Busy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Busy
Busy
Église de Busy.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Besançon
Canton Besançon-6
Intercommunalité Grand Besançon Métropole
Maire
Mandat
Alain Félice
2014-2020
Code postal 25320
Code commune 25103
Démographie
Gentilé Bsyots
Population
municipale
628 hab. (2016 en augmentation de 9,98 % par rapport à 2011)
Densité 121 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 10′ 07″ nord, 5° 56′ 54″ est
Altitude Min. 227 m
Max. 431 m
Superficie 5,2 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Busy

Géolocalisation sur la carte : Doubs

Voir sur la carte topographique du Doubs
City locator 14.svg
Busy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Busy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Busy

Busy est une commune française située dans le département du Doubs, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Ses habitants se nomment les Bsyots.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est situé à proximité du Doubs et de la Loue, et est distant d'environ 10 km de Besançon.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Thoraise Rancenay Rose des vents
Vorges-les-Pins N Larnod
O    Busy    E
S
Chenecey-Buillon

Transport[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par la ligne 51  du réseau de transport en commun Ginko.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Busy en 1151 ; Buciacus au XIIe siècle ; Busi, Busey au XIIIe siècle ; Busy au XIVe siècle ; Busco en 1544 ; Buzy en 1629[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu'au milieu du XIXe siècle, la route royale 83 (Lyon-Strasbourg), venant de Larnod, traverse la commune en suivant l'itinéraire d'une voie romaine.

En 1839, le tronçon Larnod, Busy, Mont Gardot Chouzelot est abandonné au profit de la route directe qui surplombe la vallée de la Loue. Un péage a cours jusqu'en 1849 sur cette voie nouvelle.

La vigne a été exploitée jusqu'aux attaques du phylloxéra, puis ce sera la culture de l'absinthe avant l'interdiction de l'alcool éponyme en 1915.

Comice de Busy[modifier | modifier le code]

Il est fondé le 6 mars 1836 sous l’impulsion du Dr Simon Bonnet, professeur d’agriculture à Besançon, et de Jacques Martin, qui sont respectivement élus président honoraire et président. Ce comice, l’un des premiers implantés en Franche–Comté, couvre originellement l’ensemble des cantons d’Amancey, Boussières, Quingey et une partie du canton de Besançon–Sud.

Son premier objectif est de favoriser les développements et les améliorations dans le domaine agricole. Le deuxième est l’adjonction d’une ferme-modèle, en l’occurrence celle de Jacques Martin, qui fournit son exploitation de la Grange–Rouge à Busy. L'Institut agricole, qui forme la troisième partie du comice, élabore chaque année un programme de conférences. Celles–ci ont lieu le dimanche dans une des granges de la ferme de Jacques Martin. Les agriculteurs viennent s’informer sur les nouvelles techniques de culture.

Jacques Martin (1782-1845)[modifier | modifier le code]

Jacques Martin, se marie en 1801 à Louise Guignard, fille d’un maître de poste qui possède à Busy un relais de chevaux. Agriculteur innovant[2], il loue en 1805 la ferme de la Grange–Rouge. Il en fait rapidement une exploitation réputée. Plus tard, au moment de la construction de la nouvelle section de route entre Larnod et Chouzelot, il construit en 1839 en contre-bas de la ferme à proximité de la route, une maison où il aménage un relais de poste. Cette construction appelée ultérieurement « le Comice » est toujours visible. Son fils, Antoine Auguste Martin, né en 1815, a trois enfants, dont Charles Joseph qui dirige l'école de laiterie de Mamirolle et Maurice qui succède à son père à la tête de l’exploitation agricole

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1974 1995 Gabriel May    
mars 2001 En cours Alain Félice[3] DVD Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2016, la commune comptait 628 habitants[Note 1], en augmentation de 9,98 % par rapport à 2011 (Doubs : +1,79 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
315312323357382408438413410
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
365356339310309296309314322
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
328294283257220215242213232
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
240273300331407487519571628
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église, elle fut agrandie durant le XVIIIe siècle et son clocher reconstruit, la toiture comtoise fut restaurée en 1978.
  • Une grande croix en fer qui montre l'existence, jadis, d'une maladrerie (champ d'isolation des pestiférés au Moyen Âge).
  • Une bâtisse nommée le Château, une construction typique franc-comtoise.
  • Une salle polyvalente.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jacques Martin (1782-1845), co-fondateur du comice de Busy en 1836.
  • Charles Joseph Martin (1862-1918), petit fils du précédent, premier directeur de l'ENIL de Mamirole en 1888.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean COURTIEU, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 2, BESANÇON, CÊTRE,
  2. En 1795, il est le premier à semer de la luzerne à Busy.
  3. Site officiel de la préfecture du Doubs - liste des maires (doc pdf)
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :