Pè a Corsica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pè a Corsica
Image illustrative de l’article Pè a Corsica

Fondation
Dirigeant Gilles Simeoni
Région Drapeau de la Corse Corse
Députés de Corse
3 / 4
Assemblée de Corse
41 / 63
Maires de Corse
 / 360
Organisations politiques concernées Femu a Corsica
Corsica libera

Idéologie Autonomisme (FC), Régionalisme, nationalisme corse, indépendantisme (CL)
Couleurs           Noir et blanc

Pè a Corsica (en français : Pour la Corse) est une coalition nationaliste corse appelant à une autonomie renforcée de la Corse.

Historique[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

Pè a Corsica est formée à l'occasion des élections territoriales de 2015. Elle rassemble les partis politiques nationalistes corses Femu a Corsica (FC) et Corsica libera (CL).

À l'issue de ce scrutin, Gilles Simeoni devient président du conseil exécutif de Corse, sa liste l'ayant emporté dans le cadre d'une quadrangulaire avec 35,3 % des voix[1].

Élections législatives de 2017[modifier | modifier le code]

Lors des élections législatives françaises de 2017, trois députés issus des rangs de ce mouvement sont élus à l'Assemblée nationale, sur les quatre que compte la Corse : Paul-André Colombani en Corse-du-Sud, Michel Castellani et Jean-Félix Acquaviva en Haute-Corse. Dans la continuité des élections territoriales de 2015, c'est la première fois que les candidats nationalistes obtiennent un tel succès[2].

Les nouveaux députés annoncent leur intention de se battre pour l'officialisation du bilinguisme corse-français dans tous les actes de la vie publique, pour une loi d'amnistie en faveur des Corses détenus pour des actes liés à la politique et pour l'inscription de la Corse dans la Constitution[2].

A l'Assemblée nationale, les députés siègent dans le groupe Libertés et territoires, fondé en [3].

Élections territoriales de 2017[modifier | modifier le code]

À l'issue des élections territoriales de 2017, Pè a Corsica confirme et renforce sa majorité au sein de l'Assemblée de Corse. La formation arrive en tête avec 56,46 % des suffrages exprimés au second tour comptabilisant 41 sièges.

Le 2 janvier 2018, la liste présentée par la coalition est réélue au conseil exécutif de Corse en obtenant 42 voix sur 63 alors que la majorité dispose de 41 sièges.

Dirigeant[modifier | modifier le code]

La coalition est menée par Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de Corse.

Notes et références[modifier | modifier le code]