Temple protestant de Vesoul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Temple protestant de Vesoul
Image illustrative de l’article Temple protestant de Vesoul
Présentation
Culte Protestantisme
Rattachement Église protestante unie de France
Début de la construction 1865
Fin des travaux 1866
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Coordonnées 47° 37′ 27″ nord, 6° 09′ 35″ est

Géolocalisation sur la carte : Vesoul

(Voir situation sur carte : Vesoul)
Temple protestant de Vesoul

Le temple protestant de Vesoul est une église protestante réformée située 17 rue Saint-Georges à Vesoul, en Haute-Saône, et édifiée en 1866. Elle est rattachée à l'Église protestante unie de France.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article connexe : Protestantisme à Vesoul.

La paroisse protestante de Vesoul fut créée le 18 août 1841 par trois Suisses : Louis Tournier (teinturier), Henri Ducommun (horloger) et Adam Perle (pâtissier). En 1842, un oratoire protestant est créé. La communauté protestante de Vesoul s'agrandit et la nécessité d'un pasteur l'y oblige. L'Église voit la venue du pasteur Eugène Racine en 1860. Durant son mandat, il est le principal acteur pour la construction du temple protestant de Vesoul[1].

Le gros œuvre du temple est commencé en 1865 ; le reste de la construction est terminée l'année suivante. Le temple est finalement inauguré le 16 juin 1866. Dès 1871, des communautés protestantes voient le jour en Haute-Saône, c'est alors que de nombreux temples protestants s'élèvent dans tout le département. En 1962, de nouveaux bancs sont aménagés dans le bâtiment. En 1965, un clocher vient accompagner l'édifice nommé « Cloches de paix » et en 1974 un orgue, offert par la paroisse de Gerlingen en Allemagne (ville jumelée avec Vesoul), est installé à l'intérieur du temple[1].

Architecture[modifier | modifier le code]

La porte d'entrée comporte un fronton formé d'un voûte où se trouve l'inscription « aimez-vous les uns les autres ». La voûte renferme elle-même une Bible où est écrit « le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront point (Mathieu XXIV, 35) »[1]. Une croix représentant Jésus se trouve au sommet du temple.

Le temple est également doté d'un orgue en son sein et d'un clocher.

Liste des pasteurs[modifier | modifier le code]

Depuis la création de l'Église protestante de Vesoul en 1841, une vingtaine de pasteurs s'y sont succédé[2],[3]. Le pasteur ayant effectué le plus long mandat est Charles Mathiot, de 1913 à 1954, soit durant 41 ans.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Temple protestant de Vesoul devant la morale et le budget, Vagner,

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]