Temple protestant de Versailles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Temple protestant de Versailles
Image dans Infobox.
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Siège social
Versailles (3, rue Hoche, 780000)Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Coordonnées
Organisation
Site web

Le temple protestant de Versailles est un lieu de culte situé 3 rue Hoche à Versailles, en France. La paroisse est membre de l'Église protestante unie de France.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , sous Louis XVIII, le gouvernement autorise l'établissement à Versailles d'une église protestante de confession anglicane. Elle s'établit en 1926 3 rue Dauphine, renommée depuis rue Hoche, dans une ancienne chapelle catholique. Le premier pasteur anglican est James Bearer[1].

La chapelle date alors de 1769, construite sous Louis XIV sur les dessins de Charles De Wailly à l'emplacement des hôtels particuliers de Marcillac, de la maison de La Rochefoucauld puis de Conti pour servir de reposoir lors de la procession de la Fête-Dieu, qui conduisait de l'église Notre-Dame de Versailles à la chapelle royale du château. Désacralisée à la Révolution française, la chapelle sert de salle de réunion puis de temple pour les théophilanthrope[2].

En , sous Charles X, le gouvernement autorise les protestants français, de confession réformées et luthérienne à célébrer leur culte dans l'église anglicane. Le premier culte officiel a lieu le , en présence du président du consistoire réformé de Paris, Paul-Henri Marron, pasteur à l'Oratoire du Louvre, et du président du consistoire luthérien de Paris, M. Boissard, pasteur à l'église des Billettes. Dès cette époque, le temple est donc une église protestante unie, rassemblant dans un esprit d'ouverture et de tolérance plusieurs confessions dans un même bâtiment.

Le temple actuel est édifié de 1880 à 1882, selon un plan sobre et classique de l'architecture protestante de l'époque, avec une Bible ouverte sur le fronton. L'orgue est réalisé par les facteurs d'orgues protestants, MM Eugène & John Abbey, en 1888. Il est transformé en 1969 par le facteur Cicchero.

En 1970, les Diaconesses de Reuilly, communauté monastique protestante fondée en 1841 à Paris, s'installe également à Versailles, 10 rue de la porte de Buc[3].

Pasteurs[modifier | modifier le code]

Liste des pasteurs de Versailles[1]
Nom Arrivée Départ
Jean Pierre NELSON-VORS 1834 1858
Théodore PASSA 1858 1885
Hippolyte-Jean MESSINES 1886 1913
Marcel MONOD 1913 1943
Arnold ULLERN 1943 1859
Henry MiNSSEN 1931 - 1946 1938 - 1960
Pierre JOUDRIER 1959 1969
Pierre LEVEJAC 1961 1971
François CASTEL 1968 1974
Charles FEURICH 1969 1971
Claudette MARQUET 1971 1976
Henri ALLAIGRE 1971 1973
Maurice HAMMEL 1971 1980
Michel WAGNER 1975 1995
Gilles Castelnau 1976 1981
Louis SCHLOESING 1976 1983
Pierre FICHET 1980 1994
Martine MILLET 1980 1992
Richard BENNAHMIAS 1982 1984
Jean-Pierre STERNBERGER 1985 1992
Flemming FLEINERT-JENSEN 1993 2006
Gaspard VISSER'T HOOFt 2006 2009
Philippe GRAND D'ESNON 2010 2015
Ruth-Annie COYAULT 2016 -
Eric GEORGE 2018 -

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jean-Paul Buttighoffer, « Histoire de l'Eglise protestante réformée à Versailles », sur eglise-protestante-unie.fr (consulté le 15 mai 2020)
  2. L. Lacour, « Versailles et les protestants », Bulletin de la Société de l'histoire du protestantisme français, vol. 11,‎ , p. 217-232 (JSTOR 24281507, lire en ligne)
  3. « Les diaconesses de Reuilly », sur museeprotestant.org, Musée protestant (consulté le 16 mai 2020)

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]