfecture. Ce rapport de proportion s'élevait à 947,3 % dans l'arrondissement de Chuo-ku[4].

La ville d'Osaka au sein de la Préfecture d'Osaka

Transports[modifier | modifier le code]

La mégalopole est desservie par le train super-express shinkansen (gare de Shin-Osaka) , plusieurs lignes JR, le métro, plusieurs lignes privées (Hankyu, Hanshin, Keihan, Kintetsu, Nankai), un monorail, un réseau de bus, l'aéroport international d'Osaka (aéroport d'Itami) pour les vols intérieurs ou moyens courriers, et plus récemment par l'aéroport international du Kansai (KIX).

Tourisme[modifier | modifier le code]

Quelques sites intéressants ou célèbres :

Personnes célèbres nées à Osaka[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Personnes célèbres décédées à Osaka[modifier | modifier le code]

Arrondissements[modifier | modifier le code]

Osaka est subdivisée en 24 arrondissements (ku) :

  • Abeno-ku
  • Asahi-ku
  • Chuo-ku
  • Fukushima-ku
  • Higashinari-ku
  • Higashisumiyoshi-ku
  • Higashiyodogawa-ku
  • Hirano-ku
  • Ikuno-ku
  • Joto-ku
  • Kita-ku
  • Konohana-ku
  • Minato-ku
  • Miyakojima-ku
  • Naniwa-ku
  • Nishi-ku
  • Nishinari-ku
  • Nishiyodogawa-ku
  • Suminoe-ku
  • Sumiyoshi-ku
  • Taisho-ku
  • Tennoji-ku
  • Tsurumi-ku
  • Yodogawa-ku
Vue du centre-ville à partir du Umeda Sky Building

Principales entreprises d'Osaka[modifier | modifier le code]

Enseignement supérieur[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Voir aussi cuisine régionale d'Osaka

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Jumelages[modifier | modifier le code]

Date   Ville sœur[6]
1957 Drapeau des États-Unis San Francisco, États-Unis
1969 Drapeau du Brésil São Paulo, Brésil[7],[8]
1973 Drapeau des États-Unis Chicago, États-Unis
1998 Drapeau de l'Inde Kanpur, Inde
1974 Drapeau de la République populaire de Chine Shanghai, Chine
1974 Drapeau de l'Australie Melbourne, Australie
1979 Drapeau de la Russie Saint-Pétersbourg, Russie[9]
1981 Drapeau de l'Italie Milan, Italie[10]
1989 Drapeau de l'Allemagne Hambourg, Allemagne
Date   Amitié et Coopération[11]
1998 Drapeau de l’Argentine Buenos Aires, Argentine
1998 Drapeau de la Hongrie Budapest, Hongrie[12]
2008 Drapeau de la Corée du Sud Pusan, Corée du Sud[13]

Manifestations sportives internationales[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • P. Marmignon, La création de l'urbain. Paysage urbain et socialité à Osaka depuis Meiji (1868) (Sarrebruck, 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]