Les Indestructibles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis M. Indestructible)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les Indestructibles
Description de l'image Logo Les Indestructibles.png.
Titre québécois Les Incroyable
Titre original The Incredibles
Réalisation Brad Bird
Scénario Brad Bird
Sociétés de production Pixar Animation Studios
Walt Disney Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Durée 115 minutes
Sortie 2004

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Indestructibles ou Les Incroyable au Québec (The Incredibles) est le sixième film d'animation en images de synthèse réalisé par les studios Pixar. Écrit et réalisé par Brad Bird et coproduit par Walt Disney Pictures, il est sorti sur les écrans de cinéma en 2004. Treize ans et demi après, une suite sort le 4 juillet 2018, par Walt Disney Pictures.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'opinion publique se retourne contre les super-héros en raison des dommages collatéraux causés par leurs actions. Après plusieurs procès, le gouvernement crée un programme qui forcent les super-héros à garder leurs identités secrètes sur le long terme, et qui rend leurs actions illégales.

Quinze ans plus tard, Bob et Helen Parr — anciennement connus sous les noms de M. Indestructible et de Elastigirl — ont maintenant trois enfants, Violette, Flèche et Jack-Jack, et vivent dans une petite maison de banlieue à Métroville. Même s'il aime sa famille, Bob s'ennuie dans la routine sa vie de banlieue et de son travail dans une entreprise insipide. Avec son meilleur ami Lucius Best, anciennement connu sous le nom de Frozone, il en vient même à jouer les justiciers illégalement pour se rappeler des jours heureux.

Un jour, son superviseur l'empêche d'intervenir pendant un racket. Bob perd son sang-froid et le blesse, et se fait licencier. De retour chez lui, Bob reçoit un message d'une femme qui se fait appeler Mirage, qui lui donne la mission de détruire un robot tripode hors de contrôle, l'Omnidroïde 08, sur l'île lointaine de Nomanisan. M. Indestructible le combat et le désactive en détruisant sa propre source de pouvoir.

M. Indestructible trouve l'intervention, ainsi que la grosse somme qu'il reçoit, rajeunissante. Ses relations avec sa famille s'améliorent et il regagne une endurance physique tout en continuant de travailler pour Mirage pendant deux mois. En voyant une déchirure dans son costume, il rend visite à la costumière pour super-héros Edna Mode pour qu'elle le rafistole. Pensant que Helen sait ce que Bob fait, Edna crée également de nouveaux costumes pour toutes la famille. Envoyé une nouvelle fois sur Nomanisan, M. Indestructible découvre que Mirage travaille pour Buddy Pine, un ancien fan de lui qu'il avait rejeté plus jeune. Devenu Syndrome, il peaufine les Omnidroïdes et engage plusieurs super-héros pour les combattre, ce qui en élimine beaucoup. Son plan ultime est d'envoyer le dernier Omnidroïde à Métroville, puis de le contrôler pour qu'il donne l'impression de le vaincre pour devenir un héros aux yeux des gens. Il compte ensuite vendre ses inventions aux gens pour que tout le monde soit "super", et que finalement, personne ne le soit plus.

Helen rend visite à Edna et apprend les manigances de Bob. Elle active une balise qu'Edna avait glissé dans la combinaison de M. Indestructible, ce qui le fait capturer accidentellement alors qu'il s'infiltrait dans la base de Syndrome. Elastigirl emprunte un jet privé pour se diriger à Nomanisan. Elle découvre ensuite que Violette et Flèche ont fugué de la maison et ont embarqué avec elle, laissant Jack-Jack avec une babysitter. Les transmissions radio d'Elastigirl sont remarquées par Syndrome, qui envoient des missiles pour l'éliminer. L'avion est détruit, mais Elastigirl et les enfants survivent grâce au pouvoir d'Elastigirl. Ils arrivent sur l'île. Helen s'infiltre dans la base et découvre le plan de Syndrome. Quand elle voit que Syndrome est indifférent lorsque sa vie est en danger, Mirage libère M. Indestructible et l'informe que sa famille a survécu est sur l'île. Helen arrive et part avec M. Indestructible pour retrouver leurs enfants, qui sont chassés par les gardes de Syndrome, qu'ils ont su tenir éloignés assez longtemps avant que leurs parents n'arrivent. Syndrome les capture tous et les emprisonne alors qu'il envoie l'Omnidroïde à Métroville.

Les Indestructibles s'échappent dans une fusée jusqu'à Métroville grâce à l'aide de Mirage. À cause de son programme, l'Omnidroïde reconnaît Syndrome comme une menace et lance un laser sur la télécommande qui se trouvait sur son poignet. Syndrome perd la télécommande et ne peut donc plus contrôler le robot, et il tombe inconscient. Les Indestructibles et Frozone combattent l'Omnidroïde. Elastigirl trouve la télécommande et permet à M. Indestructible d'utiliser un des bras moteurs du robot pour le détruire. De retour chez eux, les Indestructibles retrouvent Syndrome, qui prévoie de kidnapper Jack-Jack et d'en faire son larbin pour pouvoir prendre sa revanche sur eux. Alors que Syndrome vole jusqu'à son jet, les super-pouvoirs de Jack-Jack commencent alors à se manifester et il saute des bras de Syndrome en plein vol. Elastigirl le rattrape et alors que Syndrome arrive dans son avion, M. Indestructible lui lance sa voiture, ce qui fait qu'il se fait aspirer par la turbine du jet privé à cause de sa cape (Edna Mode avait précédemment indiqué les dangers d'avoir un costume avec une cape, en montrant à Bob des exemples de super-héros morts à cause de celle-ci), ce qui le tue et fait exploser l'avion.

Trois mois plus tard, les Indestructibles croisent la route d'un super-vilain nommé le Démolisseur. Ils enfilent alors leurs masques de super-héros, prêts à affronter cette nouvelle menace en famille.

Personnages[modifier | modifier le code]

M. Indestructible
Alias Robert « Bob » Parr, il possède une force surhumaine. Il peut probablement soulever une montagne à mains nues. Il vit très mal sa relégation dans un emploi de modeste employé d’assurances et ne peut s’empêcher de donner des conseils à ses clients pour être mieux remboursés.
Elastigirl
Alias Hélène Parr est la femme de M. Indestructible. Elle peut étirer (et comprimer) son corps jusqu'à des dizaines de mètres, comme Red Richards dans la série des Quatre Fantastiques, et peut ainsi se transformer en canot pneumatique, parachute, etc.
Flèche Parr (ou Dashiel Robert « Dash » Parr)
Fils de M. Indestructible et d'Elastigirl. Il peut courir aussi vite que le super-héros Flash mais n’est encore qu’un gamin qui ne songe qu’à utiliser ses pouvoirs pour faire des farces (par exemple déposer une punaise sur le siège de son professeur sans se faire remarquer).
Violette Parr
Fille de M. Indestructible et d'Elastigirl. Elle a le pouvoir, comme Jane Storm, de se rendre invisible et de projeter un puissant champ de force. Elle est en pleine crise d’adolescence, et n’a pas encore résolu tous ses problèmes avec les garçons. Jusque-là, elle se cache donc derrière une mèche noire qui lui couvre tout le visage.
Violette n'a pas montré l'étendue de ses pouvoirs, étant donné qu'elle est en pleine crise d'adolescence. Elle les utilise donc en dessous de son réel potentiel (comme le montre le passage où elle utilise ses pouvoirs pour protéger Flèche du sbire de Syndrome).
Jack-Jack Parr
Bébé ne sachant pas marcher ni parler de la famille Indestructible. À la fin du film, on découvre qu'il peut changer la densité et la composition de son corps et ainsi se transformer en boule de feu humaine, en statue de métal (d'après ce que l'on peut voir, il en devient même lourd à porter) ou en gremlin rouge ce qui augmente sa force (on voit aussi qu'il en devient plus agressif et violent). Dans le court-métrage Baby-Sitting Jack-Jack de Pixar, directement lié au film, on découvre que Jack-Jack possède bien d'autres pouvoirs tels que la téléportation (comme Diablo des X-Men), la projection de laser par les yeux (comme Cyclope des X-Men), la capacité de voler ou encore la capacité de passer à travers les murs. Dans Indestructibles 2, bien plus de ses pouvoirs nous sont révélés : il peut devenir un bébé en caoutchouc, augmenter sa taille, prendre l'apparence d'une autre personne, se cloner, faire léviter des objets ou encore disparaître dans une autre dimension.
Frozone
Alias Lucius Best est un ami de la famille Parr. À l'instar d’Iceberg dans la série X-Men, il a le pouvoir de créer de la neige et de la glace. Il puise cette force dans l'humidité présente dans l'air (dans un immeuble en feu, il est donc incapable d'utiliser son pouvoir).
Syndrome
Alias Buddy Pine vouait une grande admiration à M. Indestructible lorsqu'il était petit et disait être son « plus grand fan ». Mais celui-ci l’ayant rabroué parce qu’il le trouvait trop collant, il lui voue depuis lors une haine irrépressible. Il n’a pas de super-pouvoirs mais est un inventeur de génie.
Edna Mode
Couturière qui se spécialise dans la confection de costumes de super-héros. Elle a créé les costumes de la famille Indestructible. Ce personnage est inspiré par la costumière Edith Head[1] et l'actrice Linda Hunt.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Voix québécoises[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

Pour sa sixième production, Pixar s'est assuré les services de Brad Bird[2], le réalisateur de Le Géant de fer, dont l'intelligence et la sensibilité du scénario avaient été remarquées à sa sortie en 1999 malgré un relatif échec commercial. Cette nouvelle histoire nous conte les aventures d'un super-héros et de sa famille extraordinaire confrontés à la banalité du quotidien[3] et, accessoirement, à un super-méchant nommé Syndrome.

Les décors sont qualifiés par Brad Bird de « rétro-futuristes », c'est-à-dire qu'ils représentent l'avenir tel qu'imaginé dans les années 1960.

Suite et conversion 3D[modifier | modifier le code]

Le 18 mars 2014, Robert Iger annonce la mise en production de Cars 3 et Les Indestructibles 2[4],[5] ainsi qu'une conversion 3D (tout comme Ratatouille)[6].

Autour du film[modifier | modifier le code]

Broom icon.svg
Les sections « Anecdotes », « Autres détails », « Le saviez-vous ? », « Citations », « Autour de... » , etc., peuvent être inopportunes dans les articles (mars 2014).
Pour améliorer cet article il convient, si ces faits présentent un intérêt encyclopédique et sont correctement sourcés, de les intégrer dans d’autres sections.
  • Au départ, Les Indestructibles était un film d'animation traditionnel produit par Warner Bros. Pictures. Lorsque cette société ferma sa division animation en l'an 2000, le projet et son réalisateur furent récupérés par Pixar qui lui donna son envergure actuelle.[réf. nécessaire]
  • Lors de sa sortie aux États-Unis, le film n'a pas été classé comme étant visible par tous les publics. Il a été crédité d'un classement mettant en garde contre certains éléments pouvant être inadaptés pour le jeune public.
  • Frank Thomas et Ollie Johnston ressortirent tous les deux de leurs retraites pour donner leurs voix (version anglaise uniquement) à leurs caricatures sous la forme de deux vieux messieurs déclarant « that's old school », « yeah, no school like the old school ». Ils sont deux des Nine Old Men de Walt Disney, c'est-à-dire les neuf animateurs seniors qui supervisaient le travail des équipes d'animation des années 1930 à 1970.
  • Le titre québécois, Les Incroyable, ne prend pas de s final car il fait référence au nom de famille, qui est donc propre et invariable. Il devrait en être de même en France, mais Disney France a préféré contourner la règle et faire plutôt référence au caractère indestructible de la famille en l'utilisant comme adjectif qualificatif : Les Indestructibles.
  • Le film a été adapté en jeu vidéo homonyme pour plusieurs consoles.
  • THQ sort en 2004 un jeu vidéo qui est une suite au long métrage et au premier jeu vidéo. Le joueur incarne soit monsieur Indestructible soit Frozone. Le jeu a comme antagoniste Le Démolisseur, méchant visible à la fin du film.
  • En 2010, une série au concept assez proche (c'est-à-dire mettant en scène une famille dont chaque membre est doté de pouvoirs) a été diffusée à la télévision : Super Hero Family.

Le , Disney annonce une rethématisation de la zone Paradise Pier de Disney California Adventure en Pixar Pier prévue pour l'été 2018 avec comme fait majeur les montagnes russes California Screamin' adoptant le thème de Les Indestructibles[7],[8].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Edna E Mode
  2. Edouard Huber, « Super-marrants », Famille chrétienne n°1402,‎

    « Rêvant d'un film où se marierait son intérêt pour la vie de famille et son goût des comics et de toute la (sous)-culture populaire américaine, Bird a inventé l'histoire hilarante d'une famille de super-héros obligée à retourner dans le rang à cause de la médiocratie contemporaine »

  3. « les indestructibles », excessif,‎ (lire en ligne)

    « Incidemment, à travers les problèmes d’un couple qui commence à souffrir de l’érosion du quotidien palot et se met à douter l’un de l’autre, Bird dessine plus qu’une célébration de la cellule familiale réunie mais une authentique histoire d’amour où on est prêt à tout par amour et dans laquelle on préfère s’embrasser plutôt que se dire des banalités. »

  4. (en) Disney Plans Third 'Cars' Movie and Second 'Incredibles' Film
  5. Les Indestructibles 2 et Cars 3 sont officiellement en développement
  6. Pixar : Les Indestructibles et Ratatouille bientôt au cinéma dans une version 3D ?
  7. (en) Hugo Martin, « Disney California Adventure is getting a Pixar makeover », sur Los Angeles Times, (consulté le 22 mars 2018)
  8. (en) Joseph Pimentel, « This is when Pixar Pier will open at Disney California Adventure », sur Orange County Register, (consulté le 22 mars 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]