Libertat !

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Libertat.

Libertat ! Esquèrra Revolucionària d'Occitània
Image illustrative de l’article Libertat !
Logotype officiel.
Présentation
Fondation
Siège 2 carrèra de la Hont / 2 rue de la Fontaine, 64000 Pau
Idéologie Socialisme, Occitanisme, Communisme, Anarchisme, Indépendantisme.
Site web libertat.org
Représentation
Conseil régional d'Occitanie
0 / 158

Libertat !, Esquèrra Revolucionària d'Occitània (en français : « Gauche révolutionnaire d'Occitanie »), est un mouvement politique socialiste et occitaniste créé en 2009.

Affiche du mouvement Libertat !

Historique[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

À la suite d'un appel lancé par plusieurs groupes politiques, un congrès de refondation a lieu le , réunissant les mouvements Anaram Au Patac, Hartèra, Combat d'Òc, ainsi que d'autres militants, qui donne naissance à Libertat !

Après une période faste, l'organisation perd tant en énergie qu'en efficacité, au début des années 2010.

En 2016, certains militants souhaitent mettre fin à Libertat ! et lancent un comité de construction pour un nouveau mouvement[1],[2]. Des divergences naissent au sein de Libertat ! et conduisent à une scission le 17 mars 2018. À la suite de celle-ci, Libertat ! connaît un regain de force ainsi que d'activité, tandis que les quelques militants expulsés du mouvement créent une nouvelle organisation.

Présentation[modifier | modifier le code]

Libertat ! porte le projet d'une Occitanie indépendante et socialiste. Ceci passe par la mise en avant de la culture occitane, l'occitan langue officielle, mais aussi le droit à l'autodétermination des peuples (présent dans la Charte de l'ONU), le principe de « vivre et décider au pays », la solidarité internationaliste entre les peuples[3], contre les discriminations (le racisme, le sexisme, les LGBTphobies, etc.)[4],[5], la fin du système capitaliste, du jacobinisme, entre autres. Ce projet rassemble sous le drapeau de Libertat ! des militantes et militants de diverses tendances progressistes, tels que des communistes, anarchistes, social-démocrates radicaux, etc.

Libertat ! se structure en groupes et sections locales, suivant pour la plupart la géographie linguistique et culturelle de l'aire occitane. Ainsi, il existait au début sept sections, en Auvergne, Béarn, Quercy, Bordeaux/Gascogne Nord, Toulouse/Languedoc, Provence ainsi qu'en Val d'Aran, un territoire de langue occitane situé dans la Généralité de Catalogne.

« Vivre et décider au Pays », « De retraite en retraite, une vie de défaites »[6],[7], « Libertat per la lenga, per lo pais », font partie des slogans historiquement utilisés par l'organisation.

Activités[modifier | modifier le code]

  • Organisation de la seconde édition d'un festival, Festenal Montcuc liure (Festival Montcuq libre, en français) le 25 et 26 juin 2011[8].
  • Réalisation d'un journal bimestriel : Libertat! la revista de l'Occitania qui bolèga.
  • Gestion d'un local associatif la Tor deu borrèu (la Tour du Bourreau), à Pau, dans le quartier du Hédas.
  • Organisation de concerts, de repas solidaires, de débats, diffusion de documentaires, etc.

Participation aux élections[modifier | modifier le code]

Libertat ! participe aux élections cantonales de 2011 dans les Pyrénées-Atlantiques, dans le canton d'Arzacq-Arraziguet, où le mouvement présente Julien Cabarry comme candidat et Nadège Péhau comme suppléante[9] ; ceux-ci obtiennent 3,25 % des suffrages exprimés[10],[11].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (oc) « Libertat a començat lo camin de sa refondacion », Jornalet,‎ (lire en ligne, consulté le 25 avril 2018).
  2. « Succès du 1er mai Occitan de Libertat », sur www.bretagne-info.org (consulté le 25 avril 2018).
  3. « Des soutiens à Pau pour le peuple égyptien », La République des Pyrénées, 12 février 2011
  4. (oc) « Libertat sus punt de vista », France 3, 12/13
  5. « Pau : plus de 600 dans la rue contre l'expulsion des Roms », La République des Pyrénées, 6 septembre 2010
  6. « Retraites: la manif résiste aux vacances », La République des Pyrénées, 29 octobre 2010
  7. « Retraites : une nouvelle manifestation mardi prochain », La République des Pyrénées, 20 novembre 2010
  8. « Montcuq. Le Festenal Montcuc Liure se poursuit », ladepeche.fr, 26 juin 2011
  9. « Cantonales à Arzacq : «Libertat» en campagne », La République des Pyrénées, 27 novembre 2010
  10. « Arzacq : «Libertat !» choisit le canton », La République des Pyrénées, 15 février 2011
  11. « Le seul candidat Libertat du Béarn », Sud Ouest, 15 mars 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]