Union pour la démocratie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Union pour la démocratie
Présentation
Président Oscar Temaru
Fondation 2004
Siège Papeete
Positionnement Gauche[1] à centre[1]
Idéologie Indépendantisme[1]
Autonomisme[1]
Social-démocratie
Couleurs Bleu
Site web www.go-upld.org
Présidents de groupe
Assemblée nationale André Chassaigne (GDR)
Assemblée de la Polynésie française Antony Géros (UPLD)
Représentation
Députés
1  /  577
Élus polynésiens
9  /  57

L’Union pour la démocratie (UPLD) est une coalition de partis politiques de Polynésie française, formée en 2004. Elle regroupait à l'origine les formations indépendantistes et autonomistes, adversaires du Tahoeraa huiraatira du centre et de gauche, dont la composante principale est le Tavini huiraatira, parti d'Oscar Temaru. À partir de 2007, l'UPLD est une coalition entièrement de gauche et indépendantiste (il faut attendre 2013 pour voir le retour d'une composante autonomiste, l'Ai'a Api).

Historique[modifier | modifier le code]

Lors de la création, elle regroupait les partis suivants :

Les deux derniers sont désormais proches du Mouvement démocrate qui soutient leurs candidats aux législatives.

Le Fetia Api s'est désolidarisé de l'UPLD ainsi que No oe e te nunaa et le Ai'a api à la suite des déclarations sur la revendication à l'indépendance de la Polynésie Française faites par le leader du Tavini Oscar Temaru. Le Ai'a Api est ensuite revenu dans l'UPLD en .

L'UPLD est représentée par 20 élus à l'Assemblée de la Polynésie française, qui en compte en tout 57 (2007). Ces 20 élus rejoignent le groupe de l'Union pour le développement, la stabilité et la paix en , formé avec leur ancien adversaire le Tahoeraa huiraatira. Cette alliance s'achève par le retour de ce dernier dans l'opposition à Oscar Temaru en , et le groupe UPLD est reformé en .

L'UPLD est représentée à Paris par Richard Tuheiava, élu sénateur le aux côtés de Gaston Flosse. L'UPLD subit un revers en perdant l'élection des représentants à l'Assemblée de la Polynésie française de 2013 en obtenant 40 441 voix, soit 29,26 % des voix et 11 sièges sur 57 le , au second tour.

Depuis 2013, l'UPLD est composée des partis suivants :

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élections territoriales[modifier | modifier le code]

Année 1er tour 2d tour Sièges
Voix % Rang Voix % Rang
2004
28  /  57
2008
20  /  57
2013 30 781 24,09 2e 40 441 29,26 2e
11  /  57

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Laurent de Boissieu, « Union pour la Démocratie (UPLD) », sur france-politique.fr, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]