Abattis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les abattis sont utilisés à la guerre pour maintenir à une distance de tir les ennemis aussi longtemps que possible.

Abattis (ou abatis) est un terme lié à la fortification désignant un obstacle constitué de branches d'arbres étendus en rangs, avec leur extrémités effilées dirigées vers l'extérieur, vers l'ennemi. Les arbres utilisés sont habituellement entrelacés ou ficelés pour les maintenir ensemble. Les abattis sont utilisés seuls ou en combinaison avec des enchevêtrements de fil et d'autres obstacles.

Symbole militaire américain désignant des abattis.

Ils furent employés dès l'Empire romain, et plus récemment lors de la guerre civile américaine.

Au Canada, le mot abattis désigne un ensemble de souches et de branchages que l'on dispose en rang, sur un terrain en cours de défrichage, pour les brûler.

Exemples[modifier | modifier le code]

Un usage classique d’un abattis fut fait à la bataille de Fort Carillon pendant la guerre de Sept Ans, en 1758. Les 3 600 troupes françaises y vainquirent une troupe britannique forte de 16 000 hommes en place devant leurs positions défensives avec un abattis extrêmement dense. Les Britanniques trouvèrent ces défenses impénétrables et furent forcés de se retirer avec quelque 2 600 pertes. Un autre exemple d’utilisation d’un abattis fut la bataille de Châteauguay, le 26 octobre 1813, dans laquelle près de 1 300 voltigeurs canadiens, sous le commandement de Charles-Michel de Salaberry, défirent un corps américain d’environ 4 000 hommes.

La vieille expression populaire « tu ferais bien de numéroter tes abatis » est une forme d'avertissement, de menace, signifiant que l'on menace prochainement l'intéressé d'une bagarre ou d'un rude combat, et que l'on va aller le chercher de front, sans détours, pour le « démolir » comme une fortification prise d'assaut. Les règles traditionnelles de la guerre exigeaient (en principe) que l'on prévienne officiellement l'ennemi de se préparer avant de venir le massacrer sans faire de quartier.[réf. nécessaire]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :