Utopiales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Utopiales
Vue générale de la scène principale, durant la conférence d'Alejandro Jodorowsky, lors des Utopiales 2011
Vue générale de la scène principale, durant la conférence d'Alejandro Jodorowsky, lors des Utopiales 2011
Type festival de science-fiction
Pays Drapeau de la France France
Localisation Nantes, Cité des Congrès
Coordonnées 47° 12′ 47″ nord, 1° 32′ 34″ ouest
Date de la première édition 1998
Fréquentation 82 000[1] visiteurs
Prix d'entrée Adulte 1 jour : 9 euros
Adulte 5 jours : 34 euros
Site web www.utopiales.org

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Utopiales

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Utopiales

Utopiales est un festival international de science-fiction, créé par Bruno della Chiesa au Futuroscope de Poitiers en 1998. Le nom d'origine du festival, "Utopia", a été suggéré par Christian Grenier en 1997.

Renommé "Utopiales" en 2001, le festival se déroule à la Cité des Congrès de Nantes depuis l'an 2000 (habituellement sur quatre jours au début du mois de novembre).

Histoire[modifier | modifier le code]

À la fois manifestation grand public (38 000 entrées en 2006, 42 000 en 2010, 50 000 en 2012, 60 000 en 2013, 65 000 en 2015, 82 000 en 2016[1]) et rassemblement de professionnels, Utopiales est considéré comme l'événement le plus important autour de la science-fiction dans le milieu francophone et au niveau européen. Pour ce qui est du nombre d'entrées, on estime qu'il s'agit de la plus importante manifestation du genre dans le monde depuis 2000[réf. nécessaire].

La particularité de la manifestation est de mêler littérature, cinéma, bande dessinée et arts plastiques dans le même espace. Des douzaines d'invités de marque ont été présents au festival depuis 1998 : Jack Vance, Christopher Priest, James Morrow, Valerio Evangelisti, Andreas Eschbach, Robert Silverberg, Frederik Pohl, Norman Spinrad, Ayerdhal, Michael Moorcock, Ray Harryhausen, Kim Stanley Robinson, Enki Bilal, Bernard Werber, Terry Pratchett, Neil Gaiman et beaucoup d'autres, dont la quasi-totalité des auteurs francophones du genre.

Depuis 2007, une journée "Manga-Tan", organisée en collaboration avec la Semitan, clôture le festival le dimanche après-midi, par un cosplay et la projection d'un anime japonais inédit.

Une journée supplémentaire dédiée au public scolaire a été instaurée à partir de 2012.

Éditions[modifier | modifier le code]

Année Thème Illustration affiche Président Directeur artistique
2000 Enki Bilal Mireille Rivalland Bruno della Chiesa
2001 Fin de l'odyssée ? Patrick Woodroffe Pierre Bordage Patrick Gyger
2002 Jean-Claude Mézières
2003 Les nouveaux voyages extraordinaires Deak Ferrand
2004 L'utopie Stéphan Martinière
2005 Jules Verne Jean Giraud
2006 L'invasion vient de Marx ! Richard Raaphorst Anaïs Emery (NIFF)
2007 Les climats Luc Schuiten Association du festival
2008 Les réseaux Fred Blanchard & Yoann
2009 Des mondes meilleurs James Gurney
2010 Les frontières Philippe Druillet
2011 Histoire(s) Greg Broadmore
2012 Origines Nicolas Fructus Roland Lehoucq Ugo Bellagamba
2013 Autre(s) mondes Vincent Callebaut
2014 Intelligence(s) Chris Foss
2015 Réalité(s) Manchu
2016 Machine(s) Denis Bajram Jeanne-A Debats

Anthologie[modifier | modifier le code]

Une première anthologie, intitulée Utopia 1[2], publiée en 1999 par la revue Galaxies, regroupe quatorze nouvelles écrites par les auteurs présents à Utopia 98, ainsi que de nombreux articles et compte-rendus de tables rondes.

Une anthologie annuelle, sous la direction de Bruno della Chiesa, a ensuite été publiée de 2000 à 2006 par L'Atalante, sous le titre UTOPIÆ. Les 70 nouvelles publiées dans le cadre de ces sept anthologies, provenant de 40 pays, sont l'œuvre de 70 auteurs différents s'exprimant dans 20 langues originales différentes.

Depuis 2009, l'anthologie officielle des Utopiales est réalisée par les éditions ActuSF.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Absente des deux premières éditions, la programmation cinéma est inaugurée en 2000 par Daniel Toscan du Plantier et Louisa Maurin[3], avant d'être confiée à deux membres du NIFFF jusqu'en 2006[4],[5], puis Jean-Marc Vigouroux de 2007 à 2009[6]. Depuis 2010, la programmation cinéma est assurée par le fondateur et délégué général de L'Étrange Festival, Frédéric Temps[7].

Les séances se déroulent généralement dans la salle 800 de la Cité des Congrès, renommée pour l'occasion "salle Dune", et en salle 450 ("Solaris"), auxquelles est ajoutée une troisième salle de 300 places depuis 2012 ("salle Hal", devenue "salle Tschaï" en 2015), permettant ainsi d'offrir aux spectateurs une capacité totale de 1550 places.

En 2011, trois films en compétition ont été projetés au Gaumont de Nantes, mais rompant avec l'unité de lieu qui prévalait jusque là, cette expérimentation n'a pas été renouvelée par la suite.

En plus de la compétition internationale de courts et de longs métrages qui se déroulent chaque année, une sélection de films est proposée dans le cadre d'une rétrospective liée au thème de l'édition, auxquels s'ajoutent en fonction des années, des séances spéciales (depuis 2010), des cartes blanches données à l'invité d'honneur (Dave McKean en 2012, Max Brooks en 2013, Chris Foss en 2014), et des projections de documentaires.

Compétition internationale de longs métrages[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Grand prix du jury des Utopiales.

Le Grand prix du jury est décerné chaque année au meilleur long métrage de la sélection. Le public vote également à l'issue de chaque projection pour élire son film coup de cœur.

Compétition internationale de courts métrages[modifier | modifier le code]

Membre de la Fédération Européenne des Festivals de Film Fantastique de 2003 à 2009, les Utopiales ont décerné durant cette période le prix du Méliès d'argent, permettant au lauréat de concourir pour le Méliès d'or du meilleur court métrage fantastique ou de science-fiction européen.

Face au succès grandissant de ces séances, une deuxième session a été ajoutée en 2010, puis une troisième en 2015, totalisant ainsi près de 200 œuvres présentées au public au fil des éditions.

Exclusivement française entre 2003 et 2005, la sélection de courts métrages est devenue européenne jusqu'en 2013, puis internationale à partir de 2014.

Rétrospective[modifier | modifier le code]

Une sélection de longs métrages faisant référence au thème de l'édition est proposée chaque année en complément des films sélectionnés.

Récompenses décernées[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]