Les Infiltrés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Infiltrés (homonymie).
Les Infiltrés
Titre québécois Agents Troubles
Titre original The Departed
Réalisation Martin Scorsese
Scénario William Monahan
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film policier
Durée 150 minutes
Sortie 2006

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Infiltrés ou Agents troubles au Québec (The Departed en version originale) est un film policier américain réalisé par Martin Scorsese, sorti en 2006.

C'est le remake de la première partie de la trilogie hongkongaise Infernal Affairs réalisé par Andrew Lau et Alan Mak. Le personnage de Frank Costello est en partie inspiré du gangster James J. Bulger.

Origine[modifier | modifier le code]

Le film est un remake du film Infernal Affairs de Andrew Lau et Alan Mak[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

À Boston, une lutte sans merci oppose la police à la mafia irlandaise dirigée par Frank Costello, parrain des quartiers sud. Ce dernier va racketter une épicerie et repère un enfant, Colin Sullivan ; il lui fait comprendre comment le monde marche.

Colin devient adulte et entre dans la police d’État de Boston. Il travaille dans l'unité spéciale chargée de lutter contre le crime organisé. Dans le même temps, l'unité chargée des infiltrations repère un brillant élément dans la même promotion que Sullivan, un certain Billy Costigan. Ce dernier a eu une enfance partagée entre les quartiers sud de Boston et les quartiers nord plus huppés et sa famille a comporté beaucoup de truands ; le capitaine Queenan se dit qu'il y a là une opportunité d'infiltrer le gang de Costello.

Billy fait ainsi de la prison pour rendre crédible son identité d'agent infiltré ; il attire l'attention de Costello en passant plusieurs personnes à tabac. Costello se dit que Billy peut lui servir au sein de sa bande composée de Fitzgibbons, dit Fitzy, Delahunt et Arnold « Mr French  » French.

Pendant ce temps, Colin devient sergent, trouve un appartement, et a une relation avec une psychiatre nommée Madolyn. Il renseigne Costello sur les enquêtes menées contre lui. Un jour, un vol est commis dans une grande entreprise informatique ; des microprocesseurs sont dérobés et le voleur est retrouvé mort peu après ; les soupçons se portent sur Costello mais aucune preuve ne l'incrimine.

Plus tard, Colin apprend que Costello va vendre les microprocesseurs volés à des chinois et que l'opération est surveillée par son unité ; il informe discrètement Costello de faire éteindre les portables ; seul celui de Billy Costigan reste allumé. La transaction a lieu et tout le monde s'enfuit par bateau. La police a échoué encore une fois.

Costello se doute qu'il y a une taupe dans son équipe et demande à Colin d'enquêter et de la trouver. Cela complique la vie de Colin qui doit cacher sa double vie à sa fiancée qui se trouve être le médecin que Billy Costigan doit aller voir régulièrement et à qui il confie que sa double vie lui pèse et qu'il pense au suicide.

Costello donne rendez-vous à Colin dans un cinéma pour adultes pour lui donner les documents sur ses hommes dans une enveloppe marquée « citizens ». Billy, qui a reçu l'ordre du capitaine Queenan d'interpeller celui qui aura l'enveloppe, suit Colin sans le reconnaître mais le perd dans les rues de Boston. Il a une aventure d'un soir avec Madolyn.

Costello devient de plus en plus paranoïaque et menace toute son équipe ; il veut trouver la taupe à tout prix. Il ordonne à Colin de trouver une solution faute de quoi il s'en prendra à Madolyn ; Colin décide de faire suivre le capitaine Queenan. Il apprend que ce dernier se trouve dans un immeuble en travaux et prévient les hommes de Costello. Billy réussit à s'enfuir mais le capitaine Queenan est jeté du haut du toit de l'immeuble. Une fusillade s'ensuit et Delahunt est très grièvement blessé. Avant de mourir, il révèle à Billy qu'il est lui aussi un agent infiltré et qu'il a deviné que Billy l'était aussi.

Colin examine le dossier d'infiltration de Billy sans savoir son nom ; il apprend que Costello est un informateur du FBI et sa confiance en lui s'effondre. Lors d'une nouvelle opération de Costello pour récupérer un chargement de drogue, Billy informe Colin du lieu où cela doit se passer et la police s'y rend. Une fusillade éclate, tous les malfrats sont tués, et Colin abat Costello.

Félicité par ses collègues, Colin apprend qui est réellement Billy Costigan. Au moment où Colin vérifie son dossier, Billy remarque que l'enveloppe marquée « citizens » se trouve sur le bureau de Colin et comprend que Colin était la taupe de Costello. Il envoie plus tard au domicile de Colin les enregistrements des conversations de Costello. Madolyn apprend alors qui est réellement son compagnon et furieuse, elle le quitte malgré sa grossesse. Billy ordonne à Colin de se rendre là où Queenan est mort mais peu après Billy est tué par Barrigan, l'un des collègues policiers de Colin qui était lui aussi infiltré au service de Costello. Un autre policier est tué également et Colin tue Barrigan à bout portant peu après. Il réussit à s'en sortir avec des explications mettant tout sur le dos de Barrigan.

Un peu plus tard, Colin rentre chez lui et est tué par le sergent Dignam qui venge ainsi de l'assassinat de Queenan.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis États-Unis :
Drapeau de la France France :
  • Classification :

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légende : version française (VF) sur AlloDoublage[4] et RS Doublage [5]. Version québécoise (VQ) sur Doublage Québec[6]

Personnages[modifier | modifier le code]

  • William Costigan (Leonardo DiCaprio) est un infiltré au sein du gang de Frank Costello, après avoir obtenu son diplôme de policier, il est recruté par le sergent Sean Dignam et le capitaine Queenan (Martin Sheen) pour devenir une taupe modifiant son dossier pour faire croire à son échec à l'école de police et à son emprisonnement.
  • Colin Sullivan (Matt Damon) est un petit mafieux travaillant pour Frank Costello étant infiltré au sein de la police de Boston sous les ordres du capitaine Ellerby (Alec Baldwin), il a été recueilli par Frank Costello lorsqu'il était tout jeune, lui et le sergent Dignam se détestent.
  • Sean Dignam (Mark Wahlberg) est un sergent de police fidèle mais insupportable auprès de ses collègues même si il a bon fond, il travaille aux côtés du capitaine Queenan, il tente d'aider William Costigan à survivre dans le milieu mafieux.
  • Frank Costello (Jack Nicholson) est le parrain de la mafia de Boston, sans pitié, il n'hésite pas à tuer ses propres associés, seul, ou avec l'aide de son acolyte psychopathe Arnold French (Ray Winstone).

Bande originale[modifier | modifier le code]

Deux albums sont sortis pour rassembler les musiques que l'on entend dans Les Infiltrés, l'un traditionnel et l'autre à tendance plutôt pop rock.

On entend à plusieurs reprises Frank Costello écouter des extraits et se rendre à une représentation de l'opéra Lucia di Lammermoor de Gaetano Donizetti.

Howard Shore[modifier | modifier le code]

The Departed: Original Score
Bande originale de Howard Shore
Sortie
Genre Musique de film
Producteur Jason Cienkus
Label New Line

Cette partie de la bande originale a été composée par Howard Shore et interprétée par divers artistes, tels Sharon Isbin, G.E. Smith, Larry Saltzman et Marc Ribot.

  1. Cops or Criminals
  2. 344 Wash
  3. Beacon Hill
  4. The Faithful Departed
  5. Colin
  6. Madolyn
  7. Billy's Theme
  8. Command
  9. Chinatown
  10. Boston Common
  11. Miss Thing
  12. The Baby
  13. The Last Rites
  14. The Departed Tango

Pop rock[modifier | modifier le code]

The Departed:
Music from the Motion Picture
Bande originale de Divers artistes
Sortie
Genre Pop, country, rock
Producteur Jason Cienkus
Label Warner Sunset

Certaines musiques du film n'apparaissent pas dans l'album comme Gimme Shelter des Rolling Stones, Thief's Theme de Nas et Well Well Well de John Lennon.

  1. Comfortably Numb par Roger Waters et Van Morrison, du groupe Pink Floyd (version provenant du concert The Wall à Berlin)
  2. Sail on, Sailor par The Beach Boys
  3. Let It Loose par The Rolling Stones
  4. Sweet Dreams par Roy Buchanan
  5. One Way Out par The Allman Brothers Band
  6. Baby Blue par Badfinger
  7. I'm Shipping Up to Boston par Dropkick Murphys[7]
  8. Nobody But Me par The Human Beinz
  9. Tweedle Dee par LaVern Baker
  10. Sweet Dreams (Of You) par Patsy Cline
  11. The Departed Tango par Howard Shore et Marc Ribot
  12. Beacon Hill par Howard Shore et Sharon Isbin

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Oscars du cinéma 2007
Oscar du meilleur film
Oscar du meilleur réalisateur
Oscar du meilleur montage
Oscar du meilleur scénario adapté
Nomination à l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour Mark Wahlberg
Golden Globes 2007
Golden Globe du meilleur réalisateur
Nomination au Golden Globe du meilleur acteur dans un film dramatique pour Leonardo DiCaprio,
Nomination au Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle pour Jack Nicholson et Mark Wahlberg
Nomination au Golden Globe du meilleur scénario
Prix Edgar-Allan-Poe
Prix Edgar-Allan-Poe du meilleur scénario

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays Box-office Nombre de semaines Classement TLT[8] Date
Box-office mondial 278 505 297 USD 20 sem. 184e au 25/02/07
Box-office Drapeau des États-Unis États-Unis/Drapeau du Canada Canada 131 805 297 USD 20 sem. 197e au 25/02/07
Box-office Drapeau de la France France 1 807 021 entrées 9 sem. - au 30/01/07
Box-office Paris 591 767 entrées 9 sem. - au 30/01/07
Box-office Drapeau de la Suisse Suisse 202 840 entrées 9 sem. 265e au 30/01/07

Sources[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Après le duo DiCaprio / Scorsese[modifier | modifier le code]

Les Infiltrés affichent les retrouvailles de DiCaprio et de Scorsese. Leur double collaboration pour les très particuliers Gangs Of New York et Aviator mène à une comparaison fréquente : l'association artistique qui liait le réalisateur à Robert De Niro. Toutefois, le jeune, mais rodé, acteur s'empresse de répliquer : « Il n'y a pas à faire de comparaison. De Niro et Scorsese, c'est tout un pan de l'histoire du cinéma, c'est mythique, alors me comparer à eux, c'est un sacrilège[9]. »

Analyse[modifier | modifier le code]

Les destins croisés de Billy Costigan Jr. et de Colin Sullivan appuient le constat énoncé par Francis « Frank » Costello au début du film : « Lorsque tu as un flingue braqué sur la tempe, où est la différence ? » En effet, tous les deux risquent leur vie en étant infiltrés, tous deux cherchent la taupe, et tous deux cherchent à s'affranchir en traquant l'autre. Le film montre des personnages qui n'ont plus rien à faire du camp où ils se trouvent (police ou gangster) lorsqu'ils ont une arme braquée sur eux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jeanne Massé, « Les Infiltrés : 5 anecdotes insolites sur le film de Martin Scorsese », sur programme-tv.net,‎ .
  2. Dates de sortie - Internet Movie Database.
  3. http://www.cnc.fr/web/fr/rechercher-une-oeuvre/-/visa/116781.
  4. « Fiche du doublage français du film » sur AlloDoublage, consulté le 26 novembre 2014.
  5. « Fiche du doublage français du film » sur RS Doublage, consulté le 26 novembre 2014.
  6. « Fiche du doublage québécois du film » sur Doublage Québec, consulté le 23 décembre 2014.
  7. Cette chanson, de l'album The Warrior's Code a notamment été utilisée pour un épisode de Les Simpson dont le passage concerné présente l'ambiance du film. Contrairement à la version du film, les paroles sont présentes.
  8. Tous les temps - All Time.
  9. CinéLive, n°106.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]