Laurent Marqueste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un sculpteur image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un sculpteur français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Laurent Marqueste
Raymonde Martin, Beaux-Arts, Paris, n°1.JPG

Laurent Marqueste dans sa classe à l'École des beaux-arts de Paris avant 1914.
Photographie anonyme inédite.

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation
Distinction
L'Art (1880-1882), hôtel de ville de Paris.

Laurent-Honoré Marqueste, né le à Toulouse, et mort le à Paris[1], est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de l'école des beaux-arts de Toulouse, Laurent Marqueste est admis dans les ateliers de François Jouffroy et d'Alexandre Falguière à l'École des beaux-arts de Paris. Il obtient le prix de Rome en 1871 pour La Flagellation du Christ et est reçu comme pensionnaire à la villa Médicis à Rome de 1872 à 1875.

Il expose au Salon pour la première fois en 1874 avec Jacob et l'Ange, pour y revenir régulièrement. Membre du « groupe des Florentins » avec Alexandre Falguière, Antonin Mercié, Paul Dubois et Henri Chapu, il enseigne à partir de 1893 à l'École des beaux-arts de Paris, et entre à l’Académie des beaux-arts en 1900. Professeur, entre autres, de la classe de jeunes filles, il eut Raymonde Martin (1887-1977) parmi ses élèves.

Il fut souvent sollicité par la municipalité parisienne, et ses œuvres sont nombreuses dans la capitale (jardin des Tuileries, jardin du Luxembourg, hôtel de ville, pont Alexandre-III, etc.).

Laurent Marqueste est le gendre de l'écrivain et journaliste Léon Bienvenu dit Touchatout (1835-1910).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Élèves[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Marqueste, Laurent Honoré (1848-1920 » sur le site du catalogue général de la Bibliothèque nationale de France.
  2. Henry Lapauze, Catalogue sommaire des collections municipales et notice historique du Palais des Beaux-Arts de Paris, Paris, 1906, p. 253.
  3. Un exemplaire en bronze orna le jardin anglais de la place de la Brèche à Niort (Deux-Sèvres), jusqu'au décret du gouvernement de Vichy ordonnant « l'enlèvement des statues et monuments en alliage cuivreux […] afin de remettre les métaux constituants dans le circuit de la production industrielle et agricole » (Journal officiel du 11 octobre 1941).

Annexes[modifier | modifier le code]

Archives[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Archives nationales.