Bornel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bornel
Bornel
Fontaine de Bornel.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Beauvais
Canton Méru
Intercommunalité Communauté de communes des Sablons
Maire
Mandat
Dominique Toscani
2016-2020
Code postal 60540
Code commune 60088
Démographie
Gentilé Bornellois
Population
municipale
4 793 hab. (2015)
Densité 202 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 11′ 56″ nord, 2° 12′ 36″ est
Altitude Min. 43 m
Max. 162 m
Superficie 23,73 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Bornel

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 14.svg
Bornel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bornel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bornel
Liens
Site web www.mairie-bornel.fr

Bornel est une commune française située dans le département de l'Oise en région Hauts-de-France. Le , elle est créée sous le statut de commune nouvelle après la fusion des communes de Bornel (ancienne commune), Anserville et Fosseuse. Ses habitants sont appelés les Bornellois.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par l’autoroute A16 et l'ex-route nationale 1 (route classée en voirie départementale[1] et le tronçon concerné est nommé désormais D 1001), ainsi que par la gare de Bornel-Belle-Église.

Elle est constituée de quatre hameaux habités : Courcelles, Montagny-la-Poterie, le Ménillet et Hamecourt, ainsi que des communes déléguées de Anserville et Fosseuse.

La commune est limitrophe de Belle-Eglise, d’Amblainville, Puiseux-le-Hauberger, Chambly et de Ronquerolles dans le Val-d'Oise.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La première mention date de 751 avec le nom de « Bordonellum »[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 19 juin 1944 eu lieu la bataille de Ronquerolles, en limite des communes de Ronquerolles, Bornel, Belle-Église et d'Hédouville, entre un petit groupe de Résistants Français et les troupes d'occupation et de répression allemandes de la Sicherungs-Regiment 6, évaluées à 3 bataillons, soit de 800 à 1 000 hommes. Sur 17 résistants arrêtés par les Allemands, 11 sont fusillés à l'Isle-Adam et 2 sont déportés[3],[4],[5],[6],[7],[8].

En 2015, confrontées à la réduction programmée des dotations de l’État aux communes, Anserville, Bornel et Fosseuse décident de s'unir afin de maintenir pendant trois ans ces dotations et d’une bonification de 5 % de la Dotation globale de fonctionnement[9].

Un arrêté préfectoral du 25 septembre 2015 décide la création de la commune nouvelle au , par la fusion des anciennes communes d'Anserville, Bornel et Fosseuse, qui deviennent à cette date des communes déléguées[10],[11].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Le chef-lieu de la commune est fixé en l'hôtel de ville de Bornel[10].

Liste des communes
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Bornel (ancienne commune)
(siège)
60088 CC des Sablons 12,48 3 553 (2013) 285


Anserville 60018 CC des Sablons 6,81 422 (2013) 62
Fosseuse 60246 CC des Sablons 4,44 743 (2013) 167

Bornel fait partie :

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Conseil municipal[modifier | modifier le code]

Jusqu'aux élections municipales de 2020, le conseil municipal de la nouvelle commune est constitué de l'ensemble des conseillers municipaux des anciennes communes[10]. Il est présidé par un maire élu début 2016[11].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
en cours
(au 25 mai 2016)
Dominique Toscani SE Chef d'entreprise retraité

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2015, la commune comptait 4 793 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2014 2015
4 7594 793
(Sources : Insee à partir de 2014[12].)

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Amélie Mauresmo y a tapé ses premières balles de tennis dans un club qui existe toujours, le Tennis club de Bornel. Un gymnase communal ouvert en 2008 porte son nom.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Bornel

Les armes de Bornel se blasonnent ainsi :

écartelé : au premier de sinople à la gerbe de blé d'or, au deuxième d'azur à la fleur de lys d'argent, au troisième d'azur au léopard d'argent, au quatrième de sinople à la roue dentée de six pièces d'or ; à la croix de gueules bordée d'argent brochant sur l'écartelé.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Décret nº 2005-1499 du 5 décembre 2005 relatif au réseau routier national
  2. Amblainville et le Canton de Méru édité par la communauté de commune et le conseil général de l’Oise.
  3. La Seconde Guerre mondiale à L'Isle-Adam
  4. Stèle de Ronquerolles
  5. Le Camp Allemand de l'Isle-Adam
  6. Persan : hommage aux résistants du maquis de Ronquerolles
  7. Le dernier combat de l’AN 2, le vol noir des corbeaux…
  8. CNRD/clg_Pierre_Perret_CNRD_2011.pdf La répression de la Résistance en France par les autorités d'occupation et le régime de Vichy
  9. Farida Chadri, « Commune nouvelle : Bornel et Fosseuse se disent oui à leur tour », Le Parisien, édition de l'Oise,‎ (lire en ligne).
  10. a b et c « Arrêté préfectoral du 25 septembre 2015 portant création d'une commune nouvelle », Recueil des actes administratifs de la préfecture de l'Oise, no 10,‎ , p. 23 (lire en ligne).
  11. a et b « Grand Bornel : 3 villages ne font plus qu'un : Depuis le , Anserville, Bornel et Fosseuse ne constituent plus qu'une seule et même collectivité : la commune nouvelle de Bornel », Le Bonhomme picard, édition de Grandvilliers, no 3395,‎ , p. 5.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2014 et 2015.