Anne et Patrick Poirier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anne et Patrick Poirier
Image associée au collectif
Anne et Patrick Poirier, capture d'écran d'une vidéo de l'Encyclopédie audiovisuelle de l'art contemporain.

Membres Anne Poirier et Patrick Poirier
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poirier (homonymie).

Anne et Patrick Poirier, nés tous les deux en 1942, forment un couple d'artistes français qui réalisent ensemble une œuvre commune. Issus tous deux d'un « monde en ruines », où l'Ange de l'Histoire de Walter Benjamin voit « la violence qui s'accumule », ils ont centré leur travail sur la mémoire comme lieu d'interrogation inépuisable de l'identité individuelle ou collective, et réalisent de grandes maquettes qu'ils présentent le plus souvent sous forme d'installations.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ils font leurs études à l'École des arts décoratifs de Paris.

Marqués par leur séjour à Rome comme pensionnaires à la Villa Médicis de 1967 à 1972[1], les Poirier sont tour à tour archéologues, architectes, photographes, sculpteurs ou paysagistes. Leurs installations font resurgir la Théogonie d'Hésiode, ou « l'Ombre de Gradiva » (à partir de Pompéi). Ils offrent une reconstruction de sites antiques, le port romain d'Ostia Antica ou la Domus aurea (villa de Néron à Rome), et ils explorent aussi bien « le Labyrinthe de la mémoire » que les vestiges imaginaires du futur, ou des villes utopiques comme Ouranopolis ou La Planète blanche qui résisterait aux ouragans.

En 1978, ils réalisent le surtout, Ruines d'Égypte, en biscuit de porcelaine, en collaboration avec la Manufacture nationale de Sèvres. Composé de neuf éléments (colosses, temples, escaliers, bassins et pyramide) il s'inspire du surtout égyptien produit par la Manufacture de Sèvres en 1808 pour Napoléon Ier. Une partie des anciens moules a été utilisée pour produire certaines pièces nouvelles.

Depuis quelques années, ils prolongent leur travail d'architecture paysagiste en réalisant aussi de grands jardins en Italie.

Ils sont nommés Officier dans l'ordre des Arts et des Lettres en 2011.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Expositions récentes[modifier | modifier le code]

  • 1991 : Falaises de Marbre, Fragments d'une Utopie, à Nice (Galerie des Ponchettes).
  • 2009 : Ruines et mémoire, l'Isle sur Sorgue
  • 2011 : Des Reflets de l'âme, à Lausanne (Galerie Alice Pauli).
  • 2012 : Domus Aurea - Construction IV, Les Théogonies, à Vannes (Château Gaillard).
  • 2014 : Curiositas, à Nantes (27 juin—31 aout) au Musée des Beaux-Arts/ Musée nomade2
  • 2015 : Un rêve d'éternité (13 décembre 2014- 26 avril 2015), à Rennes, Frac Bretagne
  • 2016 : "Danger Zones" (2 juillet 2016 - 29 janvier 2017), à Saint-Etienne, Musée d'Art Moderne et Contemporain (MAMC+)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :