Marie-Anne Robert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marie-Anne Robert, née de Roumier, en 1705 et morte à Paris le 12 janvier 1771, est une écrivaine féministe française.

D’une famille liée à Fontenelle, Marie-Anne de Roumier avait reçu une bonne éducation. Ruinée par la banqueroute de Law, elle se retire dans un couvent avant d’épouser l’avocat Robert.

Les œuvres de Marie-Anne Robert (trois romans, le voyage imaginaire, Voyages de Milord Céton dans les sept planettes, ou, Le nouveau mentor et le conte moral Les Ondins) remettent en cause l’ordre social et la situation des femmes. Les Ondins et les Voyages de Milord Céton, montrent le pouvoir idéal est partagé à égalité entre le roi et la reine tandis que les autres romans réexaminent la situation des femmes dans la tradition de Marie-Madeleine de La Fayette, Madeleine de Scudéry ou Françoise de Graffigny.

Marie-Anne Robert a également écrit sous le nom de plume de Madame de R. R.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La Paysanne philosophe ou Les aventures de madame la comtesse de ***, [S.l.s.n.], 1761-1762
  • La Voix de la nature ; ou, les aventures de Madame la marquise de ***, Amsterdam, Aux depens de la compagnie, 1764
  • Les Ondins : conte moral, Paris, rue et Hotel Serpente, [s.n.], 1788
  • Nicole de Beauvais, ou, L'amour vaincu par la reconnoissance, La Haye ; Paris, Desaint, Veuve Duchesne, Panckoucke, Delalain, 1768
  • Voyages de Milord Céton dans les sept planettes, ou, Le nouveau mentor, La Haye, et se trouve à Paris, 1756-1766

Sources[modifier | modifier le code]

  • Cécile Voisset-Veysseyre,Des Amazones et des femmes, Paris, L'Harmattan : Ouverture philosophique, 2010 (ISBN 978-2-296-10832-5).