Temple du Change

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Temple du Change
Le Temple du Change, illuminé la nuit.JPG
Le Temple du Change, vue de nuit
Présentation
Destination initiale
Bourse du commerce
Destination actuelle
Architecte
Construction
1653
Statut patrimonial
Site web
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la métropole de Lyon
voir sur la carte de la métropole de Lyon
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Lyon
voir sur la carte de Lyon
Red pog.svg

Le Temple du Change est une église protestante réformée située à Lyon, en France. L'édifice est un ancien établissement de Bourse, la Loge du Change, construit sur des plans de l'architecte Simon Gourdet entre 1631 et 1653 et remanié sous la direction de Soufflot en 1748-1750. Il est affecté aux protestants en 1803 et est aujourd'hui rattaché à l'Église protestante unie de France.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première loge du change était un petit édifice classique comportant quatre arcades en façade, et deux sur chacun des côtés. Il devint très vite insuffisant, mais ne fut pas modifié avant 1748.

L'architecte Jacques-Germain Soufflot fournit les plans et les élévations pour sa réfection, exécutée par l'architecte Jean-Baptiste Roche, qu'il avait lui-même présenté. Les maisons mitoyennes sont abattues, ce qui permet d'agrandir notablement l'édifice, qui gagne une cinquième arcade en façade et une grande salle à l'arrière. Cette salle est aussi haute et large que le bâtiment. Elle est rectangulaire, couverte d'une voûte à l'impériale reposant sur quatre piliers massifs. La façade du premier étage est entièrement refaite.

Durant la Révolution française, la loge du change est abandonnée. Elle devient un moment une auberge.

En 1803, la chapelle est affectée par Napoléon au culte réformé, en application des articles organiques du 18 germinal an X (8 avril 1802). Le temple est inauguré par le préfet le 21 Brumaire An XII, 14 novembre 1803. Des modifications peu importantes lui sont apportées tout au long du XIXe siècle. Elles portent essentiellement sur l'aménagement intérieur[1],[2],[3].

En 1938, le temple accueil le synode fondateur de l'Église réformée de France. Cette nouvelle église résulte de la fusion des églises réformées dites orthodoxes de l’Union des Églises évangéliques, les églises protestantes libérales de l’Union des Églises réformées, des églises méthodistes et une grande partie des Églises libres, indépendantes de l’État avant loi de séparation des Églises et de l'État de 1905[4],[5].

En 1913, la façade est classée au titre des monuments historiques. Le reste de la loge, y compris le perron, est inscrit aux monuments historiques en 2013[6].

En 2015, la ville de Lyon entreprend d'important travaux de restauration sur l'ensemble de l'édifice[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Roland Bayssat, « Lyon : le Temple protestant du Change », sur huguenots-france.org (consulté le 19 novembre 2018)
  2. Eglise protestante unie de France, « Eglise protestante unie de France », Eglise protestante unie de France,‎ (lire en ligne, consulté le 19 novembre 2018)
  3. « Le protestantisme réformé à Lyon : un peu d’histoire et des projets pour aujourd’hui et demain «  Huguenots en France », sur www.huguenots.fr, (consulté le 19 novembre 2018)
  4. Eglise protestante unie de France, « Histoire du protestantisme à Lyon », Eglise protestante unie de France,‎ (lire en ligne, consulté le 19 novembre 2018)
  5. « L'Église réformée de France - Musée virtuel du Protestantisme », Musée virtuel du Protestantisme,‎ (lire en ligne, consulté le 19 novembre 2018)
  6. « Ancienne Loge du Change, ancien Temple protestant », notice no PA00117989, base Mérimée, ministère français de la Culture
  7. « Eglise réformée - Lyon ouest - Temple du Change | Ville de Lyon », sur www.lyon.fr (consulté le 19 novembre 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marie-Félicie Perez et Daniel Ternois (sous la direction de), L'Œuvre de Soufflot à Lyon, Presses Universitaires de Lyon, 1982, (ISBN 2-7297-0134-6).

Lien externe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :