Jean-Baptiste Stouf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Baptiste Stouf, né à Paris en 1742, mort à Charenton-le-Pont en 1826, est un sculpteur français.

Il est le père du sculpteur Abel-Vincent-Michel Stouf.

Biographie[modifier | modifier le code]

Abel expirant (1785), marbre, morceau de réception pour l'Académie. Paris , musée du Louvre.

Élève de Guillaume II Coustou, Stouf se rend à Rome en 1770, bien qu'il n'ait obtenu l'année précédente que le second prix de sculpture. Après un séjour de huit années, il est agréé à l'Académie des Beaux-Arts en 1784 et devient académicien l'année suivante en présentant son Abel expirant pour morceau de réception.

Le , il succède à Jean-Guillaume Moitte comme professeur de sculpture à l'école des beaux-arts de Paris. Il aura lui-même pour successeur David d'Angers le [1].

En 1786, il reçoit du comte d'Angiviller la commande d'un saint Vincent de Paul pour compléter la série de statues des Hommes illustres du palais du louvre.

Stouf participe au Salon jusqu'en 1819.

L'œuvre de Stouf oscille entre la tradition aimable héritée du XVIIIe siècle et l'annonce d'une composition lyrique telle que pourra la concevoir David d'Angers.[réf. nécessaire]

Sa fille Cornélie épousera le peintre Auguste Couder.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis
En France

Récompenses[modifier | modifier le code]

Élèves[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Frédéric Chappey, Les Professeurs de l'École des Beaux-Arts (1794-1873), dans: Romantisme, 1996.No 93.p. 95-101.
  2. Notice no 4382, base Atlas, musée du Louvre
  3. Notice no 4410, base Atlas, musée du Louvre
  4. Notice no 521, base Atlas, musée du Louvre
  5. Notice no 2447, base Atlas, musée du Louvre
  6. Notice no 2590, base Atlas, musée du Louvre

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Skulptur aus dem Louvre. Sculptures françaises néo-classiques. 1760-1830 [catalogue de l'exposition du 23 mai au 3 septembre 1990], Paris, Musée du Louvre, 1990.
  • Simone Hoog, Musée national de Versailles. Les sculptures. I-Le musée, préface de Jean-Pierre Babelon, avec la collaboration de Roland Brossard, Réunion des musées nationaux, Paris, 1993.
  • Guilhem Scherf, Une statuette en terre cuite de Jean-Baptiste Stouf au Nationalmuseum

Iconographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Léopold Boilly, Portrait en pied de Jean-Baptiste Stouf, dessin aquarellé, in « Album de 73 portraits-charge aquarellés », Paris, bibliothèque de l'Institut.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :