Dofus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dofus (homonymie).
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou une de ses sections doit être recyclé (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion ou précisez les sections à recycler en utilisant {{section à recycler}}.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article relève du guide pratique, ce qui n'est pas de nature encyclopédique (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Vous pouvez reformuler les passages concernés, ou remplacer ce bandeau soit par {{pour Wikibooks}}, {{pour Wikiversité}}, ou {{pour Wikivoyage}}, afin de demander le transfert vers un projet frère plus approprié.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Dofus
Image illustrative de l'article Dofus

Éditeur Ankama Studio
Développeur Ankama Studio
Concepteur Anthony Roux
Camille Chafer
Emmanuel Darras

Date de sortie
Version 2.33, bêta 2.34
Genre MMORPG
Mode de jeu Multijoueur
Plate-forme Linux, Mac OS, Windows
Média Téléchargement et Navigateur
Langue Français, Anglais, Allemand, Espagnol, Portugais, Néerlandais, Italien, Japonais et Russe.
Contrôle Clavier, Souris

Évaluation PEGI : 12+ ?

Site web www.dofus.com

Dofus[1] (prononcé [dof'usse][2]) est un jeu de rôle en ligne massivement multijoueur (MMORPG) développé et édité par la société française Ankama Games. Le client, réalisé avec la technologie Adobe Flash (et la technologie Adobe AIR pour la version 2.0), permet de participer au jeu par le biais d'un navigateur web, ce qui le rend fonctionnel sur la majorité des plates-formes telles que Windows ou Mac. Après quelques mois de bêta-test, Dofus sort le en France. La toute première version du jeu s'intitule Duel, puis ce nom a changé et devient DOFUS.

Sa réussite pendant les années 2009-2010[3] a conduit à une commercialisation de produits dérivés, et au développement de deux suites : Arena, un jeu solo tactique en ligne qui, sorti début 2006 en bêta-test et sorti le 21 juin 2010 en version finale, est une variante de Dofus, plus tournée vers la compétition directe entre joueurs ; ainsi que Wakfu sorti le .

La version Dofus 2.0 est sortie le 2 décembre 2009[4]. L’engouement pour Dofus 2.0 est tel que les deux premiers serveurs francophones créés pour la sortie officielle étaient déjà complets quelques heures après leur ouverture. Un troisième serveur fut mis en place dans l'après-midi, suivi d'un quatrième, clôturant ainsi cette journée. Un cinquième serveur 2.0 a été ouvert le vendredi 4 décembre au soir, permettant ainsi à Dofus de dépasser la barre des 200 000 connexions simultanées. Le 18 juin 2010, les serveurs francophones passent de la version 1.29 à la version 2.0 de Dofus, ce qui permet à tous les joueurs francophones d'accéder à la version 2.0 avec leurs personnages de la version 1.29.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le jeu se déroule dans un monde médiéval fantastique loufoque. Ce ne sont pas les monstres qui peuplent les donjons de la vaste contrée d'Amakna (anagramme d'Ankama, l'entreprise qui a développé le jeu), des terres glacées de Frigost, de la « twopicale » île des Wabbits ou de la Tourbière sans fond qui vous diront le contraire ! Au cours de cette épopée fantastique, les aventuriers rencontrent ainsi des créatures étranges et mortelles, des alliés fidèles et de fourbes ennemis, et pourront même participer à la lutte farouche entre les différentes alliance de guildes et les deux grandes factions du monde des Douze, Bonta et Brâkmar. Le jeu se place dans le Krosmoz qui regroupe les univers des jeux Dofus, Wakfu (qui se passe 300 ans après Dofus), Arena, etc.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Dofus est un jeu de rôle, les joueurs incarnent un ou plusieurs personnages. On y retrouve une multitude d'armes et d'équipements en tous genres, une vingtaine de métiers différents et plusieurs centaines de monstres répartis en différentes zones sur les 10 000 cartes de jeu (portions de carte, sur lesquelles l'on se déplace d'ailleurs comme sur une carte) formant l'univers de Dofus, dont 95 % ne sont accessibles qu'aux abonnés.

Le combat se joue au tour par tour, sur des cartes à la superficie variée. À la base, chaque joueur peut se déplacer sur toutes les cases et utiliser ses points d'action (PA). Par la suite, ses points d'action et points de mouvement (PM) pourront être augmentés ou diminués lors de l'évolution des niveaux du personnage ou grâce à certains équipements ou sorts. En dehors des combats, les déplacements se font librement.

Chaque personnage est doté d'une barre d'énergie fixe (10 000 points). La perte d'un combat est de facto accompagnée par une perte d'énergie. Lorsqu'un personnage perd la totalité de son énergie, il perd son statut d'être vivant et change d'avatar pour devenir un spectre. Il doit alors accomplir une sorte de pèlerinage pour atteindre une « Statue de Phénix » où il pourra ressusciter et regagner une partie de son énergie vitale (1 000 points). L'énergie peut être également regagnée grâce à des potions fabriquées en jeu ou lorsque le personnage est déconnecté. Se déconnecter dans une maison ou une taverne permet d'en regagner le double.

Les échanges commerciaux dans le jeu sont réglés avec la monnaie de Dofus, le Kama (dont le symbole est un K doublement barré horizontalement). Cependant, il est toujours possible de faire du troc par un système d'échange directement entre 2 joueurs.

Modes de jeu[modifier | modifier le code]

Depuis juin 2015 et l'ajout du mode de jeu épique, il existe trois modes de jeux :

  • Classique, le mode de jeu principal, sans malus ni bonus ;
  • Héroïque, accessible seulement par les abonnés, mort définitive contre les monstres et les joueurs, l'expérience et le drop y sont multipliés par 3. Après la mort d'un personnage, celui-ci peut être rejoué à partir du niveau 1, et gagne alors un bonus d'expérience supplémentaire (x6) jusqu'au plus haut niveau où ce personnage est mort.

Avec cette mise à jour un nouveau mode de jeu fait son apparition :

  • Épique, mort définitive contre les monstres. Ce mode de jeu n'entraîne aucun bonus de drop ou d'expérience par rapport au mode classique.

Classes de personnage[modifier | modifier le code]

Il y a 17 classes dans le Monde des Douze (univers dans lequel évoluent les personnages dans Dofus), chacune étant affiliée à une divinité (12 dieux règnent dans Dofus) qui est à l'origine de son nom (les classes portent le nom des dieux) et de ses pouvoirs. Chaque classe possède ses propres sorts et est prédestinée à un type de jeu particulier, bien que les possibilités pour chaque classe restent vastes. Avec pour les premiers des mots « retournés », ex. : Crâ = arc, Ecaflip = pil(e) face, Eniripsa = Aspririne, Sram= Mars, etc.

Le Crâ 
Une classe d'archers ressemblant à des elfes. Ils utilisent principalement des attaques à distance. Ils sont, la plupart du temps mono-élément, il existe 4 grands types de Crâ : Les Crâ Feu, réputés pour la grande portée des sorts, pouvant parfois atteindre le bout de la carte de combat avec le sort Flèche magique, frappent modérément mais peuvent frapper de manière conséquente en zone, les Crâ Terre frappent fort mais doivent placer leurs attaques au bon moment (gestion des cooldowns). Les Crâ Air sont réputés pour leurs possibilité de taper sans ligne de vue (c'est-à-dire derrière des obstacles) avec le sort « Flèche harcelante », et les Crâ Eau qui possèdent une bonne puissance à haut niveau et peuvent entraver efficacement leurs ennemis. Avec l'arrivée de nouvelles panoplies haut niveau, les Crâ multi-éléments se sont multipliés.
L'Ecaflip 
C'est une classe de guerriers joueurs. Lu à l'envers, Ecaflip donne « pile face » (référence au jeu du pile ou face qui rend bien compte de l'importance du hasard dans le metagame de cette classe). Il existe 3 grands types d'Ecaflip : Les Ecaflip Terre qui infligent de très bons dégâts au combat rapproché, et les Ecaflip Feu qui tapent à moyenne portée tout en tapant assez fort, celui-ci peut servir de soigner secondaire avec les sort Pile ou Face et Tout ou Rien. Pour finir, l'Ecafilp Air. Celui-ci permet aussi d'infliger de très bon dégâts dans les combats rapprochés, et ceux-ci possèdent le pouvoir de réduire la vitalité maximale de l'adversaire, aussi appelé l'érosion.
L'Eniripsa 
Une classe de soigneurs. Ils ont à leur disposition une grande variété de sorts de soin, et dans une moindre mesure, de protection et de soutien. En contrepartie, leurs attaques sont généralement faibles. Si on lit son nom à l'envers, on voit « aspirine ». Ils sont réputés en général pour leurs soins qu'ils apportent, l'élément principal des Eniripsa s'ils veulent bien soigner est le Feu. Il existe cependant des variantes des Eniripsas qui infligent de lourds dommages, sans pouvoir soigner, tout comme les Eniripsa de type Eau ou de type Air.
L'Enutrof 
Ce sont des chasseurs de trésors, dont les capacités de gains en fin de combat sont valorisées par le Coffre Animé (invocation dropant des objets en fin de combat), une deuxième ligne obtenue au niveau 100 et d'avantageux paliers en Chance (qui augmente la prospection et donc le drop). Lu à l'envers, son nom est « fortune ». Les 2 grands types d'Enutrof sont : Les Enutrof Eau, réputés pour leur longue portée avec leur sort « Lancer de pièces », et les Enutrofs Terre/Feu, possédant pour des dommages infligés élevés. Les Enutrofs ont, grâce à leurs sorts, une grande capacité à retirer des points de mouvement (PM).
Le Féca 
Une classe spécialisée dans les sorts de protection. Ils possèdent toute une gamme de sorts d'armures leur permettant de réduire les dégâts qui leur sont infligés à eux et à leurs alliés. Ils peuvent également poser des glyphes, des attaques en zone qui affectent tous les personnages commençant leur tour dessus.
Le Iop 
Ce sont des guerriers adeptes du combat au corps à corps. Ils tapent très fort dès leurs premiers niveaux, mais principalement au contact, ce qui est leur plus grande faiblesse. Leur nom résulterait de la déformation volontaire de la marque déposée Yop, et n'a rien à voir avec le style de jeu de la classe, ou bien de l'anacyclique du mot « pois » qui ferai référence à leur intelligence plus que limitée. Il existe 3 grands types de Iop : Les Iop Terre qui sont réputés pour leur puissance à courte portée, les Iop Feu qui, eux sont réputés pour leurs lourds dommages mais à moyenne portée et les Iop Air qui peuvent taper en zone et sans ligne de vue.
L'Osamodas 
Les Osamodas sont des invocateurs de monstres dressés pour combattre à leurs côtés. Cependant ils n'ont presque aucun sort puissant au corps à corps, mis à part Frappe du Craqueleur qui cause de gros dégâts en zone de type Feu. Les Osamodas sont communément appelés osa. Il y a 2 grands types d'Osamodas : L'Osamodas qui consiste à ne faire qu'invoquer ses créatures pour attaquer, et l'Osamodas Feu qui tape assez fort et soigne plus efficacement. L'Osamodas est l'une des classes dites « soutiens » de Dofus les plus recherchées. À l'envers, leur dom donne "Sadomaso".
Le Pandawa 
Une classe de guerriers porteurs assez portés sur la bouteille. Leurs sorts se jouent beaucoup sur le placement ainsi que le jonglage entre les états Saoul et Sobre qui permettent l'accès à des sorts différents selon l'état. Avant le 2 octobre 2012, seuls les joueurs abonnés pouvaient jouer un Pandawa, la sortie en mode non abonné des Pandawas fut 7 jours avant la sortie de la MAJ "Mists of Pandaria" de World of Warcraft, c'est donc un clin d'œil[5]. Leur nom est l'anagramme du mot "padawan".
Le Sacrieur 
Une classe de berserkers au grand sens du sacrifice souvent représentée avec du sang. Leur nombre de points de vie est plus important que la norme (Par exemple, pour toutes les autres classes lorsque l'on augmente la Vitalité, 1 point de caractéristique = 1 point de vie, alors que pour les Sacrieur, 1 point de caractéristique = 2 points de vie), mais en contrepartie chaque point de caractéristique Air, Feu, Terre et Eau leur coûte 3 points de caractéristiques. Leur puissance augmente lorsqu'ils sont frappés (grâce aux « Châtiments »). Ils sont capables de prendre les dégâts de leurs alliés à leur compte afin de protéger ces derniers et ont principalement le rôle de tank. Le sacrieur le plus connu du monde des douzes est Effus-Yon, vaillant combattant de Brumaire. La légende raconte qu'il aurait abattu un piou d'un seul coup de pied, et ce dès ces premiers niveaux, lui conférant par la suite une renommée internationale.
Le Sadida 
Une classe de magiciens vaudous capables d'influencer les capacités de déplacement. En limitant ou augmentant cette capacité par l’intermédiaire de poupées invoquées. Ils attaquent à l'aide de plantes en tous genres ainsi qu'avec des poisons. Le nom « Sadida » fait référence à la marque Adidas, en allusion au fait qu'ils profitent d'une grande capacité de déplacement. Les Sadidas sont joués Terre ou full invocations.
Le Sram 
Une classe de voleurs et d'assassins, capables de devenir invisibles et de poser des pièges. Ils ont également recours à des poisons et ont la possibilité de retirer des PM, ou bien d'infliger des dommages grâce à leurs différents pièges (qui sont invisibles aux yeux de l'ennemi). Le Sram peut être joué Terre, Air, Feu ou multi-éléments. Le nom de la classe est, une fois encore, un anacyclique : de Mars, dieu de la guerre dans la mythologie romaine.
Le Xélor
Une classe dont les membres sont capables d'agir sur le temps, pouvant enlever des points d'action (PA) aux ennemis et en ajouter aux alliés. Ils sont également capables de renvoyer une partie des dégâts qui leurs sont infligés. Depuis leur refonte, lors de la mise à jour 2.26, les Xélor sont capables de réaliser des "Téléfrag" qui permet d'effectuer des placements et d'activer certains effets de sorts. Leur nom fait référence à la marque Rolex, célèbre fabriquant de montres. Les Xélor sont souvent appelés xel.
Le Roublard (vénèrent le dieu Sram)
Fondés par le bandit Vil Smisse, les Roublards forment une classe de voleurs pouvant poser des bombes. La classe est disponible depuis avril 2011. Leur jeu est essentiellement basé sur la pose de plusieurs de bombes (trois maximum). Elles peuvent être posées à quelques cases de distances afin de créer un « mur » infligeant d'énormes dégâts à toute personne se trouvant dedans, pour ensuite les faire exploser.
Le Zobal (vénèrent le dieu Sadida) 
Une classe qui joue différents styles de jeu selon le masque qu'elle porte (corps à corps, distance, ou défense). Elle est sortie en avril 2011, peu après la classe Roublard. Les Zobals sont des guerriers lunatiques qui vénèrent le dieu Sadida. Cette classe bénéficie de plusieurs sorts qui confèrent un don supplémentaire de vie (appelé points de bouclier) pour un certain nombre de tours. Ces points de bouclier s’additionnent aux points de vie, bien qu'il y ait deux jauges séparées indiquant les PV de base et les PB supplémentaires: une jauge rouge de PV et accolée, une autre de couleur violette.
Le Steamer (vénèrent une entité d'Osamodas, Oktapodas) 
Les Steamers sont aussi à l'aise sous les eaux que sur le champ de bataille. Harponneurs, gardiens, maîtres des mouvements sur le terrain, ces explorateurs des profondeurs sont changeants comme l'océan. Leurs tourelles techno-magiques attaquent tous ceux qui passent à leur portée, aussi bien les amis que les ennemis. Leurs tourelles confèrent aux Steamers un très gros panel de possibilités tactiques. Allant du placement, du soin en passant par des attaques puissantes.
L'Eliotrope (vénèrent Yugo le Roi Eliatrope) 
Les Eliotropes sont des reflets de leur créateur, le Roi-Dieu. Ils se déplacent à la vitesse de l'éclair, disparaissant en un clin d'œil pour réapparaître plus loin. Tout comme les Eliatropes, ils connaissent les secrets du Wakfu. Ils sont axés sur le déplacement, le soin et la protection. Les Eliotropes peuvent utiliser tous les éléments mais sont surtout joués air et amplifient les dégâts au travers de leurs portails. Leur dieu (Yugo de la série Wakfu), n'est pas vraiment un Dieu à proprement parler, utilisant les Dofus Eliatropes, cela créa des « dark éliatropes » : les Eliotropes. À la suite de l'utilisation des Dofus Eliatropes, Yugo à atteint la puissance d'un Dieu, mais temporairement. Les Eliotropes n'ont donc pas réellement de dieu parmi les Douze. Eliotrope est un dérivé du nom Eliatrope (si on enlève les [e] ça donne liatrop ce qui donne, remis à l'endroit, le mot "portail")
Les Huppermages[6] 
Les Huppermages maîtrisent le Feu, l'Air, l'Eau et la Terre pour lancer des sortilèges aux multiples effets. Ils vénèrent la Balance Krosmique, une force mystérieuse qui tend à maintenir l'équilibre dans l'univers. La classe est implémentée en 2016 et fait écho au film Dofus - Livre I : Julith.

Serveurs[modifier | modifier le code]

Dofus s'est implanté au fil des années dans différentes régions du globe, avec parfois des versions différentes pour certains pays, afin de s'adapter à la vision d'un MMORPG qu'ont les habitants du dit pays, le tout en leur faisant découvrir l'univers Dofus. L'état des serveurs de Dofus est consultable directement sur le site internet du jeu.

Les serveurs classiques[modifier | modifier le code]

Ces serveurs utilisent tous la version 2 de Dofus et ont tous une langue bien déterminée. La plupart de ces serveurs ont été créés avant la mise en ligne de la seconde version du jeu, ils ont donc tous subi une mise à jour importante afin d'être mis à niveau. Ces mises à jour se sont faites par plages (comprenant un nombre donné de serveurs), le travail de portage et de sauvegarde des personnages, items et autres données étant colossale. Cette version évolue constamment, subissant des ajouts et des modifications à chaque mise à jour des serveurs.

Les serveurs spéciaux[modifier | modifier le code]

Ces serveurs proposent également la version 2 de Dofus, mais avec chacun des conditions différentes.

Sept d'entre eux partagent la même caractéristique: ce sont des serveurs internationaux. Toutes les langues y sont utilisées. Ces serveurs sont Rushu, Rosal, Solar, Oto Mustam, Ombre, Aermyne et Zatoïshwan.

Le serveur Oto Mustam, premier serveur héroïque, est un serveur dangereux : l'expérience gagnée pour les personnages et les métiers est multipliée par 3. L’obtention de butin en fin de combat (le "drop") est également multipliée par 3. En contrepartie, toute mort est définitive. Lors d'une défaite contre des monstres, 75% des objets appartenant aux perdants sont répartis en butin supplémentaire sur les monstres de la zone. Les 25% restants sont détruits. Lors d'un combat entre personnages joueurs, les vainqueurs récupèrent 75% des objets appartenant aux perdants, les 25% restants sont détruits. Vaincre un personnage joueur en combat permet de lui voler une partie de ses points d'expérience. Un personnage mort peut-être rejoué au niveau 1 et bénéficiera de gains d'expérience doublés jusqu'à ce qu'il atteigne le niveau maximum qu'il avait atteint. Le Kolizéum est annulé sur ce serveur.

Le serveur Ombre, serveur épique, est un serveur résent offrant un gameplay comparable à celui du serveur héroïque Oto Mustam. Sur ce serveur, la mort contre les monstres est aussi définitive mais tous les objets du perdant sont détruits à 100%. En revanche ce qui est différent du serveur héroïque à celui-ci dit épique est que sur ce serveur la mort contre les personnages n'est pas définitive. Les combats de Kolizeum ne rapportent pas d'expérience.

Les serveurs privés et émulateurs[modifier | modifier le code]

Divers émulateurs permettent de créer un serveur privé indépendant de l'éditeur, autorisant la connexion avec un client modifié. Parmi eux, Podemu, dont le code est disponible sous licence open source[7].

En 2010, Ankama Games a déposé une plainte pour contrefaçon, qui a abouti à la garde à vue de deux adolescents d'une quinzaine d'années qui avaient ouvert un serveur privé[8]. Les deux adolescents ont eu une amende d'un montant de 250 000 € chacun.

Métiers[modifier | modifier le code]

Les système de métiers a été totalement refait à partir de la mise à jour 2.29[9] sortie le mardi 23 juin 2015.

Le personnage exerce dès son arrivée en jeu tous les métiers disponibles au niveau 1 pour chaque métier. Un métier va du niveau 1 à 200, avec une limitation à 60 pour les non-abonnés. Différentes récoltes et réalisations sont disponibles. Il y a quatre métiers d'artisanat chacun spécialisés dans la modification d'équipements, c'est la « forgemagie ». Ces métiers sont le costumage, le joaillomage, le cordomage, le forgemage (d'arme) et le sculptemage. La forgemagie permet, grâce à des runes, de modifier les équipements des personnages en y augmentant les bonus, ou en ajoutant des bonus qui ne sont pas présents à la base sur l'objet (c'est appelé « forgemagie Exotique »).

Il y a 18 métiers en tout, on distinguera les métiers de récolte et d'artisanat :

  • métiers de récolte : alchimiste, bûcheron, mineur, paysan, pêcheur
  • métiers d'artisanat : chasseur, bijoutier, bricoleur (création de clefs et d'objets d'élevage), cordonnier, forgeron, façonneur (fabrication de Trophées, de Boucliers, et d'Idoles), sculpteur, tailleur, joiallomage, cordomage, costumage, forgemage, sculptemage.

Alignements[modifier | modifier le code]

Bonta et Brâkmar[modifier | modifier le code]

Un système d'alignement permet de prendre part à un conflit entre la cité Bonta et celle de Brâkmar sous la forme d'un mode "joueur contre joueur" (JcJ)

Début 2008, le système JcJ a été revu pour le plaisir des combattants. En effet, les Points d'Honneur (PH) sont distribués selon :

  • Le niveau de votre adversaire
  • Son grade 1-10
  • Votre niveau 1-200

Les joueurs disposent d'ailes d'alignement qui évoluent en fonction du grade du joueur : Recrue, Aspirant, Sentinelle, Défenseur, Chevalier, Champion, Conquérant, Stratège, Commandeur, et Héros à 17500 poins d'honneur.

Pour faciliter les agressions équilibrées, les ailes des plus bas niveaux sont modifiées (assombries) et celles des plus hauts niveaux sont entourées d'une aura particulière.

Le grade des personnages est déterminé par les paliers de PH suivants :

Cependant, la notion d'alignement, bien que constitutive essentielle du jeu, a perdu tout son sens depuis une mise à jour en 2013. En effet, à partir de ce moment-là, les joueurs ont pu indistinctement commencer à voyager à Bonta ou à Brâkmar, quel que soit leur alignement, et la totalité du Joueur contre Joueur s'est refondée sur le principe des alliances entre guildes.

Mercenaire[modifier | modifier le code]

Un troisième alignement nommé Mercenaire (représenté par des ailes faites de bois et de toile) était disponible uniquement sur quelques serveurs. Il permettait d'exécuter des contrats fournis par d'autres joueurs contre une rémunération. Ce dernier alignement est régi par des joueurs et non par des personnages non-joueurs, il est tourné vers le Rôle Play. Lorsque des joueurs mettent en place un système de mercenariat, et quand le Studio Ankama constate que leur organisation est suffisante, les mercenaires sont officialisés sur leur serveur.

Cependant, le 19 octobre 2012, un community manager annonce la fin de l'alignement mercenaire. Les mercenaires non officiels restent en place sur leur serveur mais ne sont plus encadrés par l'équipe de production. La suppression de l'alignement se fit le 18 décembre 2012.

La maison, entièrement revue, a été rouverte le 10 février 2014, lors de la mise à jour 2.18, en tant que maison rôle play et accessible à toute la communauté.

Guildes et alliances[modifier | modifier le code]

Pour l'aspect collaboratif, tous les personnages peuvent s'associer pour former des guildes. Celles-ci permettent aux membres de communiquer, de se coordonner et s'entraider, de s'organiser pour de petites ou de grandes aventures, de mettre en place des percepteurs pour prélever des taxes sur les drop effectuées par les joueurs dans la sous-zone de pose du percepteur.

Les membres de la guilde peuvent décider de sacrifier une partie de leurs points d'expérience gagnés pendant un combat pour permettre à leur guilde de progresser dans ses niveaux, et ainsi devenir une guilde plus réputée. Le taux d'expérience sacrifiée s'exprime en pourcentage (de 0 à 90 %).

La création d'une guilde est intégrée à l'univers du jeu. Elle nécessite une pierre nommée Guildalogemme.

Depuis la mise à jour 2.13 du 25 juin 2013, une nouvelle fonctionnalité est sortie, nommée « La Guerre Des Guildes »[10]. Depuis cette date des alliances peuvent être créées par les meneurs de guildes afin de les unir. Un meneur a besoin d'une pierre, l'Alliogemme, et d'aller créer l'alliance dans le Temple des Alliances. Il doit choisir un nom d'Alliance, une abréviation du nom d'Alliance, et un blason. Une fois l'alliance créée, le canal alliance (/a) est accessible pour les membres autorisés à communiquer sur celui-ci.

Les percepteurs peuvent être plusieurs dans une même zone géographique. Lors d'une attaque d'un percepteur, les membres des guildes d'une alliance peuvent défendre le percepteur attaqué.

Afin de contrôler le Monde des Douze, les alliances peuvent contrôler une ou plusieurs zones par le biais d'un prisme ; les membres de l'alliance devront l'affaiblir en battant les défenseurs de l'alliance adverse, mais surtout être capables de se tenir en supériorité numérique dans la zone désirée. Les membres de l'alliance contrôlant une zone bénéficient d'un bonus de butin et d'expérience dans cette dernière.

Toutes les guildes pénétrant dans une zone de conflit peuvent s'agresser les unes aux autres, pour faire sortir tous les personnages adverses de la zone afin de s'en assurer le contrôle. Un personnage peut désactiver son mode « AvA » pour ne pas se faire agresser, mais cela l'empêche d'apporter des points à son alliance (il ne compte pas pour faire partie de la supériorité numérique lors d'une attaque).

Les alliances peuvent également contrôler différents villages. Seuls les membres de l'alliance peuvent y pénétrer afin de profiter des ressources exclusives et des monstres qui s'y trouvent.

Les Donjons[modifier | modifier le code]

Les donjons sont des lieux où les aventuriers peuvent accéder avec des clefs (ressource), ou avec le trousseau de clef (objet de quête). Les Donjons fonctionnent par un système dans lequel le ou les personnages avancent de salle en salle. En règle générale, chaque salle contient un groupe de monstres qu'il faut vaincre pour passer à la salle suivante. La difficulté est croissante jusqu'à la dernière salle où se trouve le gardien du donjon (ou « Boss »), un monstre plus fort que les autres.

La quasi-totalité des donjons sont réservés aux joueurs abonnés, à l'exception des donjons d'Incarnam, du donjon des Champs et du donjon Rikiki.

Les Dofus[modifier | modifier le code]

Il existe 18 Dofus, ce sont des œufs de dragons qui offrent des bonus importants de caractéristiques. Actuellement, le Dofus Ivoire, le Dofus Ébène ainsi que le Dofus Tacheté ne sont pas implantés en jeu.

Chaque personnage possède 6 emplacements dans son inventaire pour équiper des Dofus (emplacements qui peuvent aussi servir pour équiper des Trophées). Ils peuvent tous être équipés à partir du niveau 6, et un personnage ne peut pas porter sur lui deux Dofus identiques. Ces précieux œufs confèrent à leur porteur de grands pouvoirs :

  • Dofus Émeraude : 200 Vitalité.
  • Dofus Pourpre : 80 Puissance.
  • Dofus Ocre : 1 PA (point d'action)[11].
  • Dofus Turquoise : 10% Critique, et à chaque fois que son porteur déclenche un Critique en combat, il gagne 1% de dommages finaux pour 3 tours. Ce bonus est cumulable 10 fois.
  • Dofawa : 1 Vitalité.
  • Dofus Cawotte : 60 Sagesse.
  • Dofus Vulbis : 1 PM (point de mouvement).
  • Dofus Kaliptus : 6 à 30 Prospection.
  • Dokille : 10 Prospection.
  • Dofus des Glaces : 20 Dommages à chaque élément (Terre, Feu, Eau, Air, Neutre).
  • Dolmanax : 50 Intelligence, 50 Force, 50 Agilité, 50 Chance.
  • Dotruche : 20 puissance.
  • Dofus des Veilleurs : En début de tour, rend 7% de points de vie aux alliés au contact du lanceur.
  • Dofus Nébuleux : Les tours impairs, le lanceur gagne 20% de dommages. Les tours pairs, le lanceur perd 10% de dommages.
  • Dokoko : Tous les 3 tours à partir du tour 4, le lanceur regagne 10% de sa vitalité maximale.

Les Compagnons[modifier | modifier le code]

Les compagnons sont des personnages non-joueurs qui disposent d'un emplacement spécial dans l'inventaire et peuvent être équipés en combat. Ils sont apparus le 10 décembre 2013 avec la bêta 2.17. C'est le joueur qui les possède qui les contrôle ; ils ont leurs propres sorts. Leurs points de vie (PV) et les dégâts de leurs attaques varient en fonction du niveau de leur porteur, mais généralement ils occasionnent des dommages inférieurs à ceux du joueur. Certains sont gratuits, mais d'autres doivent être achetés avec de l'argent réel par les joueurs. Les compagnons ne sont pas considérés comme des invocations : si le joueur qui les contrôle n'a plus de points de vie (PV), les compagnons continuent le combat. Un joueur ne peut pas utiliser son compagnon dans la plupart des combats de quête, ni au Kolizéum et dans des combats Joueurs contre Joueurs. Les compagnons se divisent en trois types : les Multimans, les compagnons dimensionnels, et les autres compagnons.

Les Idoles[modifier | modifier le code]

Depuis la sortie de la mise à jour 2.29 en juin 2015, les Idoles ont été mis en place. Ce sont des statuettes qui s'équipent dans l'interface des Idoles prévue à cet effet. Une Idole donne un bonus de butin et de points d’expérience tout en rendant le combat plus difficile, en donnant des bonus aux ennemis.

Les Idoles ont dû être dépréciées à la mise à jour 2.30, après que les développeurs se soient rendus compte qu'elles pouvaient conférer des bonus d'expérience trop importants (jusqu'à 10 fois plus).

Surveillance[modifier | modifier le code]

Dofus est surveillé par une équipe de modérateurs bénévoles. Ils ont l'apparence d'un lion et sont invisibles dans la plupart des cas. Un modérateur peut décider d'exclure temporairement un joueur du jeu, ils ont aussi le droit d'interdire un joueur de s'exprimer sur le chat de 15 minutes à 24 heures selon la gravité selon la faute commise. Les modérateurs sont choisis par la société éditrice de Dofus parmi les candidatures reçues lors des vagues de recrutement.

Évolution du jeu[modifier | modifier le code]

Lors des bêta tests du jeu, Dofus était exclusivement basé sur le concept de joueurs contre joueurs[réf. nécessaire] (JcJ) : les joueurs ne pouvaient gagner de l'expérience qu'en combattant d'autres joueurs. Peu de temps après sont apparus les monstres, pour ajouter la dimension joueur contre environnement au jeu. Dans le même temps sont apparus les métiers qui offraient aux joueurs une nouvelle possibilité de jeu. Dofus se jouait alors en deux temps. D'une part le combat contre les monstres pour augmenter l'expérience du personnage, pour ensuite se livrer au JcJ, c'est-à-dire participer à la guerre entre les forces du bien et du mal : d'un côté les joueurs vandales, pilleurs et tueurs, de l'autre les joueurs s'y opposant, et incarcérant les premiers.

Apparurent alors des équipements plus puissants pour contenter les gros joueurs. Et comme l'écart entre les joueurs se creusa, afin de protéger les petits joueurs, le vol d'équipement fut supprimé, et le système de JcJ fut entièrement modifié. L'aspect JcJ fut détaché du reste du jeu et remplacé par une guerre entre deux cités rivales (Bonta et Brakmar), à laquelle le joueur peut décider de prendre part.

Une nouvelle version de Dofus, 2.0, est sortie. Les graphismes du jeu ont été entièrement remaniés et les personnages revus pour un meilleur gameplay, et afin de se rapprocher des graphismes de Dofus Arena et de Wakfu.

Selon Tot, directeur artistique d'Ankama :

« Dofus et Wakfu font partie d’un seul et même univers mais à des époques différentes. Cet univers est prévu depuis bien longtemps pour être une trilogie.

# Dofus qui raconte les premiers âges et transporte le joueur dans la création même de cet univers que vous connaissez tous (ou pas) # Wakfu qui place le joueur face à ses responsabilités, 200 ans plus tard (1000 ans soi-disant par le peuple du monde des 12). Le monde évoluera en fonction des agissements de ses habitants. Pas de storyline, cette dernière étant ancrée dans Dofus, ce sont les joueurs qui écriront l’histoire de Wakfu. # Starfu (nom provisoire) qui clôturera la trilogie (dont l'élaboration devrait commencer en 2012 et qui devrait se passer dans l’espace, comme son nom l'indique). L'idée directrice de ce projet est de lier MMO et Shoot Them Up »

— Post de Tot sur le forum officiel de Wakfu[12]

Pour fêter ses 5 ans d'existence et le passage de Dofus en version 2.0, Ankama Games proposa aux puristes du jeu un coffret collector en quantité limitée, 10 000 exemplaires plus exactement. À noter que ledit coffret contient en outre du jeu en format DVD, la bande originale de Dofus 2.0, une carte du monde de Dofus sous la forme d'un parchemin, un abonnement de 30 jours à Dofus et à DofusPocket, une carte de collection brillante du jeu de cartes Wakfu TCG, une figurine exclusive d'œuf de dragon, une carte Dofus Premium offrant des avantages permanents en jeu et hors jeu, et une carte permettant d'obtenir une panoplie utilisable en jeu et son familier. Il n'a fallu que trois heures pour que tous les coffrets soient vendus par l'intermédiaire du site de vente en ligne d'Ankama[13]. Soit 55 coffrets vendus à la minute[14].

La version 2.0 de Dofus connaît un franc succès.[réf. nécessaire] En effet, le cap des 200 000 joueurs connectés simultanément sur les serveurs du jeu a été franchi pour la première fois - à la suite de l'ouverture d'un cinquième serveur pour la version en question. Le précédent record était de 190 000 connexions simultanées[15]. Un nouveau record est établi le 2 mars 2011 avec 216 000 connexions simultanées.

Chronologie des mises à jour[modifier | modifier le code]

  • La mise à jour du jeu 2.9 en décembre 2012 vient ajouter de nouvelles fonctionnalités appelées les « Succès » qui concernent tous les éléments du jeu et qui rapportent des récompenses aux joueurs.
  • Depuis la mise à jour 2.13 du 25 juin 2013, le système d'alliances contre alliances est possible. Ce système permet de rassembler plusieurs guildes en un seul et même clan. Ces divers clans créés appelés alliances pourront ensuite s'affronter dans le but de posséder les territoires et les villages variés de Dofus et ainsi de profiter de certains avantages dans ces derniers.
  • Notes de mise à jour 2.17 : La faille apparue dans la Forêt d’Amakna s'avère être un nouveau donjon, la Dimension Obscure. Le Dofus Emeraude s'acquiert par une nouvelle quête, et ses bonus sont revus à 200 Vitalité. Les Justiciers du Krosmoz et le Captain Amakna ont établi leur quartier général sous le Kanojedo de la Milifutaie et proposent des quêtes. Un nouvel outil permet de savoir facilement quels objets un joueur peut confectionner à partir de ses ressources. Maintenant, le système de réapparition des monstres recherchés fait réapparaître le monstre aussitôt sur une autre carte de la zone. Une partie des sorts Ecaflip est revue pour revaloriser leur rôle de soigneur, et quelques sorts Sram pour renforcer l’intérêt de l’utilisation des pièges. Une refonte de la formule des dommages de poussées a également été effectuée, accompagnée de quelques modifications de sorts de classes.
  • Notes de version 2.18 : une nouvelle zone a été créée contenant le donjon Kanigroula, au Nord Est des Plaines de Cania. Le compagnon Krosmoglob fait son apparition, deux nouvelles panoplies de niveau 160 peuvent être confectionnées. Le mode spectateur est amélioré : un joueur peut désormais observer le combat d'un ami quand celui-ci est sur une map différente de celle du joueur. Les Dofus des Glaces, Dofus Cawotte et Dofawa perdent leur liaison définitive aux comptes et ne sont plus liés que 4 mois à compter de leur obtention.
  • Version 2.19 (15 avril 2014) : un système de chasse aux trésors est ouvert. De nombreuses récompenses sont éparpillées dans le Monde des Douze afin d'âtre trouvées par les joueurs. Un portail sera alors ouvert aux Voyageurs Dimentionnels : c'est la Dimension Divine, ses trois donjons de niveaux 100, 150 et 200 et ses créatures surprenantes dans un environnement de jeu radicalement différent du Monde des Douze. Trente nouveaux équipements peuvent être craftés. La mini-map peut maintenant être placée n'importe où sur l'écran, pour faciliter son utilisation.
  • Version 2.20 (13 mai 2014) : Un nouveau donjon de niveau 130 : la Volière de la Haute Truche. Deux nouvelles panoplies peuvent être fabriquées à partir des ressources issues de ce donjon. Puis, une nouvelle famille de monstres, les Truches, de niveau 110 à 130 est disponible dans la zone du Cirque de Cania. Des Succès associés à ces nouveaux ajouts ont été rajoutés. L'apparence graphique de cette zone est améliorée. Le Perfidoclier est maintenant lié au compte (modification non rétroactive).
  • Mise à jour 2.21 (13 juin 2014) : Le Dofus Pourpre est modifié, il s'obtient désormais grâce à une longue série de quêtes. De nouveaux équipements sont disponibles. Plusieurs modifications de sorts ont été effectuées sur les classes Osamodas, Xélor, et principalement Ecaflip, pour équilibrer la puissance de ces classes. La Dimension Divine : Srambad ouvre ses portes : 3 donjons niveaux 130, 180, et 200.
  • Mise à jour 2.24 (22 septembre 2014) : MàJ Microkrosmoz. Un nouveau donjon en zone non-abonnée fait son apparition : la Cache de Kankreblath au niveau 40, avec lui une nouvelle famille de monstres, les Vilisekts. Ce donjon est très spécial car étant uniquement accessible grâce à une baguette, la baguette Rikiki, permettant au joueur de rapetisser à l'état d'insecte et de passer dans un trou de souris.
  • Mise à jour 2.25 : MàJ Les légendes d'automne. Ajout de nouvelles panoplies liées aux chasses aux trésors et avis de recherche Brumen, Pantèroz et Hyperscampe.
  • Mise à jour 2.26 : Implantation de d'une nouvelle classe : les Éliotropes. Autres ajouts attendus par un certains nombre de joueurs la refonte de la classe Xélor. Un service de changement de classe lié à un service d'Ogrine permet de changer de classe moyennant 50 Ogrines par niveau jusqu'au niveau 100 puis 150 Ogrines jusqu'au niveau 199 (coût pour un personnage 200 : 20 000 ogrines). Enfin, l'amélioration du système de caractéristiques (points naturels / points additionnels) : les points additionnels correspondent aux anciens points gagnés via des parchemins de caractéristiques.
  • Mise à jour 2.27 : MàJ Les toiles de la mort. La mise à jour comprend son lot de nouveautés avec la tant attendue refonte Sadida. Un nouveau donjon de niveau 90 est ajouté. Une refonte graphique de la zone des Abraknides et de ses donjons (Chêne Mou et Abraknide Ancestral). Une refonte du système d'obtention des runes de forgemagie (effet yoyo : plus un item est concassé moins il génère de runes, moins il est concassé plus le nombre de runes obtenues est important). Enfin une modification conséquente pour la classe Zobal avec la refonte du sort mascarade jugée trop puissante.
  • Mise à jour 2.28 (21 avril 2015) : Ajout de 87 nouveaux Trophées avec des bonus plus puissants mais avec des conditions d'utilisations strictes. D'autres part la mise à jour ajoute les "Pilleurs de temple", de nouveaux avis de recherche.
  • Mise à jour 2.29 (mardi 23 juin 2015) : Tous les taux de Critique de base sur les armes et les sorts sont revus. L’effet du bonus aux coups critiques sur les sorts et les équipements est modifié : désormais 1 en coup critique donne 1% de chance supplémentaire de faire un coup critique de façon additive. Il était auparavant impossible de dépasser 1 chance sur 2 (soit 50%) de faire un coup critique. Désormais, il est tout à fait possible d’aller au-delà des 50% de chance de faire un coup critique et même d’atteindre les 100% de chance de faire un coup critique. Avoir plus ou moins d’Agilité n’a désormais plus aucun impact sur les chances de faire un coup critique. Pour calculer le nouveau taux de Critique de base à partir de l’ancien, il faut appliquer la formule suivante : {Nouveau\ taux}= 55 - \dfrac{1}{Ancien\ taux}
  • Mise à jour 2.30 (31 août 2015) : Refonte totale du l'île de Moon et de ses donjons. La quête du Dofus Turquoise fait son apparition, le Dofus n'est donc plus obtenable par le Dragon Cochon ou le Chêne Mou. Les paliers de caractéristiques sont uniformisés afin de se diriger librement vers un élément. Une nouvelle mécanique de recyclage des ressources et des objets apparaît pour maintenir un équilibre entre la destruction et la génération des pépites, en augmentant l’intérêt de contrôler des zones en AvA. En parallèle, un nouvel objet fait son apparition : l'Orbe Régénérant. Enfin, quelques ajustements ont été effectués à la suite des retours des joueurs lors de la mise à jour 2.29, au sujet de la refonte du système de métiers ; la rareté de certaines ressources est rééquilibrée, des recettes de consommables trop complexes et trop dépendantes des autres métiers sont revues et la progression des métiers de pêcheur et chasseur est retravaillée.

Abonnement[modifier | modifier le code]

Depuis sa création, le jeu a vu se créer plus de 10 millions de comptes, dont un peu plus de 10 % d'abonnés depuis sa sortie[16], répartis entre 51 serveurs (dont 32 francophones, sept internationaux (dont un Épique et un Héroïque), un anglais, six espagnols, un allemand, un italien, deux portugais et brésilien, un néerlandais).

Le jeu comporte une zone gratuite depuis fin 2005, et en 2007, une nouvelle zone non abonnée, Incarnam, a été rendue accessible. Ces zones pour non-abonnés permettent aux nouveaux joueurs de tester le jeu sans limite de temps. Astrub aussi est une ville pour les non-abonnés.

L'accès à la totalité du monde persistant de Dofus nécessite un abonnement, sauf à jouer sur la version Bêta-test.

Depuis 2011, l'abonnement passe par un « système d'Ogrine », système qui consiste en points à acheter, puis à dépenser non seulement pour l'abonnement, mais pour divers services : changement de sexe, de pseudo, de couleurs, nouveau slot de personnages et depuis 2012 changement de nom de guilde et du blason avec un système de vente d'ogrine en jeu contre une monnaie virtuelle (le kama) sur le P2M (Place de Marché), pour mettre fin aux très courantes et interdites ventes de code audiotels en jeu, par un système légal et sécurisé[réf. nécessaire].

Le 5 novembre 2013, l'abonnement par le système d'Ogrine passe de 700 à 1 100 Ogrines pour une semaine ; ce changement est fait afin de corriger un trou obtenu à cause des packs d'ogrines.

Le Kolizéum[modifier | modifier le code]

Le Kolizéum est un système de combat (JcJ) apparu dans l'univers de Dofus depuis le 18 octobre 2011, à la mise à jour 2.4. Pour pouvoir faire des combats de Kolizéum, il faut que le personnage soit niveau 50 minimum et abonné. Le Kolizéum permet de faire des combats à 3 contre 3 équilibrés en fonction d'un système de cote. La cote d'un personnage est calculée de la manière suivante : Puissance - 3 x Incertitude. La puissance est calculée en fonction de ses résultats (si vous gagnez, votre puissance augmente) et l'incertitude (si vous gagnez un combat que vous étiez censé gagner, votre incertitude baisse ; si c'est l'inverse, elle augmente).

Les Kolizétons, objets obtenus lorsqu'un combat de Kolizéum est gagné, peuvent être échangés contre diverses récompenses.

Ce système a également permis d'introduire les Trophées, qui se placent dans les emplacements des Dofus et permettent d'obtenir différents bonus. Ils sont divisés en trois catégories : les mineurs (qui nécessitent un niveau supérieur à 50), les trophées normaux (qui nécessitent un niveau supérieur à 100) et les trophées majeurs (qui nécessitent un niveau supérieur à 150). Les trophées mineurs donnent la moitié des bonus d'un trophée normal qui donne lui-même la moitié d'un trophée majeur.

Le Goultarminator[modifier | modifier le code]

Le Goultarminator est un grand événement inter-serveur qu'attendent des milliers de joueurs chaque année. Il consiste à opposer des serveurs entre eux via des joueurs qui combattront pour leur serveur.

Cet événement a été organisé en août 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, et 2014 par le Community Manager Sylfaen jusqu'en 2014, puis c'est XyaLe qui a pris la relève à la suite du départ de Sylfaen d'Ankama le 19/12/2014 où il y travaillait depuis huit ans.

Description et règles du Goultarminator[modifier | modifier le code]

Les phases d'inscription au Goultarminator comportent trois phases. La première, l'Inscription, est la possibilité pour les joueurs de se rendre sur la page d’Inscription et remplir le formulaire, l'épreuve de rapidité consiste pour les candidats à vaincre Goultard le plus rapidement possible Le nombre de tours passés avant la fin du combat qui est regardé en priorité, puis le temps réel permet de départager les égalités. Enfin, sur chaque serveur, les cinq joueurs ayant obtenu les cinq meilleurs temps de leur classe seront départagés par l'épreuve de popularité. Un formulaire est mis en place pour chaque serveur afin de nommer les représentants de chaque classe dans le tournoi. Les joueurs de chaque serveur doivent trier par ordre de préférence les cinq candidats sélectionnés - pour chaque classe -, ceux récoltant les plus de points seront sélectionnés afin de participer au Goultarminator. Le candidat qui arrive en deuxième position est nommé remplaçant de son camarade élu.

Le tournoi[modifier | modifier le code]

Le tournoi [17] se déroule sur un serveur spécialement ouvert pour le Goultarminator.

  • Une insulte entraîne la disqualification immédiate.
  • Un serveur compte jusqu'à 32 représentants : 2 représentants pour chacune des 16 classes (1 titulaire et 1 remplaçant).
  • Les représentants de chaque serveur sont répartis en 4 équipes de 4 personnages (4 titulaires et 4 remplaçants).
  • Le serveur est fermé aux spectateurs (sauf autorisation spéciale).
  • À l’image du Kolizéum, le port des boucliers est totalement désactivé.
  • Une équipe incomplète ne peut pas combattre, elle sera considérée comme forfait.
  • Un personnage tué puis ressuscité par un Osamodas compte comme mort dans le décompte des points à l’issue du combat.
  • Tous les bonus provisoires sont automatiquement retirés des personnages lorsqu'ils entrent dans l'arène ; un PNJ permet aux participants de réinitialiser leurs caractéristiques gratuitement et à volonté sur le serveur du tournoi.
  • Chaque participant peut accéder à une étable sur le serveur du tournoi et choisir une seule des Dragodindes de chaque type de niveau 100.
  • Le niveau des participants passe automatiquement à 200 sur le serveur du tournoi.
  • Si une équipe estime le remplaçant est plus à même de les aider à gagner, ils peuvent choisir de le faire jouer même si le titulaire n’est pas d’accord. La première équipe complète et valide à se présenter à l’arbitre jouera le combat.
  • Comme le tournoi est international, chaque participant peut s'exprimer dans sa langue d'origine, les informations primordiales (début et fin de match) sont communiquées en français et en anglais.
  • Le jeu en multicompte est interdit, alors chaque personnage au sein d'un combat doit être contrôlé par un joueur différent. Si des joueurs partagent un même foyer et une même adresse IP, ils doivent informer le Community Manager de leur communauté dès la fin de l'épreuve de popularité.

Pendant le tournoi, des arbitres seront chargés de superviser le combat. En cas de désaccord entre deux équipes, c'est l'arbitre qui prend la décision finale. Toutes les équipes doivent respecter les arbitres.

Une fois la liste officielle des 16 candidats titulaires sélectionnés publiée, ceux-ci disposent de 2 jours pour se répartir en 4 équipes de 4 personnages. Si les joueurs sont en désaccord, Ankama imposera les équipes via un tirage au sort. Les compositions des équipes seront révélées pour tous les serveurs en même temps.
Pendant toute la durée du Goultarminator, les joueurs seront invités à participer à des épreuves communautaires.
Les serveurs participant aux épreuves communautaires parvenant à obtenir une bonne place dans le classement récoltent des points, qui leurs permettent d'espérer de gagner une des récompenses par serveur.

La phase de sélection[modifier | modifier le code]

Les 208 équipes du Goultarminator s’affrontent selon un système de rondes suisses. La phase de sélection comporte 6 rondes.

Critères de qualification : La qualification pour les phases finales est basée sur le classement des serveurs. Les 16 meilleurs serveurs du classement enverront leurs 4 équipes en phase finale.

Départage : Le classement des serveurs est déterminé par 3 critères d’importance décroissante :

  • 1. En premier lieu, ce sont les points suisses du serveur qui déterminent sa position dans le classement (somme des points des 4 équipes d’un même serveur).
  • 2. En cas d’égalité entre plusieurs serveurs, on utilise le PGS (somme des Points Goultarminator des 4 équipes d'un même serveur).

Au cours de la phase de sélection, chaque équipe doit participer à 4 combats contre d'autres équipes de son groupe. Les 41 équipes francophones et les 23 équipes internationales ayant réuni le plus de points pendant cette phase sont sélectionnées afin de participer aux 32e de finale. À chaque fin de match, un membre de chacune des 2 équipes doit se rendre sur la page du formulaire de résultats de combats et indiquer quelle équipe a remporté le combat et doit fournir une capture d'écran de l'interface de résultats de combats. Si une seule équipe remplit le formulaire, on considérera que l'équipe adverse a validé. Le match-nul est déclaré dès que le 20e tour de jeu se termine. Celui-ci n’existe que pendant les phases de qualifications.

Les phases finales[modifier | modifier le code]

Durant 7 jours, les 64 équipes restantes vont s'affronter depuis les 8e de finale jusqu'à la finale. Le planning détaillé de chaque phase est publié à l’issue de la phase précédente. Chaque défaite est éliminatoire. Les retards ou absences entraînent une élimination automatique de l'équipe concernée. Il peut avoir des égalités ainsi que des victoires par abandon de l'autre équipe. Chaque round oppose directement deux serveurs et comporte entre 4 et 5 combats. La meilleures équipes de chaque serveur (en se basant sur le classement individuel des équipes) s'affrontent. Si l'un des serveurs opposés remporte 3 matchs ou plus, il gagne la manche et se qualifie pour l'étape suivante. En cas d'égalité avec 2 victoires pour chaque serveur, un 5e match doit être joué.

Les points[modifier | modifier le code]

Les points sont comptabilisés par équipe et par serveur. Ces points dépendent des résultats du combat. Ils servent à déterminer les serveurs gagnants et la valeur des récompenses de chaque équipe à l’issue du tournoi.

Points des équipes

  • Victoire : 3 points
  • Match-nul : 1 point (dès que le compteur des tours affiche 21)
  • Défaite : 0 point

Points avancés Plusieurs autres valeurs sont mises en place pour le départage des équipes et serveurs en cas d’égalités. Les voici : Le Pourcentage de Victoire des Adversaires (PVA) : Il s’agit de la moyenne des % de victoire des différents adversaires rencontrés par l’équipe (sans tenir compte des victoires automatiques).


{\rm PV}A= \dfrac{\dfrac{Pts\ Equipe\ 1}{3*Nb\ Combats} + \dfrac{Pts\ Equipe\ 2}{3*Nb\ Combats} + \dfrac{Pts\ Equipe\ 3}{3*Nb\ Combats} + (...) + \dfrac{Pts\ Equipe\ 17}{3*Nb\ Combats}}{Nb\ Equipes}\ *\ 100

Tableau récapitulatif du nombre de points gagnés par serveur en fonction du type de victoire
Type de victoire Nombre de points pour l'équipe gagnante Nombre de points pour l'équipe perdante
Victoire parfaite (aucun mort dans l'équipe gagnante) 60 points 5 points
Victoire à trois (un mort dans l'équipe gagnante) 50 points 15 points
Victoire à deux (deux morts dans l'équipe gagnante) 45 points 20 points
Victoire sur le fil (trois morts dans l'équipe gagnante) 40 points 25 points
Victoire par forfait 60 points -20 points
Victoire automatique 60 points 0 points
Match nul 8 points par personnage en vie 8 points par personnage en vie

Une victoire en moins de 8 tours est une victoire écrasante, l'équipe gagnante récupère 20 points supplémentaires. Au cours de la phase de sélection, le match nul est déclaré au-delà de 20 tours de combat. Mais pendant les phases finales, le match nul n'est plus possible, il n'y a donc plus de limitation de temps. Les équipes qui sont déclarées forfait sont celles qui ne se présentent pas à l'heure ou dont les membres ne sont pas tous présents. L'équipe absente est considérée perdante. En cas d'absence des deux équipes, elles sont déclarées perdantes. Si un membre d'une équipe est absent, son remplaçant doit se présenter à sa place. Les équipes disposent de 10 minutes à partir du moment où l'arbitre annonce aux participants de commencer le combat pour se présenter avant d'être déclarées forfait.

En 2013, de nouveaux points viennent s'ajouter aux points classiques : les « Points Suisses ». Il s’agit de la somme des points des 4 équipes d’un même serveur. Les Points Goultarminator du Serveur (PGS) sont la somme des Points Goultarminator des 4 équipes d’un même serveur.

Les récompenses[modifier | modifier le code]

Par équipes[modifier | modifier le code]

Depuis le Goulatrminator 2014, des récompenses sont données à toutes les équipes des serveurs. Note : les récompenses sont toutes données aux joueurs titulaires et remplaçants des équipes.
Les 4 équipes du premier serveur au classement :

  • un bouclier unique permettant de débloquer le titre « Champion du Goultarminator »
  • une panoplie du champion, l’attitude du champion associée
  • un parchemin d’attitude téméraire
  • 6 mois d’abonnement
  • 20 millions de kamas par personne

Les 4 équipes du 2e serveur :

  • 3 mois d'abonnement
  • 15 millions de kamas

Les 4 équipes du 3e serveur :

  • 1 mois d'abonnement
  • 10 millions de kamas

Tous les participants de chaque équipe du tournoi :

  • un montant de Kolizétons et de Doplons égal au total des points de leur serveur multiplié par 15.

Bonus : Les gains de Kolizétons et de Doplons seront augmentés de 50% pour les participants des serveurs qualifiés en 32e de finales, de 100% pour ceux ayant qualifié une équipe en 8e de finales, et de 200% pour ceux ayant envoyé une équipe jusqu’en finale.

Toutefois, l'équipe gagnante du Goultarminator 2013 n'a pas remporté la panoplie du Champion (récompense donnée aux quatre équipes du meilleur serveur) mais le Bouclier du Champion conférant le titre de « Champion du Goultarminator »…

Par serveur[modifier | modifier le code]

Le classement des serveurs est établi en fonction des points accumulés par les dernières équipes (en nombre de points) de chacun de ces serveurs. Ce n'est ni le résultat de leur meilleure équipe, ni le cumul des résultats de leurs 4 équipes qui détermine le classement des serveurs, mais le résultat de leur dernière équipe. En cas d'égalité des points, les serveurs sont départagés par les points de leurs avant-dernières équipes, puis secondes, et en dernier recours leurs premières.

Les 10 premiers serveurs : Ces serveurs seront récompensés par un week-end où :

  • l'expérience gagnée sera multipliée par deux,
  • le drop sera multiplié par deux,
  • les trousseaux de clés de donjons seront rechargeables à volonté.

Du 11e au 20e serveur : Ces serveurs seront récompensés par un week-end où :

  • l'expérience gagnée sera multipliée par 1.5,
  • le drop sera multiplié par 1.5,
  • les trousseaux de clés de donjons seront rechargeables à volonté.

Du 21e au 30e serveur : Ces serveurs seront récompensés par un week-end où les trousseaux de clés de donjons seront rechargeables à volonté.

Vainqueurs du Goultarminator[modifier | modifier le code]

Le Goultarminator étant le plus grand tournoi joueur contre joueur inter-serveur, les vainqueurs sont souvent reconnus par la communauté et considérés comme de très bon joueurs. Les noms des vainqueurs du Goultarminator sont cités sur le site officiel après leur victoire en finale. Ils sont reconnaissables sur leurs serveurs grâce au Bouclier du champion qui leur est attribué après la victoire.

Ankama décide de proposer des combats opposant des équipes de 4 joueurs en 2010. Des différends ont eu lieu entre les deux équipes concernant la map de la finale qui avantageait Maimane C au vu des compositions.

En 2011, le combat a duré plus de deux heures. On remarque que les deux équipes avaient exactement la même composition.

L'année 2013 est marquée par des problèmes d'attaques de Ddos qui perturbent le bon déroulement des combats lors des phases finales. Cependant, la finale opposant Silouate A et Djaul D s'est déroulé sans encombres.

En 2015, le serveur Menalt domine le Goultaminator de bout en bout, premier à la fin des poules et serveur gagnant du Goultaminator, le serveur terminera avec 87 points et trois de ses quatre équipes dans le top cinq des meilleurs équipes : Menalt C premier/ Menalt B deuxième/ Menalt A quatrième. Le Goultaminator 2015 marque un tournant, puisqu'il instaure un nouveau système : celui de la victoire par serveur et non plus par équipe, ce qui suppose un équilibrage entre les quatre compositions, de plus un système de draft pour départager deux serveurs sur un cinquième combat est mis en place.

Année Équipes finalistes Équipe gagnante Serveur gagnant Joueurs du serveur gagnant Joueurs du serveur perdant
2009 Jiva B et Silouate A Jiva B La-Haine (Osamodas), Kolo-kolko (Sadida), Demena (Sacrieur) Dr-hug (Osamodas), Katana (Sacrieur) et Mirialla (Pandawa)
2010 Maimane C et Pouchecot A Maimane C Rykke-Errel Papi-Tsubi (Enutrof), Radigan (Xelor), Wymp (Crâ), Lamortpeonesque (Sacrieur) Knay (Osamodas), Eaterofbanana-Return (Sram), Maitredesfou (Xelor), Lake (Sadida)
2011 Pouchecot B et Hyrkul A Pouchecot B Jiva Lake (Sadida), Knay (Osamodas), Koybi (Zobal), Maitredesfou (Xelor) Best-saddi (Sadida), Ful-isback (Osamodas), Phenomenal (Xelor), Only-skill (Zobal)
2012 Hécate A et Silouate A Hécate A Rushu Snyler (Osamodas), Azadax (Sadida), Fahrell (Pandawa), Dazed (Roublard) Goloumba (Sadida), Master-rac (Osamodas), Light-Ecko (Feca), Liloushka (Ecaflip)
2013 Silouate A et Djaul D Silouate A Djaul Master-Rac (Osamodas), Light-Ecko (Feca), Soukoushou (Steamer), Laliari (Sram) Cailloujus (Xelor), Bokal (Feca), Souw (Sram), Onizuka (Ecaflip)
2014 Rykke-Errel B et Otomaï C Rykke-Errel B Rykke-Errel Shadow-Blight (Sacrieur), Kanonne (Xelor), Snake (Iop), Pepe-Senjutsu (Enutrof) Askatasuna (Sacrieur), Naki-Always (Feca), Sakerz (Ecaflip), Snaeda (Roublard)
2015 Helsephine C et Menalt D Menalt A/B/C/D Menalt Ole-Reborn (Xélor), Roubliios (Roublard), Naiyah (Zobal), Riodka (Pandawa) = Team A / Osa-de-nire (Enutrof), II-Legend-killer-II (Iop), Last-recovery (Eniripsa), Aalwaiiys (Eliotrope) = Team B / Powena (Sacrieur), Ayuka (Feca), Vendetta-Gorgon (Sadida), Yutisama (Ecaflip) = Team C / Kuzam (Osamodas), Esseme (Steamer), Wushiddato (Sram), Crra-Deshangai (Cra) = Team D Apprentiti (Eniripsa), Katshouno (Eliotrope), Hematite (Pandawa), Papoker (Ecaflip) = Team A / Nihaa (Enutrof), Su-cette (Feca), Poi-intel (Iop), Winda (Sacrieur) = Team B / Tomatillusion (Sadida), Guiguigui (Osamodas), Ztayli-talmoot (Crâ), Vukadin (Sram) = Team C / Highquake (Zobal), Izy-Slay (Xelor), Sup-Ermarche (Roublard), Soka-pick (Steamer) = Team D

Récompenses obtenues[modifier | modifier le code]

Récompenses joueurs[modifier | modifier le code]

  • XxRamboPLxX fut le premier à avoir atteint le niveau ultime (200)[19], et a été récompensé d'un bâton spécialement créé pour lui (unique) répondant au nom de « Ramboton ». Il est de nationalité Polonaise[réf. nécessaire]. Une statue fut également implantée sur DOFUS à son effigie, dans le cimetière primitif à la Montagne des Koalaks (lieu où XxRamboPLxX a atteint le niveau 200 contre un groupe de monstres conçu pour l'occasion et comportant 4 Dark Vlad). Cette statue a été retirée du jeu lors du passage à la version 2.0. Mais depuis la version 2.24 ou inférieure, elle a été réimplantée.
  • LordSoth fut le premier niveau 100 du jeu, il reçut en récompenses des dagues (car il était un Sram), nommées « Lorsotheuses ».
  • Amroth fut le premier Sculpteur de baguettes niveau 100, d'où la baguette « Amrothiline ».
  • Julianos, premier Tailleur niveau 100 de l'histoire de Dofus, obtint en son honneur la « Cape de Jules Yanos ».
  • Maidart, rendu célèbre sur les forums consacrés à l'univers de Dofus par toutes ses critiques qui l'on conduit à un bannissement des forums. Il a été ironiquement récompensé par des bottes nommées « Les Maidartes ».
  • d'un bâtiment en son honneur : le KEK, maison située non loin du zaap du village d'Amakna et disposant de tous les ateliers du jeu. Réservé à la guilde sur son serveur (Jiva), il fut accessible aux joueurs sur les autres serveurs[réf. nécessaire], devenant ainsi le point de rencontre des artisans[réf. nécessaire], ce qui ne manqua pas de perturber l'économie des serveurs[réf. nécessaire]. Il fut alors fermé et mis en vente, devenant la deuxième maison la plus chère du jeu. Le KEK a disparu avec la sortie de la version 2.0.
  • À la suite de leur victoire lors du tournoi PvP 3vs3 le « Tournoi des Dix ans » l'équipe FS Team (composée de trois personnages du serveur Li Crounch : Mandy en Ecaflip, Mayala en Osamodas et Jdaystar en Enutrof) s'est vue récompensée par l'intégration d'une statue à l'effigie de leur personnage en jeu, cela en plus de matériel informatique fournis par le partenaire d'Ankama, LDLC (Première récompense matériel offerte à l'issue d'un tournoi PvP sur Dofus)[20],[21].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom du jeu s'écrit en lettres capitales, mais on le rencontre couramment écrit Dofus, y compris dans un contexte officiel.
  2. Le nom d'origine du jeu a vu naître une autre façon de le prononcer (« dofusse ») à la suite d'un manque de support audio à ses débuts. Ainsi de nombreuses personnes — y compris au sein de l'équipe d'Ankama — ont véhiculé à leur bon gré l'une ou l'autre des façons, et aujourd'hui les deux prononciations s'utilisent aussi souvent l'une que l'autre.
    La prononciation officielle actuelle (« dofousse ») est utilisée par exemple ici par Sylfaen, un gestionnaire de communauté : [1] (ou dans tout épisode de la série animée Wakfu lorsque les protagonistes parlent des œufs de dragon) ; tandis que l'autre, « dofusse », est utilisée ici par Konala, présentatrice de la plupart des vidéos Dofus.
  3. Le jeu a rassemblé plus de 40 millions d'inscriptions, et a gagné plusieurs récompenses internationales.
  4. Dofus 2.0 dispo !
  5. La mise à jour Mists of Pandaria fut le 25 décembre 2012, on peut le vérifier à cette adresse : http://eu.battle.net/wow/fr/blog/10038740/
  6. hiper-tofu, « La nouvelle classe de Dofus et Wakfu : Les Huppermages », sur Krozmotion,‎ (consulté le 17 novembre 2015).
  7. Podemu sur GitHub.
  8. « Dofus : deux ados de 15 ans accusés de contrefaçon du MMORPG », sur Génération NT,‎ (consulté le 17 janvier 2015)
  9. http://www.dofus.com/fr/mmorpg/actualites/devblog/billets/435067-amelioration-metiers
  10. Mise à jour 2.13.
  11. Moyen d'obtention détaillé, article wiki de dofus2.org
  12. Post de Tot sur le forum officiel de Wakfu
  13. Dofus 2.0 Les pré-commandes font un carton
  14. Dofus 2.0 : le coffret collector dévalisé
  15. [2]
  16. DOFUS franchit le cap des 10 millions de joueurs, communiqué de presse officiel, 7 octobre 2008.
  17. Source : les Dofus Mag numéro 22, pages 32, 33, 34 et 35
  18. Interview d'Ankama sur le site Planetsrc
  19. Le titre de la page du forum de Dofus concernant ce personnage : xxramboplxx le premier lvl 200
  20. « Retour sur le tournoi des dix ans », sur www.dofus.com
  21. « Forum dofus », sur http://forum.dofus.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]