Saint-André-Farivillers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-André.
Saint-André-Farivillers
L'église.
L'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Oise
Arrondissement Clermont
Canton Saint-Just-en-Chaussée
Intercommunalité Communauté de communes des Vallées de la Brèche et de la Noye
Maire
Mandat
Hervé Commelin
2014-2020
Code postal 60480
Code commune 60565
Démographie
Population
municipale
514 hab. (2012)
Densité 45 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 35′ 14″ N 2° 17′ 37″ E / 49.5872, 2.293649° 35′ 14″ Nord 2° 17′ 37″ Est / 49.5872, 2.2936
Altitude Min. 88 m – Max. 170 m
Superficie 11,35 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte administrative de l'Oise
City locator 14.svg
Saint-André-Farivillers

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 14.svg
Saint-André-Farivillers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-André-Farivillers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-André-Farivillers

Saint-André-Farivillers est une commune française située dans le département de l'Oise en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par le méridien de Paris, communément appelé méridienne verte.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1966[1] 2008 Claude Lecoulteulx   Agriculteur
mars 2008[2] en cours
(au 30 septembre 2014)
Hervé Commelin   Cadre d'entreprise publique
Réélu pour le mandat 2014-2020[3]

Saint-André-Farivillers est en regroupement pédagogique avec Vendeuil-Caply. L'école publique accueille 62 élèves à la rentrée 2007-8, en grande section maternelle et en école primaire[1].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 514 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
772 762 813 773 762 737 760 745 714
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
670 672 604 564 532 519 517 484 473
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
442 427 422 400 400 390 405 337 363
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
360 375 355 385 402 449 498 510 511
2012 - - - - - - - -
514 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004.)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (15,5 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (53 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 53 % d’hommes (0 à 14 ans = 21,4 %, 15 à 29 ans = 19,9 %, 30 à 44 ans = 22,5 %, 45 à 59 ans = 21,4 %, plus de 60 ans = 14,8 %) ;
  • 47 % de femmes (0 à 14 ans = 22,9 %, 15 à 29 ans = 14,6 %, 30 à 44 ans = 26,3 %, 45 à 59 ans = 20 %, plus de 60 ans = 16,2 %).
Pyramide des âges à Saint-André-Farivillers en 2007 en pourcentage[5]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
5,2 
75 à 89 ans
5,4 
9,6 
60 à 74 ans
10,8 
21,4 
45 à 59 ans
20,0 
22,5 
30 à 44 ans
26,3 
19,9 
15 à 29 ans
14,6 
21,4 
0 à 14 ans
22,9 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-André (XVIe siècle): édifice isolé au milieu de la plaine, en dehors du village. Le chœur fut édifié en 1555, la nef est plus basse. Le bâtiment fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis 1992[7].
  • Chapelle dans le village

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Étienne Parize, Poête né à Saint-André-Farivillers le 22 décembre 1948. Il eut une enfance et une adolescence contrariées par la maladie et les hospitalisations. Il suivit des études secondaires normales, travailla quelques mois à la Mutualité Agricole de l'Oise et dut s'interrompre pour cause de maladie. Il suivit ensuite des études d'aide-comptable en Alsace et travailla durant douze ans dans une conserverie de légumes, à Noyers-Saint-Martin, dans l'Oise.

Il commença l'écriture poétique en septembre 1974, après de nombreux essais, tous détruits, et ne cessa plus d'écrire ensuite. Son œuvre comprend plus de cents recueils de poèmes, deux courtes pièces, des nouvelles, de nombreuses chroniques et brèves analyses poétiques pour des revues. Il a participé à plusieurs opérations collectives comme "Bouteilles à la Terre" avec des artistes mexicains. Il a aussi participé à quelques émissions de radios locales, à des anthologies, et a été présenté plusieurs fois devant des associations littéraires.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]