Temple protestant de Roubaix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Temple protestant de Roubaix
Image illustrative de l’article Temple protestant de Roubaix
Présentation
Culte Protestant
Rattachement Église protestante unie de France
Début de la construction 1869
Fin des travaux 1871
Architecte J.-J. Schulthers et Auguste Dupire
Protection  Inscrit MH (2010)
Site web www.eglise-protestante-unie.fr/roubaix-tourcoing-p40246Voir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Ville Roubaix
Coordonnées 50° 41′ 24″ nord, 3° 10′ 54″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Temple protestant de Roubaix

Géolocalisation sur la carte : Nord

(Voir situation sur carte : Nord)
Temple protestant de Roubaix

Géolocalisation sur la carte : Lille

(Voir situation sur carte : Lille)
Temple protestant de Roubaix

Le temple protestant de Roubaix est un lieu de culte protestant situé rue des Arts à Roubaix, dans le département du Nord. La paroisse est rattachée à l'Église protestante unie de France.

Histoire[modifier | modifier le code]

Une présence protestante encadrée par des méthodistes britanniques existe a Roubaix, auprès des ouvriers des filatures depuis les années 1840. Un lieu de culte protestant est construit en 1867 à Croix par l'Anglais Isaac Holden qui y possédait une usine de peignage. Il n'existe plus aujourd'hui. Ce riche industriel fait partie des donateurs pour l'édification d'un nouveau temple réformé, cette fois-ci à Roubaix, où l'essor industriel fait venir des ouvriers venus d'ailleurs, et où une paroisse réformée détachée de celle de Lille est fondée en 1865. Ce temple est conçu en 1869-1871 par l'architecte amiénois J.-J. Schulthers et la direction des travaux est menée par Auguste Dupire[1],[2], futur architecte de l'église Saint-Jean-Baptiste de Roubaix.

Le temple dessert aujourd'hui les protestants de Roubaix, Tourcoing, Croix, Hem, Wattrelos, Villeneuve-d'Ascq et d'autres communes environnantes[3]. Il est inscrit aux monuments historiques en 2011[4].

Description[modifier | modifier le code]

Vue du temple protestant de Roubaix.

Le temple est flanqué de la maison du pasteur et de l'espace paroissial se faisant face. Le temple en retrait est construit en briques et mesure 23 mètres sur 10,5 mètres ; il est coiffé d'un petit clocher au-dessus du portail. Celui-ci est surmonté d'un tympan soutenu par deux paires de colonnettes, le tout en pierre calcaire. Le linteau présente les tables de la loi. La façade est éclairé d'une grande rosace dans le style néo-roman et sur les côtés de meurtrières vitrées.

L'intérieur, éclairé de grandes verrières sur les côtés, se présente comme une grande salle rectangulaire voûtée en plein-cintre. Une tribune de chêne, supportée par des colonnes de fonte, couvre les côtés et la contre-façade[5]. Les murs sont lambrissés de chêne, comme la chaire à double escalier. Au-dessus de la porte d'entrée, se trouve un grand orgue baroque restauré en 2007.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 1848-1916. Neveu de l'architecte Théodore Lepers, auteur des plans de l'église Sainte-Élisabeth de Roubaix, édifiée en 1863.
  2. Histoire du temple protestant de Roubaix
  3. « Eglise protestante unie de Roubaix », sur www.eglise-protestante-unie.fr (consulté le 20 juin 2019)
  4. Notice no PA59000174, base Mérimée, ministère français de la Culture
  5. Histoire du temple protestant de Roubaix

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]