Sabrina Calvo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis David Calvo)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sabrina Calvo
Description de cette image, également commentée ci-après
Sabrina Calvo à la librairie Michèle Firk, à Paris, en mai 2018.
Nom de naissance David Calvo
Naissance (44 ans)
Drapeau de la France Marseille
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Sabrina Calvo, née David Calvo le à Marseille en France, est une écrivaine, conceptrice de jeux, dessinatrice et scénariste autodidacte. Elle habite entre Montréal[1] et Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est réputée pour son imagination débridée, son travail reflétant son exploration du réalisme magique, du transréalisme (en) et du fantastique.

En 2015, Calvo publie Sous la Colline où elle parle de transidentité[2]. Elle se déclare personne transgenre dans l'émission Mauvais Genre enregistrée lors de l'édition 2017 du festival des Utopiales[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • John Frog - in Fantasy (Fleuve noir)
  • Acide organique (recueil, 2005, Les Moutons électriques)
  • Dolorès - in Toreo de Salon (2006, Au Diable Vauvert)
  • Instructions au sosie - in Fiction #4 (2006, Les Moutons électriques)
  • Noël dans la cathédrale de Reims - in Fiction Spécial #2 (2007, Les Moutons électriques)
  • Nid de coucou (recueil, 2007, Les Moutons électriques)
  • Oui, avec Fabrice Colin - inFiction #7 (2008, Les Moutons électriques)
  • Un soleil d'hexagones - in Yellow Submarine (2008, Les Moutons électriques)
  • Je vous prends tous un par un - in Retour sur l'horizon (2009, Denoël)
  • Effondrement des colonies - in Le Jardin schizologique (2011, La Volte)
  • Pragmata - in Angle Mort #2 (2011)
  • La Pythie de la Capelette - in La Brousse (2011-2012)
  • Le Cul du loup - in Faites demi-tour dès que possible, territoires de l'imaginaire (2014, La Volte)
  • Anonyme - in Adar, Retour à Yirminadingrad (2017, Dystopia Workshop)
  • Parfum d'une mouffette - in Au bal des Actifs, Demain le travail (2017, La Volte)
  • Mkraow - in Les Clés d'argent des Contrées des rêves (2017, Mnémos)
  • Et pourtant le ciel est toujours là - in Carbone #1 (2018)
  • Cagole d'Azur - in Marseille, an 3013 (2018, éditions Gaussen)
  • Déliance - In Utopiales 2018 (2018, ActuSF)

Bandes dessinées[modifier | modifier le code]

  • Kaarib, avec Jean-Paul Krassinsky, Dargaud)
    • La Dernière vague (1999)
    • Les Palmiers noirs (2001)
    • Pièces de huit (2003)
  • AK, misère, maladie avec Jean-Paul Krassinsky et Laetitia Schwendimann, (2003, 2006, Carabas Révolution)
  • Télémaque, avec Thomas Azuélos (2004, Carabas Révolution)
  • Akhenaton, avec Thomas Azuélos (2006, Carabas Révolution)
  • La Guerre civile mondiale, pour le collectif anAmnésie (2007, Carabas Révolution)
  • Constellations, avec David Richard (2008, Ankama)
  • Vorax, avec Gabriel Delmas (2010, Quadrants)
  • Le Grand Doudou, in Les fables de la poubelle 2 avec Jean-Paul Krassinsky (2010, Dargaud)

Ludographie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Vive l’île de Montréal libre ! », sur lemonde.fr, .
  2. « Fantastinet – Rencontre avec David Calvo », sur fantastinet.com, (consulté le 16 mai 2018)
  3. « Les Vertiges du temps : Mauvais Genres aux Utopiales à Nantes, 2017 », France Culture,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie secondaire[modifier | modifier le code]

  • « David Calvo, Wonderful », in Panorama illustré de la fantasy & du merveilleux, Les moutons électriques éditeur, 2004 (p. 407-408).

Documentaire[modifier | modifier le code]

  • Fantasy Stars : Auteurs de fantasy et gamers, documentaire d'Olivier Gand, diffusé pour la première fois en ligne sur la chaîne Nolife le 6 juin 2011. (Documentaire consacré à un groupe d'auteurs de fantasy et de fantastique français et à leur rapport au monde du jeu vidéo.)

Liens externes[modifier | modifier le code]