Cuise-la-Motte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cuise-la-Motte
La mairie.
La mairie.
Blason de Cuise-la-Motte
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Oise
Arrondissement Compiègne
Canton Compiègne-2
Intercommunalité Communauté de communes du canton d'Attichy
Maire
Mandat
Renaud Bourgeois
2014-2020
Code postal 60350
Code commune 60188
Démographie
Population
municipale
2 148 hab. (2012)
Densité 214 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 23′ 14″ N 3° 00′ 26″ E / 49.3872222222, 3.0072222222249° 23′ 14″ Nord 3° 00′ 26″ Est / 49.3872222222, 3.00722222222  
Altitude Min. 36 m – Max. 144 m
Superficie 10,05 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte administrative de l'Oise
City locator 14.svg
Cuise-la-Motte

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 14.svg
Cuise-la-Motte

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cuise-la-Motte

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cuise-la-Motte
Liens
Site web cuiselamotte.free.fr

Cuise-la-Motte est une commune française située dans le département de l'Oise, en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune de Cuise-la-Motte a donné son nom à une période archéologique de l’Éocène inférieur nommée le Cuisien[1],[2]. Dans "Recherches sur quelques monuments du pays des Sylvanectes" de Peigné-Delacour, on lit :

« Je connais parfaitement l'origine du nom de la prétendue ville de Gaules, près de Pierrefond; ce fut M. Leféron d'Éterpigny, juge de paix, habitant Cuise-la-Motte, qui, sans attacher l'importance qu'on pouvait donner à ce nom, l'appela ainsi, après qu'il y eut trouvé de nombreuses traces de plusieurs des habitations gallo-romaines que j'ai visitées avec lui il y a plus de quinze ans. Il ne se doutait certainement pas qu'un jour on donnerait aux fondations de ces maisons assez chétives, du reste, le nom de travail gaulois ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Nous[Qui ?] avons des lettres de 1180, de Guillaume aux Blanches Mains, Guillaume, archevêque de Reims, adjugeant la possession de Cuise à l'abbaye Saint-Corneille de Compiègne[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2014 Sylvain Liotard    
mars 2014[4] en cours
(au 30 août 2014)
Renaud Bourgeois    

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 2 148 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
706 884 935 959 1 052 1 053 1 010 1 002 972
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
963 980 962 941 887 926 977 1 097 986
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 186 1 174 1 259 1 269 1 282 1 353 1 351 1 234 1 384
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 356 1 501 1 905 2 091 2 381 2 241 2 217 2 210 2 148
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (17,1 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,3 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,7 % d’hommes (0 à 14 ans = 18,9 %, 15 à 29 ans = 17,8 %, 30 à 44 ans = 23,4 %, 45 à 59 ans = 22,8 %, plus de 60 ans = 17 %) ;
  • 51,3 % de femmes (0 à 14 ans = 19,7 %, 15 à 29 ans = 19,3 %, 30 à 44 ans = 22,6 %, 45 à 59 ans = 21,2 %, plus de 60 ans = 17,2 %).
Pyramide des âges à Cuise-la-Motte en 2007 en pourcentage[7]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,6 
3,8 
75 à 89 ans
5,9 
13,2 
60 à 74 ans
10,7 
22,8 
45 à 59 ans
21,2 
23,4 
30 à 44 ans
22,6 
17,8 
15 à 29 ans
19,3 
18,9 
0 à 14 ans
19,7 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Cuise-la-Motte

Les armes de Cuise-la-Motte se blasonnent ainsi :

« d’argent à la croix engrêlé de gueules chargée de cinq coquilles d’or »

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]