Bonvillers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Bonviller.

Bonvillers
Bonvillers
L'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Clermont
Canton Saint-Just-en-Chaussée
Intercommunalité Communauté de communes de l'Oise picarde
Maire
Mandat
Vincent Loisel
2014-2020
Code postal 60120
Code commune 60085
Démographie
Gentilé Bonvillois, Bonvilloises
Population
municipale
215 hab. (2015 en augmentation de 0,94 % par rapport à 2010)
Densité 37 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 35′ 28″ nord, 2° 21′ 21″ est
Altitude Min. 111 m
Max. 161 m
Superficie 5,86 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte administrative de l'Oise
City locator 14.svg
Bonvillers

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 14.svg
Bonvillers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bonvillers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bonvillers
Liens
Site web www.bonvillers.fr

Bonvillers est une commune française située dans le département de l'Oise en région Hauts-de-France.

Ses habitants sont appelés les Bonvillois et les Bonvilloises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Entre Paillart, Bonvillers et Ansauvillers, la route emprunte en partie le tracé d'une voie romaine, allant de Senlis à Amiens et que l'on peut reconnaitre sur la distance séparant ces villages. Elle est désignée sur les cartes sous le nom de chaussée Brunehaut

Toponymie[modifier | modifier le code]

Bonvillers vient du latin Bonus Villare, "le bon village / le bon domaine" (domaine agricole)[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

Soldats des États-Unis en action le 22 mai 1918 lors de la Première Guerre mondiale.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement de Clermont du département de l'Oise. Pour l'élection des députés, elle fait partie de la première circonscription de l'Oise.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de Breteuil[1]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune rejoint le canton de Saint-Just-en-Chaussée.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune faisait partie de la communauté de communes des Vallées de la Brèche et de la Noye créée fin 1992.

Dans le cadre des dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (Loi NOTRe) du 7 août 2015, qui prévoit que les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre doivent avoir un minimum de 15 000 habitants[2], le préfet de l'Oise a publié en octobre 2015 un projet de nouveau schéma départemental de coopération intercommunale, qui prévoit la fusion de plusieurs intercommunalités[3], et notamment celle de Crèvecœur-le-Grand (CCC) et celle des Vallées de la Brèche et de la Noye (CCVBN), soit une intercommunalité de 61 communes pour une population totale de 27 196 habitants[4].

Après avis favorable de la majorité des conseils communautaires et municipaux concernés[5], cette intercommunalité dénommée communauté de communes de l'Oise picarde et dont la commune est désormais membre, est créée au [6].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1971[7] 2006 Philippe Loisel UMP Agriculteur
2006 2008 Marc Mathon   Agriculteur
2008 en cours
(au 9 avril 2014)
Vincent Loisel   Agriculteur
Président du syndicat intercommunal d’eau potable (2014[8] → )
Réélu pour le mandat 2014-2020[9]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[11].

En 2015, la commune comptait 215 habitants[Note 1], en augmentation de 0,94 % par rapport à 2010 (Oise : +2,23 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
436344505444485482480489470
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
430401356341300270236226216
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
212202189175164174170163160
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
146143145165177191201219215
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique
Pyramide des âges en 2007

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (13,4 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,7 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,7 % d’hommes (0 à 14 ans = 25,5 %, 15 à 29 ans = 17,6 %, 30 à 44 ans = 25,5 %, 45 à 59 ans = 19,6 %, plus de 60 ans = 11,7 %) ;
  • 49,3 % de femmes (0 à 14 ans = 20,2 %, 15 à 29 ans = 20,2 %, 30 à 44 ans = 24,2 %, 45 à 59 ans = 20,2 %, plus de 60 ans = 15,2 %).
Pyramide des âges à Bonvillers en 2007 en pourcentage[13]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
1,0 
3,9 
75 à 89 ans
5,1 
7,8 
60 à 74 ans
9,1 
19,6 
45 à 59 ans
20,2 
25,5 
30 à 44 ans
24,2 
17,6 
15 à 29 ans
20,2 
25,5 
0 à 14 ans
20,2 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[14]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Francis Ambrière était installé au château de Bonvillers depuis 1951 jusqu'à sa mort en 1998, avec son épouse Madeleine, ancien professeur de la Sorbonne[16]. Il est l'auteur du livre Les grandes vacances, prix Goncourt en 1940.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Bonvillers Blason Écartelé de sable et d'or, au 1) chargé d'une étoile d'or posée en bande, au 2) d'une étoile de sable posée en barre, à l'étoile brochant sur le 3) et 4) de l'un en l'autre[17].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Section III de l'article L. 5210-1-1 du code général des collectivités territoriales, sur Légifrance
  3. « Projet de schéma départemental de coopération intercommunale de l'Oise » [PDF], Préfecture de l'Oise, (consulté le 23 octobre 2016), p. 13-25.
  4. « La nouvelle carte intercommunale de l'oise : intercommunalité à fiscalité propre au  », Le Bonhomme picard, édition de Grandvilliers,‎ , p. 15.
  5. R. Th., « La fusion des communautés de communes est définitive », Le Bonhomme picard, édition de Grandvilliers, no 3417,‎ , p. 6 « Les 6 projets de fusion de communautés de communes ou d’agglomération ont tous recueilli une majorité favorable ; ils pourront ainsi tous être conduits à leur terme ».
  6. Sylvie Godin, « Naissance de l'Oise picarde : Jacques Cotel dirige un territoire de 26 500 habitants », Le Bonhomme picard, édition de Grandvilliers, no 3430,‎ , p. 17.
  7. Jean-Luc Rechsteiner, « Bonvillers, la remuante », Le Parisien, édition de l'Oise,‎ (lire en ligne) « Ici, avant la place, c'était une mare. On l'a rebouchée, c'est mieux. Et aujourd'hui, on termine la dernière tranche de l'enfouissement du réseau électrique », explique Philippe Loisel, le maire. Lui n'est pas un enfant du village. Il y est arrivé en 1965 en reprenant une ferme. Six ans plus tard, il était maire, et depuis il n'a plus quitté son fauteuil ».
  8. « Syndicat Intercommunal d’Eau Potable (SIEP) », sur http://www.bonvillers.fr (consulté le 4 février 2017).
  9. « Les maires en place », Le Bonhomme picard, édition de Grandvilliers, no 3284,‎ , p. 17 (ISSN 1144-5092)
  10. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  13. « Évolution et structure de la population à Bonvillers en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 9 novembre 2010)
  14. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 9 novembre 2010)
  15. Les objets classés de l'église Saint-Martin sur la base Palissy
  16. « Francis Ambrière, 90 ans, s´est étein », Le Parisien, édition de l'Oise,‎ (lire en ligne).
  17. http://armorialdefrance.fr/departement_communes.php?dept=60