Croutoy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Croutoy
Croutoy
L'église Notre-Dame et son cimetière fortifié
(XVIe siècle).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Compiègne
Intercommunalité Communauté de communes des Lisières de l'Oise
Maire
Mandat
Guillain de France
2020-2026
Code postal 60350
Code commune 60184
Démographie
Gentilé Croutoyens, Croutoyennes
Population
municipale
207 hab. (2017 en diminution de 3,27 % par rapport à 2012)
Densité 63 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 23′ 13″ nord, 3° 02′ 33″ est
Altitude Min. 54 m
Max. 146 m
Superficie 3,27 km2
Élections
Départementales Canton de Compiègne-2
Législatives 5e circonscription de l'Oise
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Croutoy
Géolocalisation sur la carte : Oise
Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 14.svg
Croutoy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Croutoy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Croutoy

Croutoy est une commune française située dans le département de l'Oise, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le village est situé sur le rebord du plateau qui surplombe la vallée de l'Aisne.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Croutoy
Couloisy Jaulzy
Cuise-la-Motte Croutoy
Saint-Étienne-Roilaye Chelles Hautefontaine

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale

Lors de la bataille de France, pour ralentir l'avance allemande, sont tombés près de l'église, le , 22 soldats français, dont 10 brancardiers, tandis que le village était détruit aux deux tiers[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1995 18 juin 2012[2] Bernard Charlet   Décédé en fonction
septembre 2012 2014 Alain Charpentier    
2014[3] mai 2020 Axell de Bruyn   agriculteur
mai 2020[4] En cours
(au 27 mai 2020)
Guillain de France    

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6].

En 2017, la commune comptait 207 habitants[Note 1], en diminution de 3,27 % par rapport à 2012 (Oise : +1,75 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
182178233211410239234229222
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
219214204199198201193192183
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
178169224171179177200143191
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
168165150163161173233219212
2017 - - - - - - - -
207--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
Pyramide des âges en 2007

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (16,3 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,1 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 51,1 % d’hommes (0 à 14 ans = 21,8 %, 15 à 29 ans = 16 %, 30 à 44 ans = 26,9 %, 45 à 59 ans = 21 %, plus de 60 ans = 14,3 %) ;
  • 48,9 % de femmes (0 à 14 ans = 19,3 %, 15 à 29 ans = 22,8 %, 30 à 44 ans = 22,8 %, 45 à 59 ans = 16,7 %, plus de 60 ans = 18,5 %).
Pyramide des âges à Croutoy en 2007 en pourcentage[9]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
0,9 
2,5 
75 à 89 ans
5,3 
11,8 
60 à 74 ans
12,3 
21,0 
45 à 59 ans
16,7 
26,9 
30 à 44 ans
22,8 
16,0 
15 à 29 ans
22,8 
21,8 
0 à 14 ans
19,3 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[10]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • La fête de la pomme, organisée par l'association les Corneilles et le comité des fêtes. Sa 25e édition a eu lieu en 2008[11]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église classée monument historique[réf. nécessaire], au milieu d'un des rares cimetières fortifiés conservés dans l'Oise, datant du XVIe siècle, avec une échauguette qui protège l'angle du mur d'enceinte percé de trous d'arquebuse. Une tourelle à coupole située à l'autre extrémité fait de même du côté des champs[1].
    Elle a été sérieusement endommagée en 1940. A l’intérieur, fonts baptismaux en pierre (XIIIe siècle), Vierge à l’enfant en marbre (fin XIVe), aigle lutrin en bois sculpté.
    • Vitraux de l’église : exécutés par Jean-Jacques Grüber, maître verrier, villa d'Alésia à Paris et posés en 1952, ils ont été réalisés grâce aux dons des habitants de Croutoy et des anciens du 170e RI.
    • Chœur : à gauche, Noël, Marie et Jésus avec deux femmes ; au centre, couronnement de Notre-Dame par son fils ; à droite, Marie avec l’ange Gabriel (Ave Maria).
    • Chapelle de gauche : on retrouve les hirondelles, symbole du 170e régiment d’infanterie.
    • Une toile d'Edmond Daynes représentant l'église est conservée au musée Antoine-Vivenel de Compiègne.
  • La Ferme, à pignon à pas de moineau, dont le mur d'enceinte est percé d'un porche en plein cintre, encadré de pilastres à bossages et de vestiges de bas-reliefs : à droite, au-dessus d'une embrasure, un heaume et deux rameaux, le tout surmonté d'un fronton triangulaire ; à gauche, une date difficilement lisible, entourée d'un cartouche ovale, et un visage estompé[1].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Croutoy.svg

Les armes de Croutoy se blasonnent ainsi :

Ecartelé au 1) contre écartelé au I et au IV d’azur à la fleur de lys d’or, au II et III de gueules à la tour d’or coulissée, ajourée et maçonnée de sable, au 2) d’azur à la croix tréflée d’or accostée de deux crosses abbatiales affrontées du même, au 3) fascé d’argent et d’azur, les fasces d’argent chargées de six fleurs de lys de gueules ordonnées 3.2.1 au 4) de gueules à la lance de tournoi d’or au guidon d’argent chargé d’une aigle de sable, adextrée en pointe d’une fleurs de lys aussi d’or.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • « Croutoy », Ma commune, Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales (consulté le 1er juin 2020).


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Pascal Corpart, « Une heure trente autour de Croutoy : Profitez du soleil annoncé pour une promenade essentiellement champêtre autour de Croutoy, dont vous pourrez découvrir le riche passé. Eglise et ferme fortifiées, château du XVII siècle et arbre de la Liberté vous y aideront », Le Parisien, édition de l'Oise,‎ (lire en ligne, consulté le 1er juin 2020).
  2. « Le maire, Bernard Charlet, est décédé », sur Le Parisien, (consulté le 30 août 2014).
  3. « Croutoy », Cartes de France (consulté le 30 août 2014)
  4. A.C., « Lisières de l'Oise : les nouveaux maires et ceux attendus », Oise Hebdo, no 1369,‎ , p. 18 (ISSN 1774-6418).
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  9. « Évolution et structure de la population à Croutoy en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er novembre 2010)
  10. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er novembre 2010)
  11. « A Croutoy, on fête la pomme depuis vingt-cinq ans », Le Parisien, édition de l'Oise,‎ (lire en ligne, consulté le 1er juin 2020).