Institut national agronomique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Institut national agronomique
Histoire
Fondation
Dissolution
Successeur
Cadre
Type
Domaine d'activité
Enseignement supérieurVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Entrée de l'Institut au 16, rue Claude-Bernard.

L'Institut national agronomique ou INA (ou Agro) est une ancienne école d'Ingénieurs en Agronomie. Elle fut initialement créée en 1848 à Versailles, dans les grandes écuries du château avant de s'installer au 16, rue Claude-Bernard dans le 5e arrondissement de Paris.

Elle fusionne en 1971 avec l’École nationale supérieure d'agronomie de Grignon pour donner l'Institut national agronomique Paris-Grignon (INA P-G), école d'ingénieurs leader dans les sciences du vivant et figurant dans le haut du classement des écoles d'ingénieurs en France. Le recrutement se faisait essentiellement par les classes préparatoires Maths Sup et Spé Bio, devenues depuis BCPST après leur fusion avec les classes préparatoires aux écoles vétérinaires en 2002. Le , l’INA P-G, l'École nationale du génie rural, des eaux et des forêts (ENGREF), et l'École nationale supérieure des industries agricoles et alimentaires (ENSIA) fusionnent en un seul établissement : l'Institut des sciences et industries du vivant et de l'environnement ou AgroParisTech.

Historique[modifier | modifier le code]

Institut national agronomique.
Emplacement des bâtiments de l'École de pharmacie, rue de l'Arbalète avant le percement de la rue Gay-Lussac (rue Claude-Bernard) - plan de Paris d'Ambroise Tardieu - 1839.

Le gouvernement de la IIe République la destinait aux agriculteurs, par opposition à l’Institution royale agronomique de Grignon, d'initiative privée et ouverte aux propriétaires fonciers. Elle fut supprimée en 1852 puis reconstituée en 1876 à Paris[1], hébergée gracieusement dans les locaux du Conservatoire national des arts et métiers rue Réaumur et pourvue de « champ d'expériences, avec les bâtiments nécessaires affectés au service de l'Institut » à Vincennes. Trop à l'étroit, l'INA déménage en 1882 dans les anciens bâtiments que l'École supérieure de pharmacie délaissa en cette même année dans la rue de l'Arbalète (face à l'ancienne rue des Postes) pour s'installer dans sa nouvelle école de l'avenue de l'Observatoire (voir faculté de pharmacie de Paris). L'École de pharmacie abandonna également son jardin apothicaire, sur lequel l'Institut agronomique s'agrandit par de nouveaux bâtiments[2] construits en 1889 puis en 1912-1914 (rue Claude-Bernard) et en 1929 (rue de l'Arbalète), transférant son entrée principale au 16, rue Claude-Bernard.

Directeurs successifs[modifier | modifier le code]

Anciens élèves[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Léon Dabat, Ministère du Commerce, de l'industrie, des postes et des télégraphes. Exposition universelle internationale de 1900, à Paris. Rapports du jury international. Classe 5. Enseignement spécial agricole., Paris, Imprimerie nationale, , 651 p. (lire en ligne), p. 63-144
  2. Kraty l'Archivaire, « Au vieux Jardin des Apothicaires », Bulletin de la Société d'histoire de la pharmacie, vol. 17, no 64,‎ , p. 320-322 (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]