Nanteuil-le-Haudouin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nanteuil.

Nanteuil-le-Haudouin
Nanteuil-le-Haudouin
Blason de Nanteuil-le-Haudouin
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Senlis
Canton Nanteuil-le-Haudouin
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Valois
Maire
Mandat
Gilles Sellier
2014-2020
Code postal 60440
Code commune 60446
Démographie
Gentilé Nanteuillais, Nanteillaises
Population
municipale
4 224 hab. (2016 en augmentation de 22,01 % par rapport à 2011)
Densité 202 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 08′ 33″ nord, 2° 48′ 41″ est
Altitude Min. 78 m
Max. 128 m
Superficie 20,95 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Nanteuil-le-Haudouin

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 14.svg
Nanteuil-le-Haudouin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Nanteuil-le-Haudouin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Nanteuil-le-Haudouin
Liens
Site web mairie-nanteuillehaudouin.fr/

Nanteuil-le-Haudouin est une commune française située dans le département de l'Oise en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Nanteuil-le-Haudouin est située à mi-chemin entre Paris et Soissons, à environ 50 km de Paris.

La commune est desservie par la gare de Nanteuil-le-Haudouin, située sur la ligne de La Plaine à Hirson et Anor (frontière) et desservie par les trains de la ligne K du Transilien (Paris-Nord - Crépy-en-Valois) ainsi que par ceux du TER Picardie (Paris - Laon).

Communes limitrophes de Nanteuil-le-Haudouin
Versigny Péroy-les-Gombries
Montagny-Sainte-Félicité Nanteuil-le-Haudouin Villers-Saint-Genest
Silly-le-Long Ognes Chèvreville

Toponymie[modifier | modifier le code]

Ce nom vient du gaulois nanto "vallée" et ialo "clairière, défrichement".

Histoire[modifier | modifier le code]

Sous l'Ancien Régime, Nanteuil avait un château très important qui a été possédé par les familles de Guise et Schomberg. Le château a été détruit en 1794 durant la Révolution française.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le nom de Nanteuil-le-Haudouin est associé à l'histoire de France grâce à l'épopée des Taxis de la Marne, étape décisive de la Première Guerre mondiale.

La ville a été également bombardée durant la campagne de France en 1940.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1976 mars 1977 Michel Junot CNIP  
mars 1977 juin 1995 Jean-Pierre Hanniet PS  
juin 1995 mars 2008 Philippe Dupille RPR puis UMP  
mars 2008 mars 2014[1] Philippe Coffin PS  
mars 2014[2] En cours
(au 14 septembre 2014)
Gilles Sellier[3] UMP-LR Gendarme retraité
Conseiller départemental (2015 → )

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5].

En 2016, la commune comptait 4 224 habitants[Note 1], en augmentation de 22,01 % par rapport à 2011 (Oise : +2,22 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 4681 4011 4811 3381 4671 4991 5601 5681 564
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 4091 5451 6491 5061 5581 5081 5491 5261 524
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 4981 4541 4391 3641 3901 4471 4431 4211 612
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
1 7161 7121 9592 2852 6723 1263 2333 5164 093
2016 - - - - - - - -
4 224--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (15,1 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,4 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,4 % d’hommes (0 à 14 ans = 21,6 %, 15 à 29 ans = 22,7 %, 30 à 44 ans = 23,5 %, 45 à 59 ans = 19,8 %, plus de 60 ans = 12,6 %) ;
  • 49,6 % de femmes (0 à 14 ans = 20,9 %, 15 à 29 ans = 19 %, 30 à 44 ans = 23,4 %, 45 à 59 ans = 19 %, plus de 60 ans = 17,7 %).
Pyramide des âges à Nanteuil-le-Haudouin en 2007 en pourcentage[8]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90  ans ou +
1,0 
4,1 
75 à 89 ans
5,8 
8,2 
60 à 74 ans
10,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,0 
23,5 
30 à 44 ans
23,4 
22,7 
15 à 29 ans
19,0 
21,6 
0 à 14 ans
20,9 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[9]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Ecartelé : au premier : de gueules aux six fleurs de lys d'or ordonnées 3, 2 et 1 ; au deuxième : d'or à la bande de gueules accompagnée de six merlettes du même ordonnées en orle ; au troisième : d'argent au lion coupé de gueules et de sinople ; au quatrième : d'azur aux trois fleurs de lys d'or accompagnées, en abîme, d'un bâton péri de gueules en bande.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

Nanteuil-le-Haudouin compte deux monuments historiques sur son territoire.

Article détaillé : Château de Nanteuil.
  • Église Saint-Pierre, rue Charles-Lemaire (RD 19) et place de Verdun (portail ouest classé monument historique par arrêté du 25 juillet 1908, reste du bâtiment inscrit par arrêté du 8 novembre 1966[10]) : À peu près régulièrement orientée, avec une légère dérivation de l'axe vers le sud-est, l'église répond à un plan cruciforme. Elle se compose d'une nef de quatre travées accompagnée de bas-côtés ; d'un transept non débordant ; d'un chœur au chevet plat d'une seule travée ; et de deux chapelles latérales du chœur, de plan carré. Le clocher se dresse au centre de la façade occidentale, au-dessus de la première travée de la nef. À l'exception de l'étage de beffroi du clocher avec sa flèche en charpente, couverts d'ardoise, et des chapelles latérales, l'ensemble de l'église a été édifié d'un seul jet pendant le troisième quart du XIIe siècle. Le style gothique primitif règne alors sur les édifices religieux du nord du bassin parisien, mais l'église de Nanteuil-le-Haudouin reflète assez peu les éléments caractéristiques de ce style et se singularise en plusieurs points. C'est une construction robuste et austère, dont l'extérieur n'est pratiquement pas décoré en dehors des portails, et dont l'intérieur affiche un style lourd dénué de raffinement. Comme l'indiquent notamment les deux fortes tourelles octogonales précédant la façade occidentale, l'édifice appartient au groupe des églises fortifiées, et il est l'un des très rares représentants de ce type dans la région. C'est cette particularité qui fait son valeur archéologique, ainsi que les supports des voûtes très atypiques à l'intérieur. Le chœur, ses deux chapelles latérales et le transept ont été remaniés au XVIIIe siècle[11].
  • Vestiges du château de Nanteuil, rue des Pavillons (inscrits monument historique par arrêté du 20 janvier 1950[12]) : Sur un terrain privé, subsistent deux pavillons ayant fait partie du domaine du château. Ils sont reliés par une terrasse prenant appui sur un mur de soutènement. Le château proprement dit, qui datait du XVIe siècle ou du XVIIe siècle et était de style Renaissance, a été démoli en 1794.

Autres éléments du patrimoine[modifier | modifier le code]

  • Pavillons en brique et pierre de l'ancien château du XVIIe siècle des Guise et des Schomberg, disparu, et le mur de soutènement des terrasses reliant ces deux pavillons (inscription par arrêté du 20 janvier 1950[13]) ; ainsi que les écuries du château.
  • Chapelle de l'ancien Hôtel-Dieu.
  • Les vestiges du vieux pédiluve et abreuvoir pour chevaux sur la jeune Nonette qui prend source à Nanteuil.
  • Chapelle Notre-Dame-des-Marais, en dehors du bourg, au nord[14]
  • Pont probablement antique sur la Nonette près du Grand moulin, construction en pierres sèches taillées, à quatre arches. La Nonette a été canalisée pour les besoins du moulin et ne passe plus en dessous du pont.
  • Monument aux Taxis de la Marne se trouve à l'ouest de la commune, à un rond-point permettant de se rendre vers Paris, Senlis ou Crépy-en-Valois. Sur une plaque de pierre allongée sur le sol a été gravée cette inscription :

« Ici le 7 septembre 1914, les taxis parisiens réquisitionnés par le général Gallieni, gouverneur militaire de Paris, ont amené les renforts qui ont permis à l'armée française de remporter la victoire de la Marne. Cette manœuvre décisive a pris le nom de l'épopée des Taxis de la Marne. »

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Dans la culture[modifier | modifier le code]

La ville imaginaire de Nadine, dans Inglourious Basterds, est située à l'emplacement de Nanteuil-le-Haudouin.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Eric Dancoisne, "Les municipalités face au pouvoir résistant à la Libération: l'exemple du Valois", in Annales Historiques Compiégnoises, printemps 2011, n° 121-122, p.37-45.
  • Eric Dancoisne, "Être maire sous l’Occupation dans le Valois: Crépy-en-Valois, Nanteuil-le-Haudouin, Betz", in Actes des journées d’études des Archives départementales de l’Oise (18-19 mars 2005), Beauvais, 2007, p. 148-168.
  • Eric Dancoisne,"Trois maires du Valois sous l’Occupation (Betz, Crépy-en-Valois, Nanteuil-le-Haudouin", in Volum, Bulletin de la société d’histoire et d’archéologie du Valois, numéro 1, janvier 2007, p 154-185.
  • Léon Fautrat, « Nanteuil, son abbaye et sa demeure seigneuriale », Comité archéologique de Senlis, Comptes-rendus et mémoires, Senlis, 3e série, vol. VI « année 1891 »,‎ , p. 49-105 (ISSN 1162-8820, lire en ligne)
  • Gustave Macon, « La chapelle de Notre-Dame-des-Marais à Nanteuil-le-Haudoin », Comité archéologique de Senlis, Comptes-rendus et mémoires, année 1908, Senlis, Imprimerie d'Eugène Dufresne,‎ , p. 155-180 (ISSN 1162-8820, lire en ligne)
  • Bernadette Oiry, La chapelle médiévale Notre Dame des Marais à Nanteuil-le-Haudouin (Oise), dans : Revue archéologique de Picardie, n° 1/2 1987, p. 125-132 ; Lire sur Persée.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Élisabeth Gardet, « Le nouveau règlement du conseil fait bondir l'opposition », Le Parisien, édition de l'Oise,‎ (lire en ligne).
  2. « « J'ai toujours été passionné par la politique » : Gilles Sellier (UMP), sera maire officiellement à Nanteuil-le-Haudouin vendredi », Le Parisien, édition de l'Oise,‎ (lire en ligne, consulté le 1er mai 2015).
  3. C.B., « Municipales : à Nanteuil-le-Haudouin, Gilles Sellier (UMP) fourmille de projets », Le Parisien, édition de l'Oise,‎ (lire en ligne).
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  8. « Évolution et structure de la population à Nanteuil-le-Haudouin en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 31 octobre 2010)
  9. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 31 octobre 2010)
  10. « Église Saint-Pierre », notice no PA00114768, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  11. Dominique Vermand, Églises de l'Oise : Canton de Nanteuil-le-Haudouin, Beauvais, Conseil général de l'Oise / comité départemental du tourisme, , 32 p., p. 22-23.
  12. « Vestiges du château », notice no PA00114767, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  13. Notice no PA00114767, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. Dominique Vermand, Églises de l'Oise : Canton de Nanteuil-le-Haudouin, Beauvais, Conseil général de l'Oise / comité départemental du tourisme, , 32 p., p. 23.
  15. Fiche biographique sur le site de l'Ordre de la Libération[1]