Félix Lecomte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lecomte.
image illustrant un sculpteur image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un sculpteur français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Félix Lecomte
Rollin Lecomte Louvre ENT-1987-07.jpg

Félix Lecomte, Charles Rollin (1789),
Paris, musée du Louvre.

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Distinction

Félix Lecomte, né le 16 janvier 1737 à Paris, où il est mort le 11 janvier 1817, est un sculpteur français, lauréat du prix de Rome de sculpture en 1758.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève d'Étienne Maurice Falconet et de Louis Claude Vassé, Félix Lecomte remporte le premier prix de sculpture en 1758 et entre à l'École royale des élèves protégés. Pensionnaire de la villa Médicis à Rome de 1761 à 1768, il est, dès son retour à Paris, agréé par l'Académie. Il devient lui-même académicien en 1771 avec son morceau de réception en marbre Œdipe et Phorbas (Paris, musée du louvre)[1].

Il est nommé professeur à l'École des beaux-arts de Paris le 7 juillet 1792 et confirmé à ce poste le 30 novembre 1794. Il aura à sa mort, en 1817, François-Joseph Bosio comme successeur[2].

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis
En France

Élèves[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Notice no 4360 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  2. Frédéric Chappey, Les Professeurs de l'École des Beaux-Arts, (1794-1873), dans Romantisme, 1996. no 93. p. 95-101.
  3. a et b « Notice no 10619 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  4. « Notice no 2530 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  5. « Notice no 2583 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  6. « Un Esclave accablé de douleur », notice sur mbarouen.fr

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Skulptur aus dem Louvre. Sculptures françaises néo-classiques. 1760 - 1830, [catalogue d'exposition du 23 mai au 3 septembre 1990], Paris, Musée du Louvre, 1990.
  • Emmanuel Schwartz, Les Sculptures de l'École des Beaux-Arts de Paris. Histoire, doctrines, catalogue, École nationale supérieure des Beaux-Arts, Paris, 2003.
  • Stanislas Lami, Dictionnaire des sculpteurs de l'école française au dix-huitième siècle, Tome 2 (en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :