Catheux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Catheux
La place, la mairie et l'église de Catheux.
La place, la mairie et l'église de Catheux.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Beauvais
Canton Saint-Just-en-Chaussée
Intercommunalité Communauté de communes de l'Oise picarde
Maire
Mandat
Éric Tribout
2014-2020
Code postal 60360
Code commune 60131
Démographie
Gentilé Cathensiens
Population
municipale
115 hab. (2014 en augmentation de 2,68 % par rapport à 2009)
Densité 9,8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 39′ 12″ nord, 2° 07′ 18″ est
Altitude Min. 87 m
Max. 177 m
Superficie 11,78 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte administrative de l'Oise
City locator 14.svg
Catheux

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 14.svg
Catheux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Catheux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Catheux

Catheux est une commune française située dans le département de l'Oise, en région Hauts-de-France.

Ses habitants sont appelés les Cathensiens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est blotti dans un creux de vallées.

Village rural situé dans une vallée du Plateau Picard, située sensiblement entre Beauvais et Amiens, en limite du vallon de la Celle (appelée Selle dans le département de la Somme), accessible par la sortie Sortie 16 de l'autoroute A16.

La Selle prend sa source à proximité immédiate de l'église.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Catheux proviendrait de cateau, mot picard pour château, de castellum, mot latin[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

Des sarcophages mérovingiens ont été découverts au XIXe siècle, lors des travaux d'établissement de la voie ferrée, mais leur localisation précise n'est pas connue.

La motte en éperon, bien visible et surmontée en 1822 d'un calvaire, indique une occupation ancienne, datant vraisemblablement du Néolithique.

La motte en hiver, vue du nord.
On distingue à son sommet le calvaire construit en 1822.

L'église serait construite sur un ancien lieu de culte à une source au bord de la Celle, christianisé au XIe siècle[réf. nécessaire].

Le village était une importante châtellenie, relevant du comté de Breteuil citée au début du XIIe siècle, érigée en baronnie au XVIe siècle, annexée au marquisat de Thoix

Catheux est l'un des berceaux de la Grande Jacquerie pendant la guerre de Cent Ans. L’un des chefs, Jean Le Féron était natif de Catheux.

Le château fort a été détruit pendant la jacquerie, et un autre château reconstruit vers 1788 par Jean Baptiste Lesage, bénéficiaire de l’affaire des draps noirs[1] à la mort de Louis XV. Ce château a été démoli en 1827.

La commune fut desservie par la ligne de chemin de fer Beauvais - Amiens de 1876 à 1939.

Circonscriptions d'ancien régime[modifier | modifier le code]

Circonscriptions religieuses sous l'Ancien Régime : Paroisse : Saint-DenisDoyenné : ContyArchidiaconé : AmiensDiocèse : Amiens.

Circonscriptions administratives sous l'Ancien Régime : Intendance (1789) : AmiensÉlection (1789) : AmiensGrenier à sel (1789): GrandvilliersCoutume : MontdidierParlement : ParisBailliage : Beauvais Prévôté : Prévôté royale du BeauvaisisGouvernement : Picardie[2]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie de Catheux.

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement de Beauvais du département de l'Oise. Pour l'élection des députés, elle fait partie de la première circonscription de l'Oise.

Elle faisait partie depuis 1793 du canton de Crèvecœur-le-Grand[3]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune rejoint le canton de Saint-Just-en-Chaussée.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune faisait partie de la communauté de communes de Crèvecœur-le-Grand Pays Picard A16 Haute Vallée de la Celle créée fin 1992.

Dans le cadre des dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (Loi NOTRe) du 7 août 2015, qui prévoit que les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre doivent avoir un minimum de 15 000 habitants[4], le préfet de l'Oise a publié en octobre 2015 un projet de nouveau schéma départemental de coopération intercommunale, qui prévoit la fusion de plusieurs intercommunalités[5], et notamment celle de Crèvecœur-le-Grand (CCC) et celle des Vallées de la Brèche et de la Noye (CCVBN), soit une intercommunalité de 61 communes pour une population totale de 27 196 habitants[6].

Après avis favorable de la majorité des conseils communautaires et municipaux concernés[7], cette intercommunalité dénommée communauté de communes de l'Oise picarde et dont la commune est désormais membre, est créée au [8].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Lors du second tour de l'élection présidentielle française de 2002, Catheux fut la neuvième commune de France à avoir voté le plus pour Jean-Marie Le Pen. Son score dans la commune fut de 58,21 %[9].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[10]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1962   M. Couvreux    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 28 août 2014)
Éric Tribout PCF Cadre de la fonction publique
Vice-président de la CC de l'Oise picarde (2017 → )
Réélu pour le mandat 2014-2020[11]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[13].

En 2014, la commune comptait 115 habitants[Note 1], en augmentation de 2,68 % par rapport à 2009 (Oise : +2,14 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
333 352 383 364 389 382 392 398 380
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
344 319 302 289 267 250 218 195 178
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
175 167 166 126 165 138 132 125 129
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
103 127 95 92 92 114 112 115 115
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique
Pyramide des âges en 2007

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (17 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (54,5 %) est supérieur de plus de deux points au taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 45,5 % d’hommes (0 à 14 ans = 21,6 %, 15 à 29 ans = 19,6 %, 30 à 44 ans = 27,5 %, 45 à 59 ans = 23,5 %, plus de 60 ans = 7,9 %) ;
  • 54,5 % de femmes (0 à 14 ans = 24,6 %, 15 à 29 ans = 9,8 %, 30 à 44 ans = 26,2 %, 45 à 59 ans = 14,8 %, plus de 60 ans = 24,6 %).
Pyramide des âges à Catheux en 2007 en pourcentage[15]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
1,6 
2,0 
75 à 89 ans
8,2 
5,9 
60 à 74 ans
14,8 
23,5 
45 à 59 ans
14,8 
27,5 
30 à 44 ans
26,2 
19,6 
15 à 29 ans
9,8 
21,6 
0 à 14 ans
24,6 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[16]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le calvaire édifié en 1822 au sommet de la motte castrale.
  • Motte et fossés d'un château, dit « Vieux Catheux », de 50 m de long sur 26 m de large, sur lequel a été édifié un calvaire.
  • Église Saint-Denis, du XIIe siècle, composée de quatre travées flanquée de collatéraux et suivie d'un chœur rectangulaire terminé par un chevet plat.
La charpente en forme de carène de bateau a été refaite au XVIe siècle.
Ce bâtiment est un spécimen rare dans l'Oise d'église romane, complète en ses volumes, avec une tentative de réalisation des premières voûtes d'ogives dans le chœur[17].
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.
  • Chapelle Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, à l'entrée du village sur la route de Crèvecœur-le-Grand.
  • La coulée verte, chemin de promenade aménagé sur l'emprise de l'ancienne ligne Beauvais - Amiens.
  • Il existerait des muches.
  • Une ZNIEFF protège la vallée du Multru, petite vallée sèche orientée ouest-est, confluante de la Selle, entre Cempuis et Catheux[18].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • Jean Le Féron (Le Fretton), l'un des capitaines de la Grande Jacquerie, était natif de Catheux.
  • Baudot de Noyelles (-1461), seigneur de Noyelles-Vion, de Catheux et de Thilloloy, fut fait chevalier de la Toison d'Or en 1433 (brevet n°33).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Baptiste Lesage ayant appris d'un médecin de Louis XV l'état désespéré du monarque, acheta tous les draps noirs qu'il put trouver à Paris et les revendit avec un énorme bénéfice lorsque le roi décéda.
  2. Robert Lemaire, Paroisses et communes de France : Dictionnaire d'histoire démographique et démographique - Département de l'Oise, École des hautes études en sciences sociales, Paris, 1976.
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Section III de l'article L. 5210-1-1 du code général des collectivités territoriales, sur Légifrance
  5. « Projet de schéma départemental de coopération intercommunale de l'Oise » [PDF], Préfecture de l'Oise, (consulté le 23 octobre 2016), p. 13-25.
  6. « La nouvelle carte intercommunale de l'oise : intercommunalité à fiscalité propre au  », Le Bonhomme picard, édition de Grandvilliers,‎ , p. 15.
  7. R. Th., « La fusion des communautés de communes est définitive », Le Bonhomme picard, édition de Grandvilliers, no 3417,‎ , p. 6 « Les 6 projets de fusion de communautés de communes ou d’agglomération ont tous recueilli une majorité favorable ; ils pourront ainsi tous être conduits à leur terme ».
  8. Sylvie Godin, « Naissance de l'Oise picarde : Jacques Cotel dirige un territoire de 26 500 habitants », Le Bonhomme picard, édition de Grandvilliers, no 3430,‎ , p. 17.
  9. http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/elections/resultats/presidentielle/presidentielle-2002
  10. « Les maires de Catheux », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 13 février 2017).
  11. « Catheux », Cartes de France (consulté le 28 août 2014)
  12. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  15. « Évolution et structure de la population à Catheux en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 10 novembre 2010)
  16. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 10 novembre 2010)
  17. « L'église Saint-Denis », notice no pa60000084, base Mérimée, ministère français de la Culture
  18. R. François, Conservatoire des Sites Naturels de Picardie, « Larris et bois de la vallée du Multru de Cempuis à Catheux (Identifiant national : 220220005) » [PDF], Muséum national d'Histoire naturelle, (consulté le 13 février 2017).