Keyhole Markup Language

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Keyhole Markup Language
Extension .kml, .kmz
Type MIME application/vnd.google-earth.kml+xml, application/vnd.google-earth.kmz
Développé par Keyhole, Inc
Type de format Langage de balisage

KML (Keyhole Markup Language) que l'on peut traduire par « langage à base de balises géolocales », est un langage fondé sur le formalisme XML et destiné à la gestion de l'affichage de données géospatiales dans les logiciels de SIG.

KML est aussi un standard international : Consortium Géospatial Ouvert.

Les fichiers KML utilisent le format COLLADA.

Les fichiers KML peuvent également se présenter avec l'extension .kmz qui est la version zippée du fichier KML.

Structure[modifier | modifier le code]

Le fichier KML spécifie un ensemble de caractéristiques (lieu des marques, des images, des polygones, des modèles 3D, des descriptions textuelles, etc.) pour l'affichage dans Here Maps, Google Earth, Maps et Mobile, ou tout autre logiciel géospatial implémentant l'encodage KML. Chaque position a toujours une longitude et une latitude. D'autres données peuvent rendre la vue plus spécifique, comme l'inclinaison, le cap, l'altitude, qui définissent ensemble une "vue de la caméra», avec un horodatage ou timespan. KML partage certaines structure grammaticale que GML. Certaines informations KML ne peut être considérée dans Google Maps ou Mobile.

Les fichiers KML sont très souvent distribués dans les fichiers KMZ, qui sont des fichiers KML compressés avec une extension .kmz. Ceux-ci doivent être compressés et compatible (ZIP 2.0), sinon le fichier .kmz pourrait ne pas décompresser dans tous les GéoNavigateur. Le contenu d'un fichier KMZ sont un document KML unique à la racine et, éventuellement, des superpositions, des images, des icônes et des modèles COLLADA 3D référencés dans le KML y compris les fichiers KML réseau lié. Par convention, le document KML est un fichier nommé "doc.kml" au niveau du répertoire racine, qui est le fichier chargé lors de l'ouverture. Par convention, le document racine KML est au niveau de la racine et les fichiers référencés sont dans des sous-répertoires (par exemple les images pour des superpositions).

Un exemple document KML est:

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2">
<Document>
<Placemark>
  <name>New York City</name>
  <description>New York City</description>
  <Point>
    <coordinates>-74.006393,40.714172,0</coordinates>
  </Point>
</Placemark>
</Document>
</kml>

Applications utilisant KML[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]