The Allman Brothers Band

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Allman Brothers Band

Description de cette image, également commentée ci-après

Le groupe sur scène en 2009

Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Blues-rock, rock sudiste
Années actives 19691976
19781982
1989 – aujourd'hui
Labels Capricorn Records
PolyGram
Arista Records
Epic Records
Sanctuary Records
Site officiel www.allmanbrothersband.com
Composition du groupe
Membres Gregg Allman
Butch Trucks
Jai Johanny "Jaimoe" Johanson
Marc Quinones
Oteil Burbridge
Derek Trucks
Warren Haynes
Anciens membres Duane Allman
Berry Oakley
Dickey Betts
Lamar Williams
Chuck Leavell
David Goldflies
Dan Toler
Frankie Toler
Mike Lawler
Johnny Neel
Allen Woody
Jack Pearson

The Allman Brothers Band est un groupe de rock américain originaire de Macon (Géorgie). Le groupe acquit une énorme popularité dans les années 1970. Tout comme le groupe Lynyrd Skynyrd, ils contribuèrent à populariser les mélodies et les sonorités propres au rock sudiste (southern rock).

Historique[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Le groupe se forme pour la première fois à Jacksonville (Floride) le 26 mars 1969[1]. Il rassemble alors six musiciens:

Les frères Allman, Duane et Gregg, appartenaient précédemment à un groupe amateur The Escorts rebaptisé Allman Joys puis finalement The Hour Glass. The Hour Glass sortit deux albums médiocres chez Liberty Records: Hour Glass et Power of Love respectivement en 1967 et 1968. Liberty rompit le contrat avec tous les membres, sauf Gregg Allman susceptible, d'après Liberty, d'avoir quelque potentiel commercial. Duane, de son côté, participe à quelques enregistrements aux studios de Muscle Shoals (Alabama) en particulier sur l'album Ton-Ton Macoute! de Johnny Jenkins. Il commence alors à taper le bœuf dans les environs de Jacksonville au côté de Dickey Betts, Butch Trucks et Berry Oakley. Duane invite Jay Johanson, un batteur avec lequel il avait eu l'occasion de jouer, à se joindre au groupe qui commence à prendre forme. Gregg est alors à Los Angeles pour Liberty Records mais Duane le fait revenir à Jacksonville car il est à la recherche d'un chanteur pour son tout nouveau groupe.

The Allman Brothers Band se produit à de nombreuses reprises dans le Sud avant de sortir son premier album The Allman Brothers Band. Si les critiques saluent cet album blues-rock, il ne trouve qu'une audience limitée. La plupart des titres ont une sonorité blues-rock, à l'exception notable de Dreams un morceau qui constituera par la suite le socle de leurs meilleurs morceaux.

Leur second album, Idlewild South (1970) produit par Tom Dowd, rencontre un énorme succès critique et permet pour la première fois au groupe de bien vivre de sa musique. Les titres Revival et Midnight Rider illustrent la tendance du groupe à réaliser des morceaux plus courts, plus proches du format radio. La même année, Duane Allman enregistre le désormais classique Layla and Other Assorted Love Songs avec le groupe Derek and the Dominos d'Eric Clapton.

En 1971, le groupe réalise son premier album live, At Fillmore East enregistré les 12 et 13 mars dans le temple du rock d'alors: le Fillmore East. L'album rencontre un énorme succès et est aujourd'hui considéré comme l'une des meilleures performances live de tous les temps. Il contient ce mélange unique de blues, de rock et de jazz modal qui devient l'identité musicale du groupe.

The Allman Brothers reçut l'honneur d'être le dernier groupe à se produire sur la scène du Fillmore avant sa fermeture en juin. L'ultime spectacle qu'ils délivrèrent devint légendaire, notamment parce que le groupe joua littéralement toute la nuit. En 2005, Gregg Allman racontait comment les musiciens avaient perdu toute notion du temps, ne réalisant qu'il était l'aube qu'à l'ouverture des portes du Fillmore.

Tragédie et triomphe[modifier | modifier le code]

Duane Allman décède peu après que At Fillmore East ne fut certifié disque d'or, victime d'un accident de moto le 29 octobre 1971 à Macon (Géorgie). La perte de leur leader fut très dure à encaisser pour le groupe, mais ils décidèrent rapidement de continuer. L'album se répand progressivement sur les ondes, certaines stations diffusant même des morceaux de 13 ou 23 minutes, cependant la plupart des auditeurs ignore le décès du leader du groupe.

Dickey Betts remplace Duane à la guitare pour achever le dernier album auquel il a participé: Eat a Peach.

Le groupe joue quelques concerts à cinq, puis décide d'enrôler Chuck Leavell, un pianiste, afin d'ajouter un nouveau soliste sans remplacer directement Duane. C'est ce nouveau line-up qui se produit sur ABC dans l'émission In Concert.

Peu après, le 11 novembre 1972, Berry Oakley décède à son tour dans un accident de moto, à seulement trois pâtés de maison du lieu où Duane s'est tué.

B. Oakley est remplacé par Lamar Williams à la fin de 1972, juste à temps pour achever l'album Brothers and Sisters (1973). L'album marque un changement de cap vers la musique country. La séparation avec Tom Dowd, et l'influence grandissante de Dickey Betts au sein du groupe en sont les principales causes. Brothers and Sisters comporte les deux plus célèbres titres du groupe Ramblin' Man et Jessica; le premier se classe n°2 au Billboard, quand le second devient un tube entièrement instrumental. L'album est accessible et plaît, le groupe est alors à l'apogée de sa popularité.

À cette époque, The Allman Brothers Band est l'un des groupes les plus attractifs sur scène. Leur concert le plus célèbre restera sans doute celui qu'ils donnent au Summer Jam à Watkins Glen le 28 juin 1973. Ils y partagent la scène avec The Grateful Dead et The Band devant près de 600 000 personnes. Dans leur sillage, de nombreux groupes de rock originaires du Sud font leur apparition sur le devant de la scène comme The Marshall Tucker Band ou Lynyrd Skynyrd.

Un autre grand moment de la carrière du groupe a lieu lors du réveillon de la Saint-Sylvestre 1973. Le producteur Bill Graham organise une couverture radio de leur concert au Cow Palace de San Francisco à travers tout le pays.

Troubles et dissolution[modifier | modifier le code]

Des conflits de personnalités commencent à déchirer le groupe, tandis que Gregg Allman et Dickey Betts se lancent dans des projets solos parallèles. Allman épouse la chanteuse Cher de Sonny and Cher ; ils se quittent rapidement puis se réconcilient pour finalement se séparer, le tout abondamment couvert par la presse à scandales. L'usage de drogue au sein du groupe ne facilite pas la situation. D'un point de vue strictement musical, Betts et Leavell partent dans des directions opposées que G. Allman essaie tant bien que mal de concilier. Cette tension déteint sur l'album Win, Lose or Draw (1975) auquel certains membres ne participent que de loin, voire pas du tout. Le groupe explose en 1976, après l'arrestation de Gregg Allman pour possession de stupéfiants et surtout après que celui-ci accepte de témoigner contre un ami et employé du groupe. Leavell, Johanson et Wiliams forment un nouveau groupe Sea Level, tandis que Betts se consacre à sa carrière solo. Tous les quatre jurent publiquement ne plus vouloir travailler avec G. Allman.

Capricorn Records sortira un double album contenant des enregistrements live inédits Wipe the Windows, Check the Oil, Dollar Gas en 1976. L'album se vendra bien sans être un succès commercial.

Le groupe se reforme en 1978 et enregistre Enlightened Rogues (1979). De nouveaux membres font leur apparition: Dan Toller (guitare) et David Rook Goldflies. Ils remplacent Leavell et Wiliams qui préfèrent se concentrer sur Sea Level. L'album n'aura qu'un succès mineur, la popularité du groupe s'essouffle et des ennuis financiers menacent Capricorn Records qui fait faillite en 1979. PolyGram rachète le catalogue et The Allman Brothers Band signe chez Arista Records. Le groupe sortira encore quelques albums, tous descendus par la critique et renvoie Johanson. Le groupe se sépare à nouveau en 1982.

Résurrection[modifier | modifier le code]

Le groupe se reforme en 1989. Ils font la tournée des festivals estivaux aux États-Unis et regagnent peu à peu leur popularité perdue. Warren Haynes (guitare, chant), Johnny Neel (clavier et harmonica) et Allen Woody (guitare basse) rejoignent le groupe. De nouveau, C. Leavell et L. Williams ne participent pas au projet: le premier part en tournée avec les Rolling Stones, quant à L. Williams il est terrassé par un cancer en 1983. Le groupe signe chez Epic Records et sort dans la foulée Seven Turns (1990) qui s'attire de très bonnes critiques. J. Neel quitte le groupe qui enchaîne une série d'albums bien reçus par la critiques mais dont les ventes resteront modestes. Les albums Shades of Two Worlds (1991) et Where It All Begins (1994) reçoivent le concours d'un nouveau percussionniste Marc Quinones. W. Haynes et A. Woody créent un projet parallèle Gov't Mule en 1994. En 1995, le groupe est admis au prestigieux Rock and Roll Hall of Fame et en 1996 il se voit décerner le Grammy Award de la meilleure performance instrumentale rock pour leur titre Jessica. Lorsque Haynes et Woody décident de se consacrer à plein temps à Gov't Mule ils sont remplacés respectivement par Jack Pearson et Oteil Burbridge. Derek Trucks remplace Pearson en 1999, il n'est autre que le neveu de Butch Trucks, membre original du groupe.

En 2000, le groupe refusa que Dickey Betts se joignît à la tournée estivale pour des raisons personnelles et professionnelles. Il fut donc remplacé par Jimmy Herring. Betts intenta un procès aux trois autres membres et la séparation estivale tourna à la rupture définitive. Le groupe sortit tout de même un nouveau CD live Peakin' at the Beacon enregistré au Beacon Theater de New York. La même année, l'ancien bassiste Allen Woody est retrouvé mort le 26 août.

On demanda à Warren Haynes de rejoindre le groupe et après un passage réussi au Beacon Theatre, il décida de mener de front à la fois The Allman Brothers Band et Gov't Mule. L'album Hittin' the Note, produit par W. Haynes, sortit en 2003 et conquit à la fois critiques et public, tout comme le DVD Live at the Beacon Theatre (2003). Le CD live One Way Out (2004) clôtura les sessions au Beacon Theatre.

The Allman Brothers Band obtient deux nominations aux Grammy Award de la meilleure performance instrumentale en 2003 et 2004 pour le même titre Instrumental Illness issu des albums Hittin' the Note et One Way Out. En 2003, le magazine Rolling Stone sélectionne Duane Allman, Warren Haynes, Dickey Betts et Derek Trucks pour leur classement des 100 meilleurs guitaristes de tous les temps. Duane Allman s'y classe à la seconde place, tandis que Derek Trucks est le plus jeune guitariste classé.

Le groupe dans sa nouvelle composition a su renouveler son public en partageant la scène avec des groupes plus jeunes, dont les prestations scéniques font la part belle à l'improvisation tels que Moe ou String Cheese Incident. The Allman Brothers Band constitua une des attractions majeures du festival de Bonnaroo en 2003 et 2005. En 2005 et 2006 ils occupèrent pendant deux jours la scène du festival de Wanee à Live Oak (Floride) au côté de leurs propres groupes dérivés Gov't Mule et Derek Trucks Band, ainsi qu'avec la nouvelle génération du rock sudiste comme Northern Mississippi Allstars, Robert Randolph and the Family Band, Medeski, Martin and Wood, etc.

Sur son site Internet, le 10 janvier 2014, le magazine français Soul Bag annonce que Warren Haynes et Derek Trucks quitteront l'A.B.B. à la fin de 2014. Les deux guitaristes affirment rester en très bons termes avec le groupe mais être trop occupés pour mener plusieurs groupes majeurs de front. La nouvelle était aussi annoncée le 08 janvier 2014 dans le magazine Rolling Stone et sur le site internet officiel de W. Haynes.

Composition du groupe[modifier | modifier le code]

TheAllmanBrothersBand LineUpEvolution.png

Le graphique ci-dessus permet de mieux visualiser les mouvements de personnels au sein du groupe. Les musiciens sont groupés par instruments. Ainsi Gregg Allman a occupé tout du long le poste de chanteur et d'organiste (bleu), les guitaristes tant lead que slide sont en vert, les bassistes en violet, les batteurs et percussionnistes en noir et les pianistes/claviéristes en rouge.

Prix et reconnaissance[modifier | modifier le code]

  • Grammy Award pour la meilleure performance instrumentale rock, 1996, Jessica
  • Admis au Rock and Roll Hall of Fame, 1995
  • Pour l'anecdote, en 1972 Jessica a servi de musique générique à l'émission Pas de panique animée par Claude Villers sur France Inter

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

Rééditions et compilations[modifier | modifier le code]

  • 1973: Beginnings (réédition des deux premiers albums)
  • 1975: The Road Goes on Forever (compilation)
  • 1989: Dreams (coffret 4 CD)
  • 1991: A Decade of Hits 1969-1979 (compilation)
  • 1994: Legendary Hits (compilation)
  • 1998: Mycology.an Antology (compilation)
  • 2004: The Essential Allman Brothers Band: The Epic Years (compilation)
  • 2005: Gold (compilation, réédition complétée de The Road Goes on Forever)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Laurent Reymond, « Allman Brothers Band : 40 years young ! », Rock Hard, no 86,‎ mars 2009, p. 55 (ISSN 1630-8204)
    Interview de Butch Trucks

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :