Éditions Mnémos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création 1996
Fondée par Stéphane Marsan et Frédéric Weil
Fiche d’identité
Forme juridique Autre société à responsabilité limitée
Statut Éditeur indépendant
Siège social Saint-Laurent-d'Oingt (Rhône)  (France)
Dirigée par Nathalie Françoise Paule Rive
Spécialités Fantasy, science-fiction, uchronie
Collections Icares, Dédales
Titres phares Le Secret de Ji de Pierre Grimbert
Langues de publication Français
Diffuseurs Harmonia Mundi
Site web www.mnemos.com
Principaux concurrents
L'Atalante
Le stand des éditions Mnémos au salon du livre 2010.

Les éditions Mnémos sont une maison d'édition française fondée le 1er février 1996[1] par Stéphane Marsan et Frédéric Weil, venant tous deux de l'univers du jeu de rôle. À l'origine, elle avait été créée afin de publier des romans inspirés d'univers de jeux de rôle[2],[3].

Buts et historique[modifier | modifier le code]

La politique initiale était de promouvoir une nouvelle génération d'écrivains français de fantasy. « La défense des auteurs francophones a été le premier pari des fondateurs de Mnémos », rappelait Célia Chazel en 2007[4]. Parmi les auteurs publiés se trouvent Pierre Grimbert, Johan Heliot, Fabrice Colin, Mathieu Gaborit, Laurent Kloetzer

En 2000, Stéphane Marsan quitte les éditions Mnémos pour fonder les éditions Bragelonne, toujours dans le registre des littératures de l'imaginaire. La direction éditoriale des éditions Mnémos sera dès lors assurée par Célia Chazel et Audrey Petit. Audrey Petit quitte les éditions Mnémos en 2007, remplacée en 2009 par Claire Couturier au poste de responsable de communication. En août 2009, à la suite du départ de Célia Chazel, une nouvelle équipe composée d’un collectif d’éditeurs se reforme, avec Charlotte Volper (ActuSF), Hélène Ramdani (directrice des éditions du Navire en pleine ville pendant cinq ans) et Sébastien Guillot (Interstices, Calmann-Lévy).

Depuis sa fondation, la politique de la maison a évolué, avec une augmentation du nombre de traductions (David Gemmell, George R. R. Martin, Robin Hobb, Tanith Lee, Barbara Hambly). Toutefois, Mnémos, dont environ les deux tiers de la production sont consacrés à des auteurs francophones, garde sa vocation de découvreur avec notamment la création en 2009 de la collection Dédales dont l’objectif est de défricher et révéler de nouveaux talents, de nouveaux styles, de s’affranchir d’une littérature de l’imaginaire conventionnelle. Des auteurs tels que Justine Niogret, Laurent Kloetzer, Éric Holstein ou Frédéric Delmeulle[5] y ont été publiés.

Pour les images de couvertures, Mnénos collabore régulièrement avec des illustrateurs reconnus tels que Caza, Manchu, Julien Delval, Gil Formosa, Didier Graffet ou Guillaume Sorel.

Début 2010, le siège social parisien a été transféré vers Lyon.

Depuis fin 2012, cet éditeur appartient au collectif des Indés de l'Imaginaire, avec les maisons Les Moutons électriques et ActuSF.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Fiche entreprise, Les éditions Mnémos », sur verif.com, consulté le 18 janvier 2011
  2. (fr) « Stéphane Marsan : Dix ans d'édition », sur fantasy.fr, consulté le 18 janvier 2011
  3. (fr) « Entretien avec Stéphane Marsan », sur souffre-jour.com, consulté le 18 janvier 2011
  4. « Interview de Célia Chazel », sur actusf.com (consulté le 18 janvier 2011)
  5. « Les éditions Mnémos - Dédales », sur Les éditions Mnémos (consulté le 8 janvier 2016)

Lien externe[modifier | modifier le code]