Jean-Louis Jaley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Louis Jaley
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activités
Formation
Lieu de travail
Père
Distinctions

Jean-Louis Nicolas Jaley est un sculpteur et médailleur français, né à Paris en 1802 et mort à Neuilly-sur-Seine le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de son père, le médailleur Louis Jaley (1765-1840), et de Pierre Cartellier, Jean-Louis Jaley obtient le prix de Rome de sculpture en 1827[2] pour son bas-relief Mucius Scævola devant Porsenna.

Il remporte une médaille de deuxième classe en 1833, une médaille de première classe en 1836 et une médaille de deuxième classe en 1848 et en 1855.

Il est décoré de la Légion d’honneur en 1856 et entre la même année à l’Académie des beaux-arts où il succède à Pierre-Jean David d'Angers.

Il est inhumé à Paris au cimetière du Père-Lachaise (49e division)[3] auprès de son père[4].

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives départementales des Hauts-de-Seine acte de décès no 192 dressé le 31/05/1866, vue 55 / 148
  2. Ex aequo avec François Lanno.
  3. Paul Bauer, Deux siècles d'histoire au Père Lachaise, Mémoire et Documents, 2006, p. 432 (ISBN 978-2914611480).
  4. Domenico Gabrielli, Dictionnaire Historique du cimetière du Père-Lachaise XVIIIe et XIXe siècles, Éd. de l'Amateur, 2002 (ISBN 978-2859173463).
  5. tourisme-damvillers.com.
  6. e-monumen.net.
  7. patrimoine-histoire.fr.
  8. insecula.com.
  9. insecula.com.
  10. Notice no AR312342, base Arcade, ministère français de la Culture.
  11. Notice no M5037011210, base Joconde, ministère français de la Culture.
  12. Notice no M5037000147, base Joconde, ministère français de la Culture.
  13. Notice no 549, base Atlas, musée du Louvre.
  14. paris1900.lartnouveau.com.
  15. André Doyon, Amitiés parisiennes de Stendhal : Lettres et documents inédits (en ligne).
  16. louvre.sculpturederue.fr.
  17. louvre.sculpturederue.fr.
  18. Salon des artistes français, « Sculpture », Explication des ouvrages de peinture, sculpture, architecture, gravure et lithographie des artistes vivants exposés au menus plaisirs le 15 mai 1853, Paris, Vinchon « Soixante-seizième exposition des ouvrages des artistes vivants »,‎ , p. 234 (ISSN 1770-6858, lire en ligne).
  19. « Monument à Georges Mouton, comte de Lobau – Phalsbourg », notice sur e-monumen.net.
  20. museehistoiredefrance.fr.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Emmanuel Schwartz, Les Sculptures de l'École des Beaux-Arts de Paris. Histoire, doctrines, catalogue, Paris, École nationale supérieure des beaux-arts, 2003.

Liens externes[modifier | modifier le code]