Chemaudin et Vaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chemaudin et Vaux
Chemaudin et Vaux
La fontaine de la République à Chemaudin.
Image illustrative de l’article Chemaudin et Vaux
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Besançon
Intercommunalité Grand Besançon Métropole
Maire
Mandat
Gilbert Gavignet
2020-2026
Code postal 25320
25770
Code commune 25147
Démographie
Gentilé Chemaudinois-Vauliers
Population
municipale
1 976 hab. (2018)
Densité 159 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 13′ 29″ nord, 5° 53′ 34″ est
Altitude Min. 223 m
Max. 310 m
Superficie 12,44 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Besançon
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Besançon-1
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Chemaudin et Vaux
Géolocalisation sur la carte : Doubs
Voir sur la carte topographique du Doubs
City locator 14.svg
Chemaudin et Vaux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chemaudin et Vaux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chemaudin et Vaux
Liens
Site web chemaudin.fr

Chemaudin et Vaux est une commune nouvelle française située dans le département du Doubs en région Bourgogne-Franche-Comté, créée le .

Elle regroupe les communes de Chemaudin et de Vaux-les-Prés. Son chef-lieu se situe à Chemaudin[1],[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est à une dizaine de kilomètres au sud-ouest de Besançon.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Transport[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les lignes 57 58  du réseau de transport en commun Ginko.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Chemaudin et Vaux est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 2],[2],[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Besançon, dont elle est une commune de la couronne[Note 3]. Cette aire, qui regroupe 312 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[5],[6].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Voir celles des anciennes communes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premières traces d'occupation humaine remontent au néolithique (âge de la pierre polie) puis à l'âge du bronze. Lors de fouilles dans les grottes de Vaux, des silex et des poteries ont été trouvés. Pendant la guerre de 10 ans, les deux villages furent ruinés. Après la conquête française en 1678, un siècle de paix permet un essor démographique jusqu’au début du XIXe siècle, puis la population décline lentement avant d'amorcer un redressement qui s'accentue à partir des années 1960 du fait de la proximité de Besançon. En 1789, la révolution donne lieu à des affrontements entre « patriotes » et « révolutionnaires ». L' « insurrection de Chemaudin » est un des événements importants de ces années troublées. En 1795, un prêtre émigré, Gabriel Bourgeois, ancien vicaire du village, est transféré à Dijon avec quelques prévenus sous la garde de six gendarmes. La petite troupe est attaquée par plusieurs centaines d'habitants de Chemaudin et de Vaux qui délivrent leur prêtre. Après un procès, les accusés sont condamnés à des peines de prison et à des amendes. Jusqu'à la seconde guerre mondiale la population vivait principalement de polyculture à base céréalière associée à l'élevage bovin. Le vignoble tenait aussi une place importante.

Politique et administratione[modifier | modifier le code]

Conseil municipal[modifier | modifier le code]

Jusqu'aux prochaines élections municipales de 2020, le conseil municipal de la nouvelle commune est constitué de l'ensemble des conseillers municipaux des anciennes communes.

Liste des communes déléguées
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Chemaudin
(siège)
25147 CU Grand Besançon Métropole 7,30 1 500 (2014) 205


Vaux-les-Prés 25593 CU Grand Besançon Métropole 5,14 369 (2014) 72

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2017 En cours
(au 1er juin 2020)
Gilbert Gavignet[7],[8]
Réélu pour le mandat 2020-2026
DVD Agriculteur retraité

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2018, la commune comptait 1 976 habitants[Note 4].

Évolution de la population  [ modifier ]
2015 2016 2017 2018
1 8751 8901 9371 976
(Sources : Insee à partir de 2015[9].)

Économie[modifier | modifier le code]

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. On note que dans l'arrêté signé par le préfet, la graphie de la commune nouvelle n'est pas conforme aux règles de typographie française ; en effet la commune aurait dû se nommer « Chemaudin-et-Vaux ».
  2. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  3. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Préfecture du Doubs - 25-2016-08-12-001 - Arrêté Chemaudin et Vaux 12 août 2016 - page 180 », sur http://www.doubs.gouv.fr (consulté le 2 janvier 2017).
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 26 mars 2021).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 26 mars 2021).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 26 mars 2021).
  5. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 26 mars 2021).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 26 mars 2021).
  7. « Elus et Commission – Commune de Chemaudin et Vaux », sur www.chemaudin.fr (consulté le 22 octobre 2017).
  8. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le 10 septembre 2020).
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2015, 2016, 2017 et 2018.