Gabriel-Jules Thomas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gabriel-Jules Thomas
GJThomas W-A Bouguereau.JPG
William Bouguereau, Portrait de Gabriel-Jules Thomas (1854), Académie de France à Rome.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Maître
Distinctions
Prix de Rome ()
Pensionnaire de la Villa Médicis (d) ()
Commandeur de la Légion d'honneur‎ ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Gabriel-Jules Thomas né le à Paris, ville où il est mort le , est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gabriel-Jules Thomas obtient le prix de Rome de sculpture en 1848 avec une statue en plâtre, Philoctète partant pour le siège de Troie[1]. Il est membre de l'Académie des beaux-arts en 1875, et devient professeur à l'École des beaux-arts de Paris. Le à Paris, il est le témoin de mariage du peintre William Bouguereau et de sa deuxième épouse, Elizabeth Jane Gardner[2].

Il est élevé au grade de chevalier de la Légion d'honneur en 1867, officier en 1883 et commandeur le .

Il meurt le en son domicile au no 13 rue de Seine dans le 6e arrondissement de Paris[3], et, il est inhumé au cimetière du Montparnasse (12e division)[4].

Élèves[modifier | modifier le code]

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Monument à Charles Garnier (1902), Paris, opéra Garnier. Les statues de la Gloire et du Dessin sont de Gabriel-Jules Thomas, le buste de Garnier est de Carpeaux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire Bénézit.
  • Valérie Huss (dir.), Grenoble et ses artistes au XIXe siècle, Grenoble, Éditions Snoeck/Musée de Grenoble, 2020, 272 p. (ISBN 9461615949). — Catalogue de l'exposition du au .

Liens externes[modifier | modifier le code]