Sabrina Calvo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis David Calvo)

Sabrina Calvo
Description de cette image, également commentée ci-après
Sabrina Calvo en 2022
Naissance (48 ans)
Marseille, France
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Sabrina Calvo, née le à Marseille, est une écrivaine, conceptrice de jeux, dessinatrice, scénariste, et designer.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sabrina Calvo nait le 19 septembre 1974 à Marseille[1] sous le nom de David Calvo[2]. Elle fait son coming-out trans en 2017 dans l'émission Mauvais Genre du festival des Utopiales[3]. Elle habite entre Paris et Montréal[1].

Écrivaine, elle est également artiste performeuse, et a collaboré avec des artistes, dont Jeff Mills au Musée du Louvre en 2015[4]. Elle a donné des conférences et tables rondes, entre autres, à la Biennale d'Arts Numériques Chroniques[5], Mutek[6], Sonic Protest[7], ADDON[8], STUNFEST[9], Immersity[10], Congrès Boreal, Étonnants Voyageurs[11], les Utopiales, les Imaginales, les Intergalactiques et la Maison de la poésie[12].

En 2021 elle se prononce pour une réforme des comportements sexistes et toxiques au sein du monde de l'édition des littératures imaginaires[13],[14].

Carrière d'écrivaine[modifier | modifier le code]

En 1997 paraît son premier roman, Délius, une chanson d'été[15]. Le livre fait référence notamment au compositeur Frederick Delius et le titre reprend celui d'une chanson de Kate Bush, pour qui l'artiste nourrit une grande admiration, Delius (Song of Summer), parue sur l'album Never for Ever[16]'[17]. La couverture originale du livre de Sabrina Calvo s'inspire de la pochette de l'album de Kate Bush[18],[19].

En 2004, sur un scénario de Sabrina Calvo, Thomas Azuélos dessine Télémaque[20], où s'exprime le « monde onirique et déjanté » de l'autrice. En 2006, le tandem édite Akhénaton, co-écrite avec Thomas Azuélos abordant le sujet de la transidentité. ActuaBD décrit l'œuvre comme « Un album radical, au style minimaliste et débridé, à réserver aux amateurs de modernité absolue. »[21].

En 2015, Sabrina Calvo publie Sous la Colline, roman transféministe[22] de fantasy urbaine explorant la topographie intime de la Cité Radieuse du Corbusier à Marseille et exploitant les mythes de la cité phocéenne[23],[24]. Son roman contre-dystopique Toxoplasma, mettant en scène une commune anticapitaliste de Montréal[25] et interrogeant les identités de genre, reçoit le grand prix de l’imaginaire en 2018.

Melmoth Furieux[modifier | modifier le code]

Elle poursuit l'exploration de ces thèmes avec Melmoth Furieux, une uchronie publiée en 2021, qui met en scène une actualisation de la Commune de Paris dans un présent alternatif, policé et autoritaire[23],[26]. Dans ce roman elle s'inspire d'Eulalie Papavoine, une couturière et ambulancière de la Commune de Paris, pour le personnage principal et la narratrice du livre nommée Fi. Fi est une couturière de Belleville dont le frère employé de Disney s'est immolé lors de l'inauguration de Disneyland en 1992, et qui rejoint une commune libre autogérée de Belleville pour organiser la révolte contre les millices. Le titre du livre est une référence à la nouvelle de Balzac Melmoth réconcilié, et du roman Melmoth ou l'Homme errant de Charles Robert Maturin [27],[28].

Analyse des œuvres[modifier | modifier le code]

Ses romans souvent classées dans le genre de la science fiction explorent les univers géographiques de villes comme Marseille, Paris et Montréal, dans un univers dystopique et onirique en s'inspirant de cartes géographique des lieux et d'évènements historiques révolutionnaires dans une perspective anti-capitaliste, anarchiste et transféministe, à la croisée entre les genre du cyber punk et de la fantasy urbaine[24],[29],[30]. Elle est citée parmi les autrices emblématiques de la littérature lesbienne[31].

Les romans et productions de Sabrina Calvo ont été primées. Son roman Wonderful est lauréat de l'édition 2002 du prix Julia-Verlanger. Sous la Colline est lauréat du prix Bob-Morane 2016, et Toxoplasma remporte le grand prix de l'Imaginaire 2018[32] et le prix Rosny aîné[33] la même année.

Publications[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • John Frog - in Fantasy (1998, Fleuve noir)
  • CPCBN - in Bifrost #23 (2001)
  • Acide organique (recueil, 2005, Les Moutons électriques)
  • Dolorès - in Toreo de Salon (2006, Au Diable Vauvert)
  • Instructions au sosie - in Fiction #4 (2006, Les Moutons électriques)
  • Noël dans la cathédrale de Reims - in Fiction Spécial #2 (2007, Les Moutons électriques)
  • Nid de coucou (recueil, 2007, Les Moutons électriques)
  • Oui, avec Fabrice Colin - in Fiction #7 (2008, Les Moutons électriques)
  • Un soleil d'hexagones - in Yellow Submarine (2008, Les Moutons électriques)
  • Je vous prends tous un par un - in Retour sur l'horizon (2009, Denoël)
  • Effondrement des colonies - in Le Jardin schizologique (2011, La Volte)
  • Pragmata - in Angle Mort' #2 (2011)
  • La Pythie de la Capelette - in La Brousse (2011-2012)
  • Le Cul du loup - in Faites demi-tour dès que possible, territoires de l'imaginaire (2014, La Volte)
  • Anonyme - in Adar, Retour à Yirminadingrad (2017, Dystopia Workshop)
  • Parfum d'une mouffette - in Au bal des Actifs, Demain le travail (2017, La Volte)
  • Mkraow - in Les Clés d'argent des Contrées des rêves (2017, Mnémos)
  • Sinon le ciel est toujours là (nouvelle tirée du roman Toxoplasma) - in Carbone #1 (2018)
  • Cagole d'Azur - in Marseille, an 3013 (2018, éditions Gaussen)
  • Déliance - In Utopiales 2018 (2018, ActuSF)
  • Reliance - In Visions Solidaires pour Demain #3 (2018)
  • Baiser la face cachée d'un proton - In Bifrost # 97 (2020)
  • Considère le nénufar – in Sauve qui peut, Demain la santé (2020, La Volte)

Bandes dessinées[modifier | modifier le code]

Ludographie[modifier | modifier le code]

  • Le Pendu, un supplément pour Nephilim (Multisim, 1997)[39]
  • Al Amarja, un supplément pour Conspirations (Halloween Concept, 2002)[40]
  • Dead pixel (Ankama Play, 2009) [41]
  • Dream of Lu-Fu (Ankama Play, 2010) [41]
  • Islands of Wakfu (Ankama Play, 2011)[42],[43]
  • Coin of destiny - avec Jurie Horneman et Andy Schmoll (2012)[44]
  • Calvinball - avec Étienne Mineur (ENSAD, 2012)[45]
  • Starlay (Volumique, 2013)[46]
  • Pachalafaka (LAGameSpace, 2013)[47]
  • Kwaan (Ankama Games, 2016)[48]
  • World of Yo-Ho (Volumique, 2016)[49]
  • #SelfCare (Tru Luv, 2018)[50]
  • The InnerFriend (Playmind, 2018)[51],[52]
  • Oniri (Tourmaline, 2018)[53]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Sabrina Calvo a co-scénarisé la fiction en réalité virtuelle 7 Lives, réalisée par Jan Kounen[54]. 7 Lives fait partie de la sélection VR 2019 du Tribeca Film Festival[55].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Rencontre avec Sabrina Calvo », sur France Culture, (consulté le )
  2. Mario Cloutier, « Sabrina Calvo: l'envie du Québec », sur La Presse, (consulté le )
  3. Sabrina Calvo, « Rencontre avec Sabrina Calvo - Festival Fête pas Genre » [audio], sur Octaviana, Bibliothèque numérique de l'université Paris 8, (consulté le )
  4. « The Last Storyteller : Jeff Mills et David Calvo @Auditorium du Louvre », sur sortiraparis.com (consulté le )
  5. (en-US) « Professional meetings | Chroniques », sur chroniques.org, (consulté le )
  6. (en) « Sabrina Calvo », sur MUTEK Montreal (consulté le )
  7. « Agoras à Saint-Ouen le 25-26 mars 2022 [Festival Sonic Protest] », sur Comme des fous, (consulté le )
  8. « Sabrina Calvo - La mer sait décliner les bleus » (consulté le )
  9. « Stunfest - Bande dessinée et jeux vidéos : convergences et divergences > eeko podcast », sur eeko podcast (consulté le )
  10. thibaut, « Immersity 2020, retour en images », sur iMMERSITY - Les Assises de la XR (consulté le )
  11. Etonnants Voyageurs, « Quand le jeu vidéo rencontre la littérature », sur Etonnants Voyageurs, (consulté le )
  12. « « Se réinventer en communautés, deux visages de la science-fiction queer » avec SABRINA CALVO & PHOEBE HADJIMARKOS CLARKE », sur maisondelapoesieparis.com (consulté le )
  13. « « Le niveau d’exigence est plus élevé que pour les hommes » : comment lutter contre le sexisme dans la SF/fantasy ? », sur Numerama, (consulté le )
  14. Addictic, « Huit autrices de Bragelonne écrivent une lettre ouverte à leur éditeur », sur ActuSF - Site sur l'actualité de l'imaginaire (consulté le )
  15. Addictic, « La Nuit des labyrinthes - Les secrets d'écriture de Sabrina Calvo », sur ActuSF - Site sur l'actualité de l'imaginaire (consulté le )
  16. « Envois et dédicaces », sur books.google.fr, Septentrion Presses Universitaires : « Pour Kate Bush et mon cher Délius, qui m'ont tant donné, je cueille cette fleure. ».
  17. Erwann Perchoc, « Rock'n'write : David Calvo »,  : « Une chanson de Kate Bush sert de titre à ton roman Délius. Dans ton dernier en date, Elliot du Néant, The Riddle de Nick Kershaw, tient un grand rôle… As-tu été bercé par les années 80 ? J'ai été ado dans les années 80, forcément, j'ai un certain faible pour ces sons. Aujourd'hui, on appelle ça être hipster. Bon. J'assume.[...] C'est une inspiration de tous les jours, Kate. ».
  18. « Delius, une chanson d'été », sur babelio.com, .
  19. « Never For Ever : petite histoire d’une grande pochette… », sur thefishpeople.unblog.fr, .
  20. Laurent Queyssi, « Télémaque », sur Actua BD,
  21. David Taugis, « Akhénaton - par Azuélos et Calvo - Carabas », sur Actua BD,
  22. « Fantastinet – Rencontre avec David Calvo », sur fantastinet.com, (consulté le )
  23. a et b « « Envisager les bâtiments comme des mystères”: discussion sur la ville avec Sabrina Calvo », sur pop-up urbain, cabinet de conseil en prospective urbaine (consulté le )
  24. a et b Sophie Lavergne, « La science-fiction « intime et anarchiste » de Sabrina Calvo », sur Friction Magazine, (consulté le )
  25. « SF et fantasy féministe: il existe d’autres mondes », sur La Presse, (consulté le )
  26. « Sabrina Calvo : dans Melmoth Furieux, la solidarité « pose les bases d’une société future » », sur Numerama, (consulté le )
  27. Frédérique Roussel, « «Melmoth Furieux», tornade à la communarde », sur Libération (consulté le )
  28. Sébastien Omont (En attendant Nadeau), « Pour la rentrée littéraire, trois romans souples et fraternels », sur Mediapart (consulté le )
  29. Lundimatin, « Melmoth furieux de Sabrina Calvo », Lundimatin,‎ (lire en ligne)
  30. « Sabrina Calvo, aux avant-postes de la révolution avec Melmoth furieux », sur ActuaLitté.com (consulté le )
  31. (en) Aurore Turbiau, « Quels sont les noms qui rayonnent dans la littérature lesbienne ? », sur The Conversation (consulté le )
  32. « Grand Prix de l'Imaginaire : Toxoplasma de Calvo consacré », sur ActuaLitté.com (consulté le )
  33. « Sabrina Calvo et Loïc Henry, Prix Rosny aîné 2018 », sur ActuaLitté.com (consulté le )
  34. Fiche du prix « Julia Verlanger » (par catégorie) sur le site NooSFere (consulté le ).
  35. « 2016 | Prix Bob Morane » (consulté le )
  36. GPIPalmarès 2018 sur gpi.noosfere.org (consulté le ).
  37. « Sabrina Calvo et Loïc Henry, Prix Rosny aîné 2018 », sur www.actualitte.com (consulté le )
  38. Frédérique Pelletier, « Wait and see », BoDoï, no 46,‎ , p. 11.
  39. « Arcane Majeur 12 : le Pendu (2-909934-69-1) », sur www.legrog.org (consulté le )
  40. « Al Amarja (2-910529-14-2) », sur www.legrog.org (consulté le )
  41. a et b « Interview de David Calvo », sur Dofus (consulté le )
  42. « Islands of Wakfu (2011) Xbox 360 credits », sur MobyGames (consulté le )
  43. « Island of Wakfu Credits » (consulté le )
  44. « Coin of Destiny » [archive du ], sur whatwouldmolydeux.com,
  45. « Etienne Mineur archives », sur my-os.net (consulté le )
  46. « Volumique - Starlay », sur Volumique (consulté le )
  47. (en-US) « Pachalafaka (David Calvo) | FreeIndieGam.es » (consulté le )
  48. « KWAAN » [archive du ], sur web.archive.org,
  49. « World of Yo-Ho », sur yoho.io (consulté le )
  50. Apparaît dans les crédits du jeu
  51. « The Inner Friend (2018) Windows credits », sur MobyGames (consulté le )
  52. (en) « Psychological Horror game The Inner Friend is coming to PS4 and Xbox One », sur PowerUp!, (consulté le )
  53. « Oniri Islands | Une aventure avec des jouets connectés pour tablette ! », sur Oniri Islands (consulté le )
  54. « 7 Lives | 2019 Tribeca Film Festival », sur Tribeca (consulté le )
  55. « "7 Lives" au Tribeca Film Festival », sur www.francetelevisions.fr (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie secondaire[modifier | modifier le code]

  • « Sabrina Calvo, Wonderful », in Panorama illustré de la fantasy & du merveilleux, Les moutons électriques éditeur, 2004 (p. 407-408).

Documentaire[modifier | modifier le code]

  • Fantasy Stars : Auteurs de fantasy et gamers, documentaire d'Olivier Gand, diffusé pour la première fois en ligne sur la chaîne Nolife le . (Documentaire consacré à un groupe d'auteurs de fantasy et de fantastique français et à leur rapport au monde du jeu vidéo.)

Liens externes[modifier | modifier le code]