Hôtel de ville de Vesoul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hôtel de ville de Vesoul
Vesoul - townhall - chapel.jpg

La chapelle du bâtiment

Présentation
Type
Construction
1619 (rénové en 1938)
Destination initiale
Hôpital
Destination actuelle
Mairie
Propriétaire
Ville de Vesoul
Géographie
Pays
Région française
Adresse
58 rue Paul-Morel
Accès et transport
Autobus
Localisation
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Vesoul

(Voir situation sur carte : Vesoul)
Point carte.svg

L'hôtel de ville de Vesoul, aussi appelé mairie de Vesoul, est un hôtel de ville situé 58 rue Paul-Morel à Vesoul, dans la Haute-Saône.

L'administration municipale siège dans ce bâtiment depuis le 29 mai 1938.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ancien hôtel de ville[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1938, l'hôtel de ville est installé dans un bâtiment dont la construction, selon des mémoires de la commission d'archéologie, remonte à la fin du XVe siècle. L'édifice appartenait à l'origine aux Salives, une famille de nobles dont l'un de ses membres, Jehan avait rempli les fonctions de lieutenant général du bailliage d'Amont en 1437. Il a ensuite été vendu en 1768 à l'administration municipale de Vesoul qui en a fait l'hôtel de la mairie.

Le bâtiment a fait l'objet d'une restauration en 1858. Cette dernière a permis de reconnaître à côté de la porte de cet ancien édifice l'encadrement d'une grande baie ogivale qui était l'ancienne porte de l'hôtel ainsi qu'une écusson de pierre ayant pour support deux anges et présentant six pals en pointe avec trois coquilles en chef[1].

L'actuel hôtel de ville[modifier | modifier le code]

Le bâtiment est construit en 1619 et destiné à être le principal hôpital de Vesoul. Désaffecté, il devient hôtel de ville le 29 mai 1938[2] après d'importants travaux de rénovation réalisés à cette occasion à partir de 1935, avec notamment la création de fresques, classées depuis en tant que monument historique et une importante restructuration du portail et de la façade. Toujours en 1938, le musée municipal est transféré dans le nouvel hôtel de ville et rebaptisé Musée Georges-Garret. Il y restera jusqu'en 1981[3],[4].

Architecture et mobilier[modifier | modifier le code]

Plusieurs parties de son mobilier sont classées monument historique :

  • La verrière et des peintures monumentales, par Albert Decaris, datant de la rénovation en 1937[5] ;
  • Une horloge et son socle, de style régence, du XVIIIe siècle[6] ;
  • Un bas-relief comportant des armoiries du XVIe siècle[7] ;
  • Deux dalles funéraires de seigneurs locaux du XVIe siècle[8],[9] ;
  • Une stèle funéraire gallo-romaine[10].

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Commission d'archéologie de la Haute- Saône, Vesoul, Mémoires de la Commission d'archéologie, vol. 1 et 2, L. Suchaux, (lire en ligne), p. 8
  2. Musée Georges-Garret, Vesoul, Amis du musée et de la bibliothèque de Vesoul, 96 p. (lire en ligne)
  3. http://www.musees-franchecomte.com/index.php?p=246
  4. Thérèse Dubuisson, La Franche-Comté: de porte en porte, Editions Cabedita, , 204 p. (ISBN 2-88295-374-7, lire en ligne), p. 132
  5. Notice no PM70003607
  6. Notice no PM70001612
  7. Notice no PM70001613
  8. Notice no PM70001610
  9. Notice no PM70001609
  10. Notice no PM70001611