Charles Dupaty

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dupaty.
Charles Dupaty
Charles Dupaty - Autoportrait (1808).jpg

Charles Dupaty Autoportrait (1808), localisation inconnue.

Naissance
Décès
(à 54 ans)
Paris
Nom de naissance
Louis-Marie-Charles-Henri Mercier Dupaty
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Père
Fratrie
Distinctions
premier prix de Rome en sculpture (1799)

Charles Dupaty, né Louis-Marie-Charles-Henri Mercier Dupaty à Bordeaux le , et mort à Paris le , est un sculpteur français[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Tombe de Charles Dupaty, Paris, cimetière du Père-Lachaise.

Fils aîné du magistrat Jean-Baptiste Mercier Dupaty et frère aîné de l'écrivain Emmanuel Dupaty, Charles Dupaty est destiné à la magistrature, mais préfère finalement les arts. Il étudie la sculpture à l'École des beaux-arts de Paris dans l'atelier de François-Frédéric Lemot et obtient le premier grand prix de Rome en sculpture de 1799 avec Périclès venant visiter Anaxagoras[2]. Il choisit d'aller se perfectionner en Italie et est nommé à son retour membre de l'Institut de France en 1816, puis professeur à l'École des beaux-arts de Paris le en remplacement de Jean-Antoine Houdon[3].

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis
En France

Salons[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Élèves[modifier | modifier le code]

Note et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité de la Bibliothèque nationale de France.
  2. Ex-æquo avec Antoine Mouton ou Moutoni, le second prix revenant à Edme Gaulle.
  3. Jean-Pierre Cortot sera son successeur l'année suivant son décès (Frédéric Chappey, Les Professeurs de l'École des Beaux-Arts (1794-1873), dans Romantisme, no 93, p. 95-101.
  4. « Comte de Vaublanc », notice du musée d'art Dahesh.
  5. « Mme Potter, née Vaublanc », notice du musée d'art Dahesh.
  6. « Le jardin des plantes d'Orléans », notice no IA45000915, base Mérimée, ministère français de la Culture
  7. « Cadmus combattant le serpent de la fontaine de Dircé », notice sur labosculpt.com.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Charles Dupaty » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (Wikisource)
  • Catalogue d'exposition, Skulptur aus dem Louvre. Sculptures françaises néo-classiques. 1760 - 1830, Paris, musée du Louvre, 23 mai - 3 septembre 1990, p. 316.
  • Simone Hoog, (préface de Jean-Pierre Babelon, avec la collaboration de Roland Brossard), Musée national de Versailles. Les sculptures. I- Le musée, Réunion des musées nationaux, Paris, 1993.
  • Pierre Kjellberg, Le Nouveau guide des statues de Paris, La Bibliothèque des Arts, Paris, 1988.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :