TSG 1899 Hoffenheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
TSG Hoffenheim
Logo du TSG Hoffenheim
Généralités
Nom complet Turn- und Sportgemeinschaft 1899 Hoffenheim e.V.
Surnoms Hoffe, Hoppenheim
Noms précédents TV Hoffenheim (1899-1945)
Fondation
Couleurs Bleu et blanc]
Stade PreZero Arena
(30 150 places)
Siège Silbergasse 45
74889 Sinsheim
Championnat actuel Bundesliga
Propriétaire Drapeau : Allemagne Dietmar Hopp
Président Drapeau : Allemagne Peter Hofmann
Entraîneur Drapeau : Allemagne Sebastian Hoeneß (en)
Joueur le plus capé Drapeau : Bosnie-Herzégovine Sejad Salihović (249)
Meilleur buteur Drapeau : Croatie Andrej Kramarić (78)
Site web www.tsg-hoffenheim.de

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Bundesliga 2020-2021
0

Le TSG 1899 Hoffenheim ou Turn- und Sportgemeinschaft 1899 Hoffenheim e.V. est un club de football allemand basé à Sinsheim-Hoffenheim dans le Bade-Wurtemberg, dans la région de Stuttgart, qui joue actuellement en Bundesliga, la première division allemande.

Ce club, propriété du milliardaire allemand Dietmar Hopp, septième fortune du pays, est depuis quelques années la sensation du championnat allemand pour être situé dans la ville d'Hoffenheim comprenant environ 3 300 habitants. Elle est située à quelques kilomètres de Sinsheim qui compte, quant à elle, près de 50 000 habitants. Le club a été promu en première division allemande à l'issue de la saison 2007-2008.

Repères historiques[modifier | modifier le code]

Genèse du club (1945-1990)[modifier | modifier le code]

L'ère moderne du TSG 1899 Hoffenheim débute en 1945, quand le club de gymnastique Turnverein Hoffenheim datant de 1899 et le club de football Fußballverein Hoffenheim fondé en 1921 fusionnent.

Le club reste un inconnu de la 8e division allemande, la Kreisliga A, tentant en vain de passer à l'étape supérieure de 1950 à 1990. Champion de Kreisliga A en 1988, les tout nouveaux promus sont reversés à nouveau dans cette ligue en terminant 15e de Bezirkliga, la 7e division allemande.

L'ère Hopp (depuis 1990)[modifier | modifier le code]

Le lancement de la remontée du club en première division (1990-2008)[modifier | modifier le code]

En 1990 arrive au sein du club Dietmar Hopp, ancien joueur d'Hoffenheim et jeune co-fondateur de SAP dans les années 1970, leader Outre-Rhin de la conception de logiciels, avec quoi il fit fortune. Le milliardaire commence à aider financièrement le club. Hoffenheim est champion de Kreisliga A en 1991, de Bezirkliga la saison suivante, de Landesliga en 1996, de Verbandsliga en 2000 puis de Oberliga en 2001. Malgré cette spectaculaire montée du club de cinq divisions en onze ans, il s'avère ensuite que les investissements cédés sur des joueurs et la formation laissent stagner le club en Regionalliga Sud (III), la troisième division Allemande.

Le problème réside dans la professionnalisation du club. Les fonds injectés ne participent pas à créer une vraie philosophie, voire un vrai projet. Hopp tente notamment de convaincre en vain le FC Astoria Walldorf, le SV Sandhausen et le FC Heidelberg d'accepter le financement d'un stade approprié aux normes de la Bundesliga. Le milliardaire allemand ayant un différend avec la ville d'Heidelberg sur les impacts environnementaux du futur stade, le projet est renvoyé provisoirement au placard. Les bons résultats en coupe d'Allemagne ne suffisent pas à faire oublier les quatre saisons d'affilée où le club reste entre la 13e et 5e place. Les résultats manquent, Hopp décide de s'attacher les services d'un certain Ralf Rangnick.

Ralf Rangnick est alors un entraîneur libre mais qui restait sur une participation à la Ligue des Champions avec Schalke 04 quelques mois plus tôt. Le pari est osé mais il est le profil parfait pour Hopp, notamment sur sa vision du jeu très offensive et agressive basée sur peu de touches de balles et une récupération rapide et efficace lors de la perte du ballon. L'arrivée de Rangnick est un tremplin qui permet au club d'Hoffenheim d'être second en Regionalliga Sud (III) et de passer en Bundesliga (II) où il termine aussi second la saison suivante. Pour la première fois de son histoire, le TSG Hoffenheim atteint la Bundesliga en 2008.

Découverte et installation du club en Bundesliga (2008-2013)[modifier | modifier le code]

Le club, nouvellement promu, est une révélation de la première partie de saison 2008-2009 où l'équipe termine championne d'Automne. Son jeu ultra offensif crée la sensation. A titre d'exemple, lors de la cinquième journée, il écrase dans tous les domaines le Borussia Dortmund de Jurgen Klopp (4-1) grâce à un doublé de l'excellent Vedad Ibišević. « C'est exactement comme ça qu'il faut jouer » affirmera par la suite l’entraîneur des Borussen qui semblera s'inspirer de ce fait de jeu pour appliquer ce style offensif à son équipe avec qui il remportera le championnat deux saisons plus tard. Hoffenheim termine sa première saison de promu à une septième place plus qu'honorable avec des statistiques gonflées notamment par les buteurs révélés comme le Sénégalais Demba Ba (14 réalisations ) et le Bosniaque Vedad Ibišević ( 18 réalisations ) malheureusement blessé en milieu de saison et qui provoquera en partie une chute du club au classement général.

C'est aussi l'année où la construction du stade est enfin décidée. Hoffenheim ne joue à ce moment-là que dans l’exiguë Dietmar Hopp-Stadion, datant de 1999, particulièrement retouché à chaque passage de division et qui ne comporte pas plus de 6350 places assises. Le début de saison 2008-2009 se passe néanmoins dans le Carl-Benz-Stadion de Mannheim à proximité d'Hoffenheim qui dispose de 27 000 places et qui rentre dans les normes de la première division allemande. Le Wirsol Rhein-Neckar-Arena est inauguré début 2009. Cette enceinte moderne, ayant la capacité d'accueillir 30 000 personnes, est alors financée en partie par Dietmar Hopp ainsi que par plusieurs entreprises de la région. Une grande cérémonie d'ouverture a lieu le durant laquelle le TSG Hoffenheim atomise une sélection du Rhin-Neckar (6-2). Le premier match officiel du club a lieu le et se solde par une victoire (2-0) des locaux face à l'Energie Cottbus.

La réussite sportive du club n'est néanmoins pas sans accrocs. L'arrivée de ce jeune club milliardaire a rapidement provoqué beaucoup de critiques à son encontre, l'Allemagne du football ne décelant pas chez lui le côté traditionnel des clubs de Bundesliga comme on le retrouvait chez le VfL Wolfsburg ou le Bayer Leverkusen certes aidés financièrement par des firmes multinationales (entre autres Volkswagen dans l'automobile et Bayer dans le domaine pharmaceutique) mais attachés à une grande histoire derrière eux. Il va même jusqu'à s'attirer les foudres de certains représentants des instances du football Allemand, notamment l'un des directeurs généraux du Borussia Dortmund, Hans-Joachim Watzke, qui estime que « la Bundesliga n'a pas besoin de tels clubs ». Le club provoque la jalousie des supporters de certains clubs comme le démontre cette 5e journée de championnat 2008-2009 où des supporters adverses avaient parodié sur une banderole une réplique de Terminator ; « Hasta la vista Hopp » en référence au milliardaire Dietmar Hopp. Les hostilités étaient parfois violentes. Peter Zeidler, alors entraineur-adjoint de Rangnick à l'époque, confiait avoir été surpris quand, en 2008, lors d'un déplacement sur le terrain du FC Sankt Pauli des supporters leur avaient jeté des pièces de monnaie. Les polémiques surviennent ensuite, à l'image de cette première journée de Bundesliga où le club gagna à domicile face au Borussia Dortmund (1-0). Il s'avère par la suite qu'un haut-parleur installé sous les tribunes des visiteurs rendit inaudible les chants hostiles des supporters de Dortmund à l'égard du président Hopp. L'affaire se transforma en scandale, nommé « Soundgate » mais s'éclipsa peu après qu'un communiqué du président dénonça l'acte indépendant d'un jardinier du club.

L'après 2008 voit le club se stabiliser en première division. La saison 2009-2010 repart sur les mêmes bases mais la baisse de régime du club seulement promu d'une saison se fait sentir. Les supporters font savoir leur mécontentement lors d'une phase où le club flirtait avec la relégation. Le bilan reste mitigé avec une onzième place acquise au lieu des places européennes espérées ainsi que la démission du directeur général Jan Schindelmeiser en . Le club arrive à se maintenir grâce à la confirmation du bosniaque Ibišević ainsi que du passeur brésilien Carlos Eduardo qui quitte le club en fin de saison pour le Rubin Kazan. La saison 2010-2011 commence de bonne manière. Le club menant la tête du championnat de la première à la troisième journée. C'est sans compter le transfert de Luiz Gustavo lors du mercato d'hiver pour environ 18 millions d'euros. Les conflits internes liés au transfert du milieu de terrain Brésilien poussent l’entraîneur Ralf Rangnick à arrêter son aventure bleue et blanche. Marco Pezzaiuoli est nommé pour lui succéder mais il ne peut empêcher la descente du club vers une seconde onzième place en deux saisons. Au vu des résultats décevants, il est ensuite remplacé par l'entraineur du FC Sankt Pauli, Holger Stranislawski. La saison 2011-2012 est caractérisée par une mi-saison mouvementée avec le départ de l'attaquant Vedad Ibisevic pour environ 4,5 millions d'euros au VfB Stuttgart et le limogeage de l’entraîneur à la suite d'une élimination de son équipe en quart de finale de DFB-Pokal lequel est remplacé par Markus Babbel. Ce dernier ne fait pas mieux que la dernière saison en retournant à une énième onzième place en fin de saison. Markus Babbel est lui aussi remercié en milieu de saison 2012-2013 pour de mauvais résultats et est remplacé par l'intérimaire Franck Kramer qui ne peut empêcher d'atteindre la seizième place de Bundesliga après deux défaites de suite. En est nommé en tant qu’entraîneur l'Allemand Marko Kurz, qui a notamment géré l'équipe du FC Kaiserslautern mais qui n'arrive pas à emmener l'équipe hors de la zone de relégation directe. Il faut attendre un énième et dernier remplacement par Markus Gisdol qui réussit à placer en toute dernière journée le club à la seizième place synonyme de barrage contre le troisième de Bundesliga 2 (II) grâce à une victoire (2-1) contre le Borussia Dortmund. Le TSG Hoffenheim se défait finalement du FC Kaiserslautern en barrages grâce à un très bon Roberto Firmino auteur d'un doublé lors du match aller remporté (3-1). La victoire (2-1) au retour permet au club de rester en Bundesliga.

Rehaussement du club et un avenir vers l'Europe[modifier | modifier le code]

La saison 2013-2014 est synonyme de remontée dans le haut de tableau. Gisdol envoie à la fin de saison l'équipe à une encourageante 9e place. Hoffenheim se caractérise par son impressionnante attaque, la troisième du pays avec 72 réalisations, emmené par un Roberto Firmino[1] en ébullition, auteur de 22 buts et de 14 passes décisives cette saison-là (championnat et coupes compris) ainsi que par des attaquants décisifs comme le français Anthony Modeste ou l'espoir allemand Kevin Volland, auteurs respectivement de 14 et 12 réalisations. Malgré la force de l'attaque, le club se caractérise toujours par une grande faiblesse défensive avec près de 70 buts encaissés, ce qui fait du club la seconde pire défense du championnat. L'équipe est notamment impliquée dans deux des matchs les plus prolifiques de la saison avec notamment une victoire (6-2) à domicile contre le Vfl Wolfsburg et un revers (2-6) sur le terrain du VfB Stuttgart.

La saison 2016-2017 est une saison historique pour Hoffenheim. Mené par le plus jeune coach en Europe, Julian Nagelsmann âgé de 29 ans, le club réalise l'exploit de terminer 4e et donc de se qualifier pour les barrages de la Ligue des Champions. Cette saison là, Hoffenheim est également la seule équipe à ne pas avoir perdu contre le champion, le Bayern Munich, tant à l'aller, avec un score de 1-1, ou au retour, avec une victoire 1-0.

Joueurs et personnalités du club[modifier | modifier le code]

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Effectif professionnel du TSG Hoffenheim de la saison 2020-2021
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[2] Nom Date de naissance Sélection[3] Club précédent
1 G Drapeau de l'Allemagne Baumann, OliverOliver Baumann 02/06/1990 (30 ans) Allemagne espoirs SC Fribourg
12 G Drapeau de l'Allemagne Pentke, PhilippPhilipp Pentke 01/05/1985 (35 ans) Jahn Ratisbonne
37 G Drapeau de l'Allemagne Philipp, LucaLuca Philipp 28/11/2000 (19 ans) Formé au club
2 D Drapeau des Pays-Bas Brenet, JoshuaJoshua Brenet 20/03/1994 (26 ans) Pays-Bas Vitesse Arnhem
3 D Drapeau de la Tchéquie Kadeřábek, PavelPavel Kadeřábek 25/04/1992 (28 ans) Rép. tchèque Sparta Prague
4 D Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bičakčić, ErminErmin Bičakčić 24/01/1990 (30 ans) Bosnie-Herzégovine Eintracht Brunswick
5 D Drapeau de la Grèce Stafylídis, KóstasKóstas Stafylídis 02/12/1993 (26 ans) Grèce FC Augsbourg
6 D Drapeau de la Norvège Nordtveit, HåvardHåvard Nordtveit 21/06/1990 (30 ans) Norvège West Ham United
15 D Drapeau du Ghana Adams, KasimKasim Adams 22/06/1995 (25 ans) Ghana Fortuna Düsseldorf
21 D Drapeau de l'Allemagne Hübner, BenjaminBenjamin Hübner Capitaine 04/07/1989 (31 ans) FC Ingolstadt 04
22 D Drapeau de l'Allemagne Vogt, KevinKevin Vogt 23/09/1991 (29 ans) Allemagne espoirs Werder Brême
25 D Drapeau de l'Allemagne Akpoguma, KevinKevin Akpoguma 19/04/1995 (25 ans) Allemagne espoirs Hanovre 96
32 D Drapeau des Pays-Bas Bogarde, MelayroMelayro Bogarde 28/05/2002 (18 ans) Pays-Bas -18 ans Formé au club
38 D Drapeau de l'Autriche Posch, StefanStefan Posch 14/05/1997 (23 ans) Autriche FC Admira
8 M Drapeau de l'Allemagne Geiger, DennisDennis Geiger 10/06/1998 (22 ans) Allemagne espoirs Formé au club
11 M Drapeau de l'Autriche Grillitsch, FlorianFlorian Grillitsch 07/08/1995 (25 ans) Autriche Werder Brême
14 M Drapeau de l'Autriche Baumgartner, ChristophChristoph Baumgartner 01/08/1999 (21 ans) Autriche espoirs Formé au club
16 M Drapeau de l'Allemagne flèche vers la droite Rudy, SebastianSebastian Rudy 28/01/1990 (30 ans) Allemagne Schalke 04
17 M Drapeau de l'Angleterre flèche vers la droite Sessegnon, RyanRyan Sessegnon 18/05/2000 (20 ans) Angleterre espoirs Tottenham Hotspur
18 M Drapeau du Mali Samassékou, DiadieDiadie Samassékou 11/01/1996 (24 ans) Mali Red Bull Salzbourg
20 M Drapeau de la Serbie Gaćinović, MijatMijat Gaćinović 08/02/1995 (25 ans) Serbie Eintracht Francfort
7 A Drapeau du Danemark Bruun Larsen, JacobJacob Bruun Larsen 19/09/1998 (22 ans) Danemark Borussia Dortmund
9 A Drapeau du Togo Bebou, IhlasIhlas Bebou 23/04/1994 (26 ans) Togo Hanovre 96
10 A Drapeau d’Israël Dabbur, MunasMunas Dabbur 14/05/1992 (28 ans) Israël Séville FC
19 A Drapeau de l'Algérie Belfodil, IshakIshak Belfodil 12/01/1992 (28 ans) Algérie Standard de Liège
23 A Drapeau de l'Arménie Adamyan, SargisSargis Adamyan 23/05/1993 (27 ans) Arménie Jahn Ratisbonne
27 A Drapeau de la Croatie Kramarić, AndrejAndrej Kramarić 19/06/1991 (29 ans) Croatie Leicester City
29 A Drapeau du Danemark Skov, RobertRobert Skov 20/05/1996 (24 ans) Danemark espoirs FC Copenhague
33 A Drapeau du Brésil Klauss, JoãoJoão Klauss 01/03/1997 (23 ans) Danemark espoirs LASK
35 A Drapeau de l'Allemagne Beier, MaximilianMaximilian Beier 17/10/2002 (18 ans) Allemagne -18 ans Formé au club
Entraîneur(s)
  • Drapeau : Allemagne Sebastian Hoeneß
Entraîneur(s) adjoint(s)
  • Drapeau : Pays-Bas Alfred Schreuder
  • Drapeau : Allemagne Matthias Kaltenbach
Préparateur(s) physique(s)
  • Drapeau : Allemagne Christian Weigl
  • Drapeau : Allemagne Otmar Rösch
Entraîneur(s) des gardiens
  • Drapeau : Allemagne Michael Rechner
Médecin(s)
  • Drapeau : Allemagne Henning Ott

Légende

Consultez la documentation du modèle

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Depuis 1979 à aujourd'hui, le club du 1899 Hoffenheim a vu passer 27 entraîneurs sur son banc[4], le dernier en date étant Julian Nagelsmann.

Rang Nom Période
1 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Helmut Zuber 1979-1982
2 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Meinard Stadelbauer 1982
3 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Rudi Ebel 1982-1984
4 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Klaus Keller 1984-1985
5 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Helmut Jedele 1986-1989
6 Drapeau : Allemagne Gerhard Boll 1989-1990
7 Drapeau : Allemagne Egon Ludwig 1990-1992
8 Drapeau : Allemagne Hans Schreiner 1992-1994
9 Drapeau : Allemagne Roland Schmitt 1994-
10 Drapeau : Allemagne Alfred Schön -1998
11 Drapeau : Allemagne Raimund Lietzau 1998-
12 Drapeau : Allemagne Günter Hillenbrand -1999
Rang Nom Période
13 Drapeau : Allemagne Riko Weigand 1999-
14 Drapeau : Allemagne Alfred Schön -2000
15 Drapeau : Allemagne Hans-Dieter Flick 2000-
16 Drapeau : Allemagne Roland Dickgießer (intérim) -
17 Drapeau : Allemagne Lorenz-Günther Köstner -
18 Drapeau : Allemagne Alfred Schön (intérim) -
19 Drapeau : Allemagne Ralf Rangnick 2006-
20 Drapeau : Allemagne Marco Pezzaiuoli -2011
21 Drapeau : Allemagne Holger Stanislawski 2011-
22 Drapeau : Allemagne Markus Babbel -
23 Drapeau : Allemagne Frank Kramer (intérim)
24 Drapeau : Allemagne Marco Kurz -
Rang Nom Période
25 Drapeau : Allemagne Markus Gisdol -
26 Drapeau : Pays-Bas Huub Stevens -
27 Drapeau : Allemagne Julian Nagelsmann -
28 Drapeau : Pays-Bas Alfred Schreuder -
29 Drapeau : Allemagne Marcel Rapp (interim) -
30 Drapeau : Allemagne Sebastian Hoeneß -

Résultats du club[modifier | modifier le code]

TSG Hoffenheim[modifier | modifier le code]

Année Division Position
1999-2000 Verbandsliga Nordbaden (V) 1er
2000-01 Oberliga Baden-Württemberg (IV) 1er
2001-02 Regionalliga Sud (III) 13e
2002-03 Regionalliga Sud 5e
2003-04 Regionalliga Sud 5e
2004-05 Regionalliga Sud 7e
2005-06 Regionalliga Sud 4e
2006-07 Regionalliga Sud 2d
2007-08 Bundesliga 2 (II) 2d
2008-09 Bundesliga 1 (I) 7e
2009-10 Bundesliga 1 (I) 11e
2010-11 Bundesliga 1 (I) 11e
2011-12 Bundesliga 1 (I) 11e
2012-13 Bundesliga 1 (I) 16e
2013-14 Bundesliga 1 (I) 9e
2014-15 Bundesliga 1 (I) 8e
2015-16 Bundesliga 1 (I) 15e
2016-17 Bundesliga 1 (I) 4e
2017-18 Bundesliga 1 (I) 3e
2018-19 Bundesliga 1 (I) 9e
2019-20 Bundesliga 1 (I) 6e

TSG Hoffenheim II[modifier | modifier le code]

Année Division Position
2000-01 Landesliga Nordbaden II (VI) 1er
2001-02 Verbandsliga Nordbaden (V) 2e
2002-03 Verbandsliga Nordbaden 2e
2003-04 Oberliga Baden-Württemberg (IV) 10e
2004-05 Oberliga Baden-Württemberg 8e
2005-06 Oberliga Baden-Württemberg 6e
2006-07 Oberliga Baden-Württemberg 8e
2007-08 Oberliga Baden-Württemberg 5e
2008-09 Oberliga Baden-Württemberg (V) 2e
2009-10 Oberliga Baden-Württemberg (V) 1er
2010-11 Regionalliga Süd (IV) 5e
2011-12 Regionalliga Süd (IV) 7e
2012-13 Regionalliga Süd (IV) 9e
2013-14 Regionalliga Süd (IV) 10e
2014-15 Regionalliga Süd (IV) 9e
2015-16 Regionalliga Süd (IV) 3e
2016-17 Regionalliga Süd (IV) 4e
2017-18 Regionalliga Süd (IV) 6e
2018-19 Regionalliga Süd (IV) 10e
2019-20 Regionalliga Süd (IV) 9e

Infrastructures du club[modifier | modifier le code]

Avant son accession en Bundesliga, TSG 1899 Hoffenheim jouait au Dietmar Hopp Stadion, un modeste stade de 6 050 places. Mais le club décida de construire un nouveau stade de 30 000 places à Sinsheim, la Rhein-Neckar-Arena. Les travaux s'achevèrent début 2009. Entre-temps, Hoffenheim joua au Carl-Benz-Stadion à Mannheim, distant d'une cinquantaine de kilomètres.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Firmino et le mythe Football Manager Hoffenheim recrute le jeune brésilien Firmino sofoot.com, le 15 août 2017, par Côme Tessier : Lutz Pfannenstiel a ultérieurement démenti que le joueur brésilien aurait été détecté via le jeu Football Manager
  2. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  3. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  4. (de) « 1899 Hoffenheim », Kicker.de.

Liens externes[modifier | modifier le code]