Havelu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Havelu
Image illustrative de l'article Havelu
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Dreux
Canton Anet
Intercommunalité Pays Houdanais
Maire
Mandat
Guy Duval
2014-2020
Code postal 28410
Code commune 28193
Démographie
Population
municipale
130 hab. (2014)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 47′ 18″ nord, 1° 32′ 05″ est
Altitude Min. 124 m – Max. 137 m
Superficie 3,7 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Havelu

Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir

Voir sur la carte topographique d'Eure-et-Loir
City locator 14.svg
Havelu

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Havelu

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Havelu

Havelu est une commune française située dans le département d'Eure-et-Loir en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Havelu est une petite commune d'Eure-et-Loir située dans l'arrondissement de Dreux, et dans le canton d'Anet au nord du département. Elle est située à 5 km de Houdan, et donc de la limite des Yvelines.

La commune est desservie par la ligne Houdan de la société de transport Transdev Houdan.

Carte d'Havelu et des communes limitrophes.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Variante d'Alluyes, gaulois aballos = pommeraie, de même racine que l’anglais « appel » ou de l’allemand « äpfel ». Le H initial est parasite et muet.
Avallocium, vers 590 (Grégoire de Tours, Histoire des Francs, Livre IV, 49) ; Haverlu, vers 1140 (Bibliothèque Nationale de France-Ms Latin 9223 Cartulaire Notre-Dame de Josaphat, p. 118) ; Quoddam herbergamentum situm apud Avelu, 1248 (Archives départementales d'Eure-et-Loir-H 2159) ; Havelutum, 1626.
On pourrait rapprocher le nom d’Havelu d'Avallon, dans l’Yonne, Availles, en Ille-et-Vilaine, Aveluy, dans la Somme, et Haveluy, dans le Nord.

Histoire[modifier | modifier le code]

Peu de documents nous permettent de retracer l’histoire d'Havelu. On sait qu'une voie gallo-romaine traversait la commune. Les agriculteurs en retrouvent parfois la trace en labourant leurs terres. En vue aérienne, des plans de « villas » se dessinent dans les champs, au lieu-dit « la Girauderie », des haches taillées ou polies ont été trouvées.

Quelques documents font référence à Havelu :

  • En 1129, amortissement par le roi Louis VI des « alleux » d’Havelu, c’est-à-dire des terres exemptes de droits féodaux.
  • En 1444, les religieux de l’abbaye Notre-Dame de Josaphat donnent à bail « ung hostel assis à Havelu ».
  • En 1733, reconnaissance au prieuré de Houdan de 9 livres de cens sur deux arpents à Havelu.

L’église serait du XVIe siècle. Le chœur, de style roman, serait plus ancien mais la porte ouest est de tradition gothique. Dans le chœur, une plaque rappelle que, dans cette église, repose le corps de maître Jean Forest Deschampoze, chevalier de l’Ordre militaire de Saint-Louis.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires à partir de 1945
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1995 Clothaire Maillet    
1995 en cours Guy Duval DVD Agriculteur retraité

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 130 habitants, en augmentation de 13,04 % par rapport à 2009 (Eure-et-Loir : 1,9 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
130 109 104 131 124 136 150 163 188
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
172 185 178 170 182 181 178 178 154
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
132 127 122 106 121 126 116 113 115
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
96 109 109 85 94 102 112 116 130
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006 [4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château[modifier | modifier le code]

Havelu, bien que modeste village, dispose d'un château situé au sud du village au bout de la "rue du Château". Le bâtiment, dans un état de délabrement avancé fait partie intégrante d'une des deux fermes d'Havelu et sert de hangar pour les engins agricoles ; là, où le toit refait (en tôle) existe encore. Nous ne connaissons pas la date de construction exacte du château mais un écrit dans l'église du village retrace un seigneur qui y aurait vécu au XIIIe siècle.

L'église[modifier | modifier le code]

De type romane, l'église aurait été construite entre le XIIe et le XIIIe siècle. Elle dispose d'une petite sacristie, d'une nef et d'un chœur. Étant donné la petite taille de l'édifice, il y a absence d'un déambulatoire ou d'une chapelle. L'église, bien que petite, continue d'accueillir des offices religieux, principalement en hiver car un système de chauffage y est installé. Un cimetière situé plus à l'extérieur du village complète cet ouvrage religieux qui marque le centre d'Havelu.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Sylvain Legay (surnommé Jean-Phénix De), vice-champion de France de rock acrobatique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]


Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :