Fukuoka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fukuoka (homonymie).
Fukuoka-shi
福岡市
Drapeau de Fukuoka-shi
Drapeau
Image illustrative de l'article Fukuoka
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Kyūshū
Préfecture Fukuoka
Maire Soichiro Takashima
Code postal 〒810-8620
Démographie
Population 1 502 354 hab. (1er juin 2013)
Densité 4 397 hab./km2
Géographie
Coordonnées 33° 35′ 24″ N 130° 24′ 06″ E / 33.59, 130.4016733° 35′ 24″ Nord 130° 24′ 06″ Est / 33.59, 130.40167  
Superficie 34 170 ha = 341,70 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte administrative du Japon2
City locator 12.svg
Fukuoka-shi

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte topographique du Japon2
City locator 12.svg
Fukuoka-shi
Liens
Site web http://www.city.fukuoka.lg.jp/

Fukuoka (福岡市, fukuoka-shi?) est le chef-lieu de la préfecture de Fukuoka à la pointe nord de l'île de Kyūshū au Japon. Elle était à l'origine composée de deux villes séparées : Fukuoka, la ville seigneuriale, autour du château (construit par le clan Kuroda), à l'ouest de la rivière Naka-gawa et Hakata, la ville populaire orientale. Les deux villes ont fusionné en 1889 en prenant le nom de Fukuoka même si les deux noms sont toujours utilisés de nos jours, d'autant que Hakata s'est davantage développée que la Fukuoka originelle. La gare porte le nom de Hakata et l'aéroport celui de Fukuoka. Fukuoka a servi de point de contact avec la Chine et après avoir conquis ce pays, c'est par là que Kubilai Khan tenta d'envahir le Japon.

Elle est la plus grande ville de l'île de Kyūshū, suivie de près par Kitakyūshū avec qui elle forme la métropole de Fukuoka-Kitakyūshū. La population s’élevait à 1 502 354 habitants au 1er juin 2013. La ville s'étend sur 341,70 km2 et la densité de population est donc de 4 397 habitants par km². On peut y parler un dialecte appelé Hakata-ben.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les invasions mongoles (1274-1281)[modifier | modifier le code]

La Baie d'Hakata à Fukuoka est une porte ouverte vers la Corée et la Chine. Or ces ouvertures appellent les convoitises ; ainsi, après avoir conquis et terrorisé le continent, le Grand Mongol Kubilai Khan fut attiré par le Japon, exerçant à partir de 1268 sur le pays une nouvelle pression dont il n'avait pas l'expérience. Kubilai Khan dépêcha d'abord un envoyé afin de signer un traité de suzerainté avec les shogun. Le shogun de Kamakura refusa. La Mongolie continua à dépêcher des envoyés, pressant chaque fois les shogun d'accepter sa proposition, mais en vain.

En 1274, Kubilai Khan monta une invasion de la région nord de Kyūshū avec une flotte de 900 vaisseaux et de 33 000 guerriers, qui incluaient les troupes de Goryeo (plus couramment la péninsule coréenne). Cette première invasion fut compromise à la fois par des incompétences et des tempêtes.

Après cette première invasion de 1274, les samuraï japonais édifièrent une barrière de pierre de 20 kilomètres le long de la côte de la Baie d'Hakata, où se trouve aujourd'hui la ville de Fukuoka. Ce mur, d'environ 2-3 mètres de haut avec une base de 3 mètres de large fut construit entre 1276 et 1277 et fut déterré à nouveau dans les années 1930.

Kubilai dépêcha un nouvel envoyé au Japon en 1279. À ce moment, Hōjō Tokimune (1251-1284) du clan Hōjō était le 8e shikken. Non seulement il refusa l'offre qui lui était faite, mais il décapita les 5 émissaires mongols après les avoir fait venir à Kamakura. Rendu furieux, Kubilai lança une nouvelle attaque contre la préfecture de Fukuoka en 1281, non sans avoir renforcé ses troupes de 140 000 soldats et 4 000 vaisseaux. Les combattants japonais, au nombre de 40 000, n'étaient pas de taille face aux Mongols et les forces de Kubilai pénétrèrent jusqu'à Dazaifu, à 15 kilomètres au sud de Fukuoka. Par un heureux hasard, les Japonais furent secourus par un autre typhon qui frappa les troupes mongoles avec une force destructrice, et l'invasion fut stoppée.

C'est ce typhon qui sera appelé Kamikaze (le vent divin).

Formation de la ville moderne (1889)[modifier | modifier le code]

Fukuoka était à l'origine la résidence du puissant daimyo de Chikuzen, qui joua un rôle remarquable dans l'histoire médiévale du Japon ; le célèbre temple de Ieyasu, dans le district, fut détruit par le feu pendant la guerre du Boshin de 1868[1].

La cité moderne fut fondée le 1er avril 1889 avec la fusion des cités anciennes Hakata et Fukuoka. Historiquement, il y avait d'un côté, Hakata qui était le port et la ville marchande, et désormais plutôt considéré comme une zone culturelle, bien que cela soit restée une zone d'échanges commerciaux. De l'autre côté, la zone de Fukuoka était la demeure de nombreux Samouraï, et son nom fut utilisé jusqu'à ce que Kuroda Nagamasa, le premier daimyo de Chikuzen, la renomma d'après son lieu de naissance dans la préfecture d'Okayama. Aujourd'hui, le vieux Fukuoka est devenu la principale zone commerciale appelée Tenjin.

Quand Hakata et Fukuoka décidèrent de fusionner, on tint une réunion afin de décider quel serait le nom de la nouvelle ville. Hakata fut initialement retenu, mais un groupe de samouraï brisa la réunion et obligea les personnes présentes à choisir Fukuoka pour nouveau nom des villes fusionnées. Cependant, le nom d'Hakata est encore usité pour se référer à la zone d'Hakata dans la ville, et surtout pour sa très célèbre gare ferroviaire, Hakata Station, et son dialecte le Hakata-ben.

Fukuoka au XXe siècle[modifier | modifier le code]

  • 1903 : fondation du Fukuoka Medical College, un campus associé avec l'Université impériale de Kyoto. En 1911 l'établissement est renommé Université impériale de Kyūshū et constitue une entité indépendante.
  • 1910 : début du service de tramways de Fukuoka
  • 1916 : fondation de Seinan Gakuin par l'américain C. K. Dozier
  • 1929 : premiers vols entre Fukuoka-Osaka-Tokyo
  • 1945 : les bombardements intensifs des villes japonaises commencent sur Honshū, Fukuoka étant une des cibles. Des expériences médicales pratiquées sur des prisonniers de guerre américains ont lieu à l'Hôpital de l'Université impériale de Kyūshū.
  • 1947 : premier marathon de Fukuoka
  • 1951 : inauguration de l'aéroport de Fukuoka
  • 1953 : inauguration du zoo de Fukuoka
  • 1981 : début du métro
  • 1988 : l'équipe professionnelle de baseball d'Osaka, les Nankai Hawks, est déplacée à Fukuoka et est rebaptisée Fukuoka Daiei Hawks
  • 1995 : L'ACROS (Asian Crossroads Over The Sea), une convention à but multiple et un centre culturel est fondé, pour encourager l'amélioration des relations avec les autres pays d'Asie. Elle est située à Tenjin et se compose d'un grand parc, de jardins en terrasse, d'une bibliothèque et d'autres services destinés à encourager les relations de paix avec les autres cultures asiatiques

Géographie[modifier | modifier le code]

Fukuoka est encadrée sur trois côtés par des montagnes et ouverte, au nord, sur la mer de Genkai. Une grande partie de la ville est désormais construite sur des terres gagnées sur la mer avec le développement d'Higashi-ku, construite sur des îles artificielles.

Située à 1 100 km de Tokyo, 540 km de Séoul et 870 km de Shanghai, la proximité de Fukuoka d'avec la Chine et la Corée l'a amenée à tisser des liens serrés avec ces pays, en agissant comme un nœud asiatique d'échange culturel et économique.

Climat[modifier | modifier le code]

Précipitations et températures à Fukuoka

Comme dans le reste de la préfecture, la ville de Fukuoka jouit d'un climat tempéré avec une moyenne des températures annuelle de 16,3 °C, une humidité moyenne de 70 %, 1 811 heures d'ensoleillement par an et 205 cm de précipitation. Environ 40 % de l'année le temps est nuageux.

Les températures hivernales descendent rarement en dessous de 0 °C et peuvent atteindre 15 °C, le temps est légèrement pluvieux avec occasionnellement de courtes chutes de neige.

Le printemps est doux et plus ensoleillé, les températures montant progressivement de 15° à 25 °C tandis qu'apparaissent les fleurs de cerisiers fin mars ou début avril.

Les étés sont humides et chauds avec des températures pouvant atteindre 37 °C, notamment en août, souvent le mois le plus chaud. La saison des pluies (梅雨, Tsuyu?) dure environ six semaines entre juin et juillet, pendant laquelle l'humidité est très élevée du fait de fortes précipitations (supérieures à 250 mm par mois) avec des températures oscillant entre 25 °C et 30 °C. Vient ensuite la saison des typhons, entre août et septembre, pendant laquelle les températures sont les plus élevées.

L'automne, souvent considéré comme la meilleure saison à Fukuoka, est frais (entre 10 °C et 25 °C) et plutôt sec.

Tremblements de terre[modifier | modifier le code]

Carte de l'activité sismique lors du tremblement de terre de 2005
Route coupée par un éboulement causé par le séisme de 2005

Fukuoka n'est pas aussi sujette à l'activité sismique que beaucoup d'autres endroits du Japon, mais subit périodiquement des tremblements de terre. Le tremblement de terre récent le plus puissant a été enregistré à 6 sur une échelle japonaise de 7, et a frappé à 10h53 (heure locale) le 20 mars 2005 (dimanche de Pâques en 2005), tuant une personne et en blessant plus de 400[réf. nécessaire]. L'épicentre du tremblement de terre se trouvait dans la mer de Genkai, le long d'une extension non encore répertoriée de la faille de Kego qui court à travers le centre de Fukuoka.
Genkai-jima (l'île de Genkai), une partie de Nishi-ku, a été la plus touchée par le tremblement de terre et presque tous les habitants de l'île ont été obligés d'évacuer. Les répliques sismiques ont continué de façon intermittente durant les semaines suivantes alors que les équipes de construction travaillaient à rebâtir les immeubles endommagés à travers la ville. Les maisons traditionnelles japonaises, surtout dans les quartiers de Daimyo et Imaizumi furent les plus gravement touchées et nombre d'entre elles furent condamnées à la démolition, ainsi que plusieurs immeubles d'habitation. Le montant réglé par les assurances pour les dommages est estimé à environ 15,8 milliards de yen[réf. nécessaire].

La faille majeure la plus connue de Fukuoka, la faille de Kego, est positionnée du nord-ouest vers le sud-est, approximativement parallèle avec la ligne de chemin de fer de Nishitetsu's Omuta, et était censée mesurer 22 km de long. On estimait qu'elle pouvait produire des tremblements de terre d'un magnitude de 7 en son centre, environ une fois tous les 15 000 ans. Si son foyer était situé à une profondeur de 10 km, cela se traduirait par un tremblement de terre d'une magnitude inférieure à 6 (comme celui du 20 mars 2005) dans le centre de Fukuoka, si l'épicentre se trouvait là. La probabilité d'un tremblement de terre le long de la partie connue de la faille de Kego pour les 30 années à venir avait été estimée à 0,4 % avant le tremblement de terre du 20 mars 2005, mais cette estimation a dû être revue à la hausse depuis lors. En incluant la nouvelle extension se trouvant dans la mer de Genkai, on estime désormais que la faille de Kego mesure 40 km de long.[réf. nécessaire]

Si l'on suit les bulletins que la ville a préparé uniquement pour des tremblements de terre d'une magnitude supérieure à 6,5, les multiples répliques peuvent faire craindre que les tremblements pourraient causer la fracture de la ligne de faille de Kego qui se trouve juste sous la ville et qui pourrait devenir active à nouveau, risquant de produire un tremblement aussi fort ou même plus fort que celui du 20 mars.

Arrondissements[modifier | modifier le code]

Fukuoka est divisé en 7 arrondissements (, ku?) : Arrondissement Population Superficie Densité
Wards of Fukuoka City Japan.png au 1er septembre 2011 km² hab/km²
Japan WardColour 100x0x0.png Higashi-ku 295 624 67,98 4 349
Japan WardColour 60x80x0.png Hakata-ku 215 817 31,47 6 858
Japan WardColour 0x40x100.png Chūō-ku 181 772 15,16 11 990
Japan WardColour 100x80x0.png Minami-ku 248 106 30,98 8 009
Japan WardColour 100x40x0.png Jonan-ku 129 285 16,02 8 070
Japan WardColour 20x80x40.png Sawara-ku 213 198 95,88 2 223
Japan WardColour 100x40x100.png Nishi-ku 195 163 83,83 2 328

Démographie[modifier | modifier le code]

Au mois de septembre 2011, la ville avait une population de 1 478 965 habitants et une densité de 4 333, 07 habitants/km². La superficie de la ville est de 341,32 km2. La population âgée en moyenne de 38,6 ans, fait de Fukuoka la deuxième grande ville la plus jeune ; avec un taux de croissance de 4,4 % elle est également la deuxième ville du Japon en termes de vitesse de croissance démographique[2]. Le grand Fukuoka compte 2 328 373 habitants, soit 15,8 % de la région administrative de Kyushu - Okinawa[3].

Culture[modifier | modifier le code]

Fukuoka est une des villes les plus dynamiques culturellement du Japon, avec des pratiques culturelles typiques et une situation de carrefour historique entre l'archipel japonais et le continent asiatique. Cela lui a valu d'être désigné par Newsweek en 2006 à la troisième position de son classement des « 10 villes les plus dynamiques » au monde[4]. En 1990, le prix de la culture asiatique de Fukuoka est établi pour honorer les contributions individuelles et collectivites que cherchent à préserver et à enrichir les cultures d'Asie.

Attractions touristiques[modifier | modifier le code]

Château de Fukuoka[modifier | modifier le code]

Vestige des remparts et tourelles Tamon restaurées, château de Fukuoka

Le château de Fukuoka, situé le long du parc Ōhori Koen dans Chūō-ku est caractérisé par des vestiges de murs de pierre et des remparts qui sont restés malgré la destruction par le feu ayant eu lieu lors des troubles de la Restauration Meiji. Il est désormais classé avec des tours en bétons préfabriquées reconstruites pendant les années 1950 et 1960, quand est apparue au Japon la mode de reconstruire les châteaux endommagés afin d'en faire des attractions touristiques.

Sky Dream[modifier | modifier le code]

La Sky Dream Fukuoka

La Sky Dream Fukuoka (スカイドリーム福岡?, SDF), située dans le complexe de loisir et centre commercial Evergreen Marinoa (le plus grand de l'île de Kyūshū) dans l'ouest de la ville, sur le port, était une des plus grandes roues du monde avec un diamètre de 120 mètres. Il s'agissait de la plus grande roue du Japon, et au moment de sa construction en 2001 il s'agissait de la première en Asie et de la seconde au monde, après le London eye de Londres (134 m de diamètre). Elle a depuis été dépassée par l'Étoile de Nanchang en Chine (désormais la plus grande du monde avec 160 m de diamètre, construite en 2006).
La roue a été fermée le 26 septembre 2009 suite à des difficultés financières liées à son entretien, et vendue à des investisseurs venus de Taïwan. Démantelée à partir de 2010, les travaux ont du être arrêtés à partir de juillet 2011 suite à la chute de plusieurs grues[5].

Uminonakamichi[modifier | modifier le code]

Le parc marin de Uminonakamichi (en) est situé sur une étroite presqu'île dans la partie nord de la Baie de Hakata. Il comprend un parc d'attraction, un zoo, des jardins, des plages, un hôtel et un grand aquarium marin.

Hakata[modifier | modifier le code]

Yatai, ou restaurant de Hakata ramen, à Hakata, Fukuoka
Hakata ramen

Hakata est souvent considéré comme le pôle culturel de Fukuoka, avec son propre dialecte (le Hakata-ben), mais aussi avec ses spécialités culinaires (donnant son nom notamment à une spécialité de rāmen, les Hakata ramen[6], répandus dans tout le Japon).

Hakata est également connue, à travers le Japon, pour ses Hakata ningyō ou « figurines d'Hakata ». Celle-ci ont connu une renommée mondiale après que les Américains, qui en avaient emporté de nombreux exemplaires aux États-Unis après la Seconde Guerre mondiale, aient lancé leur production et commercialisation à grande échelle.

Enfin, les deux principaux festivals de Fukuoka portent tous deux le nom d'Hakata : Hakata Dontaku et Hakata Gion Yamakasa.


Musées[modifier | modifier le code]

Musée d'Art de Fukuoka

Fukuoka compte de nombreux musées, dont le principal reste le Musée d'art de Fukuoka, situé dans le parc Ōhori Koen. Il contient une assez vaste collection en art contemporain avec des pièces venant du monde entier. Les autres musées de la ville sont :

  • Musée des arts asiatiques de Fukuoka : met en avant la situation de carrefour de Fukuoka, il accueille ainsi des œuvres d'art venus de différents pays d'Asie.
  • Musée de la Ville de Fukuoka : relate l'histoire de la région et dispose ainsi de plusieurs objets remarquables, dont un sceau d'or.
  • Musée historique Genko : situé dans le Higashi Koen, à l'est de la ville, il traite plus particulièrement de l'invasion mongole.
  • Musée populaire Hakata Machiya : cherche à rendre compte du mode de vie traditionnel, des expressions et de la culture des habitants de Fukuoka et de sa région.

Fukuoka décerne également le désormais célèbre Prix de la culture asiatique de Fukuoka pour honorer les contributions individuelles et collectives qui cherchent à préserver et à enrichir les cultures d'Asie dans leur unité et leur diversité.

Festivals[modifier | modifier le code]

Fukuoka est le siège de nombreux festivals qui se tiennent tout au long de l'année. Parmi eux, les plus connus sont Hakata Dontaku et Hakata Gion Yamakasa.

Yamakasa[modifier | modifier le code]

Une des équipes en course lors du festival de Yamakasa

Le festival de Yamakasa (山笠) qui a lieu chaque année au mois de juillet pendant deux semaines, est le plus ancien festival de Fukuoka, puisqu'il existe depuis plus de 700 ans. Des équipes d'hommes (les femmes ne sont pas admises, exceptées les petites filles) représentant plusieurs quartiers de la ville, font une course contre la montre sur un anneau de course, portant sur leurs épaules des chars pesant plusieurs milliers de livres. Les participants sont tous revêtus du shimekomi (appelé fundoshi dans le reste du pays), à savoir le pagne porté traditionnellement par les Sumotori. Pendant les deux semaines que dure le festival, chaque jour est marqué par un événement particulier et des courses d'entraînement, mais le point culminant est la course officielle qui se tient le dernier matin avant l'aube. Des dizaines de milliers de personnes attendent dans les rues pour encourager les équipes. Pendant la période du festival, on peut ainsi voir des hommes à travers toute la ville vêtus de la longue veste happi ornée des signes distinctifs de leur équipe, portant également les sandales geta. Ces vêtements sont portés fièrement et n'apparaissent pas comme étant déplacés même pour des occasions formelles, telles que noces, cocktails, ayant lieu pendant le festival[7].

Hakata Dontaku[modifier | modifier le code]

Défilé lors du Hakata dontaku

Hakata Dontaku (博多どんたく) se tient à Fukuoka les 3 et 4 mai. S'enorgueillissant de plus de 800 ans d'histoire, dontaku est suivi par plus de 2 millions de Japonais, faisant de ce festival le plus populaire pendant les vacances de la golden week. Pendant le festival, des scènes sont érigées un peu partout dans le centre pour accueillir les performances traditionnelles et une parade de chars. Son véritable nom est Hakata Dontaku Minato Matsuri.

Le festival a été interrompu pendant sept ans durant l'ère Meiji, et depuis qu'il a repris lors de la 12e année de cette ère il est connu comme le Hakata Dontaku.



Gastronomie[modifier | modifier le code]

  • Hakata Rāmen
  • Motsunabe (plat de boyau de bœuf ou porc mijoté avec des légumes et servi dans une marmite en terre)
  • Misutaki (plat de poulet mijoté avec des légumes et servi dans une marmite en terre)
  • Mentaiko (œufs de colin d'Alaska marinés)

Desserts traditionnels[modifier | modifier le code]

  • Tsurunoko (littéralement « enfant de grue », variété de kaki appelé également «kaki chocolat»)
  • Hakata torimon (gâteau à la pâte de haricots blancs "shiro-koshi-an")
  • Hakata no hito (littéralement «femme de Hakata», gâteau à la broche d'anko)
  • Yuki usagi (littéralement « lapin de neige », petits wagashi en forme de lapins)

Sport[modifier | modifier le code]

Équipes[modifier | modifier le code]

Supporters lors d'un match de baseball

Fukuoka est le siège des Fukuoka SoftBank Hawks, une des meilleures équipes professionnelles de baseball. Menacée de banqueroute et forcée de se restructurer par ses créanciers en 1984, l'ancien propriétaire Daiei a vendu les Hawks à Masayoshi Son de Softbank Capital. L'équipe a changé son nom en Fukuoka Softbank Hawks à partir de la saison 2005.

Fukuoka est également le siège d'une équipe de football professionnel, Avispa Fukuoka, qui a connu un bref passage en première division le temps d'une saison avant de retourner à l'échelon inférieur.

Equipements sportifs[modifier | modifier le code]

  • Le Dôme de Fukuoka : construit en 1993 et rebaptisé « Dôme de Fukuoka Yahoo! » après que Yahoo! Japon eut racheté les droits d'appellation du stade en 2005. D'une capacité de 48 000 places assises, il s'agit du stade officiel de l'équipe de baseball des Fukuoka SoftBank Hawks, mais il accueille aussi de nombreux concerts internationaux.
  • Le Stade Hakata no mori

Quelques événements sportifs annuels[modifier | modifier le code]

  • Championnat international de judo féminin de Fukuoka
  • Marathon international
  • Kyūshū basho (l'un des six tournois annuels de sumo professionnel, au mois de novembre)

Ambitions olympiques[modifier | modifier le code]

Le maire de Fukuoka, Hirotaro Yamasaki, avait l'ambition d'accueillir les Jeux olympiques à Fukuoka et Kyūshū en 2016 ou 2020, il les avait nommé les jeux Olympique de Fukuoka-Kyūshū[8].

Mais en juin 2007, le CNO japonais a choisi Tokyo au lieu de Fukuoka. Le maire controversé de Tokyo Shintaro Ishihara aurait fait des remarques désobligeantes sur la candidature de Fukuoka qui serait de petite échelle. On dit également que Yamasaki aurait posé cette candidature afin d'être certain de faire approuver la construction d'un nouvel aéroport[réf. nécessaire].

Education[modifier | modifier le code]

La ville de Fukuoka coordonne toutes les écoles primaires et collèges, tandis que la Préfecture est chargée de l'enseignement supérieur.

Une des écoles, Hakata Seisho High School, ne requiert pas le port de l'uniforme, ce qui est très rare dans les écoles secondaires du Japon.

Universités[modifier | modifier le code]

Université de Fukuoka

Jumelage[modifier | modifier le code]

La ville de Fukuoka est jumelée avec

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :