Pierre Cartellier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un sculpteur image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un sculpteur français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Pierre Cartellier
Pierre Cartellier croquis.jpg

Pierre Cartellier, gravure de J.M.N. Fremy d'après un portrait peint.

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Élèves
Distinction

Pierre Cartellier ou Cartelier ou encore Carteixier, né le à Paris et mort le à Paris, est un orfèvre et sculpteur néo-classique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ronjat, d'après François-Joseph Heim, Distribution des récompenses aux artistes à la fin du salon de 1824, le 15 janvier 1825 : Charles X remet l'ordre de Saint-Michel à Cartellier, 1892, château de Versailles.

Né de parents pauvres, Pierre Cartellier devint membre de l'Institut. Il fut professeur à l’École des beaux-arts de Paris, à partir du 14 août 1816, succédant à Philippe-Laurent Roland (1746-1816) où il eut comme élève François Rude (1784-1855) et Jean-Baptiste Vietty (1787-1842). Il fut remplacé en 1832 par Jules Ramey (1796-1852)[1].

Quatremère de Quincy a donné une Notice sur sa vie et ses ouvrages.

Mort en 1831, il est inhumé dans la 53e division du cimetière du Père-Lachaise à Paris. Sa sépulture due au sculpteur Louis Petitot (1794-1862) a fait l'objet d'une mesure de protection au titre des monuments historiques (25 janvier 1990). Le monument comporte une statuette en marbre de Philippe Joseph Henri Lemaire (1798-1880) intitulée La Gloire.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1800 : La Vigilance et La Paix (1800), bas-reliefs, pierre, Paris, palais du Luxembourg, façade sur la rue de Vaugirard, pavillons latéraux
  • 1800-1805 : Portrait du comte Maurice de Saxe, maréchal de France (1696-1750) (1800-1805), buste en Hermès, marbre, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • 1806-1807 : Napoléon-Charles, fils aîné de la reine Hortense, buste en marbre entouré d’une couronne de laurier en bronze doré, Musée des Beaux-Arts d'Aix-les-Bains - Musée Faure.
  • 1808 : Portrait de Louis Bonaparte, roi de Hollande (1778-1846) (1808), buste, marbre, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • 1810 : Louis Bonaparte, roi de Hollande, représenté en Grand Connétable (1778-1846) (Salon de 1810), statue en pied plus grande que nature, marbre, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • 1810 : Achèvement de l'œuvre d'Antoine-Denis Chaudet, L'Amour ou L'Amour prenant un papillon (1763-1810), statue, marbre, Paris, musée du Louvre
  • 1811 : Nicolas Dalayrac, Buste du compositeur, installé au foyer de l'Opéra-Comique le 30 mai 1811
  • 1813 : Napoléon Ier, empereur des Français (1769-1821), statue en pied plus grande que nature, marbre, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • 1817 : Louis XIV, statue équestre, bronze, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon, cour d'honneur : œuvre achevée par Louis Petitot qui réalisa le roi ; seul, le cheval était fondu à la mort de Cartellier
  • 1818 : Louis XV pour la Place Royale de Reims (1818)
  • 1819 : Jean-Charles Pichegru, général en chef (1761-1804) (Salon de 1819), statue en pied plus grande que nature, marbre, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • 1822 : Minerve frappant la terre de son javelot fait naître l'olivier, statue en pied plus grande que nature, marbre, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • Pierre Victurnien Vergniaud, homme politique (1753 - 1793), statue en pied plus grande que nature, plâtre, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • La Victoire sur un quadrige distribue des couronnes (1810), bas-relief, pierre, Paris, colonnade du musée du Louvre, tympan central
  • La Capitulation d'Ulm, bas-relief, marbre, Paris, arc de triomphe du Carrousel, à l'est, du côté du musée du Louvre
  • Vivant Denon, statue, bronze, tombe de Vivant Denon, Paris, cimetière du Père-Lachaise
  • Sous la direction de l’architecte Louis-Martin Berthault, Tombeau de Joséphine de Beauharnais, Rueil-Malmaison
  • Monument au général Valhubert à Avranches.
  • D'après Guillaume Coustou, Louis XIV du Louis XIV équestre en costume romain entre la Prudence et la Justice (1735), bas-relief, pierre, Paris, hôtel des Invalides, fronton de la façade
  • Aristide, statue
  • Bas-relief des Jeunes filles de Sparte dansant devant un autel de Diane, au musée des Antiques
  • La Pudeur (pour la Malmaison)

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Décorations[modifier | modifier le code]

Élèves[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Pierre Cartellier » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ (Wikisource)
  • Pierre Kjellberg, Le Nouveau Guide des statues de Paris, La Bibliothèque des Arts, Paris, 1988.
  • Simone Hoog, (préface de Jean-Pierre Babelon, avec la collaboration de Roland Brossard), Musée national de Versailles. Les sculptures. I- Le musée, Réunion des musées nationaux, Paris, 1993.

Iconographie[modifier | modifier le code]

Tombe de Pierre Cartellier, Paris, cimetière du Père-Lachaise (division 53).

Une médaille posthume à son effigie a été réalisée par le graveur Joseph-François Domard, son élève. Un exemplaire en est conservé au musée Carnavalet (ND 220).

On consultera également, de Louis Léopold Boilly, le Cartellier, Pierre (1757-1831). Académie des Beaux-arts, sculpteur, dessin aquarellé, in Album de 73 portraits-charge aquarellés, Paris, bibliothèque de l'Institut.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Frédéric Chappey, « Les Professeurs de l'École des beaux-arts (1794-1873) », dans Romantisme, no 93, 1996, p. 95-101.
  2. Procès-verbaux de l'Académie des beaux-arts, vol 2, 1816 à 1820, références identiques pour les élèves de cette période
  3. Cte F. de Clarac, Musée de sculpture antique et moderne... , t.I, Paris, 1841, p.540.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :