Pouilley-Français

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pouilley-Français
Pouilley-Français
Vue lointaine du village.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Besançon
Intercommunalité Grand Besançon Métropole
Maire
Mandat
Yves Maurice
2020-2026
Code postal 25410
Code commune 25466
Démographie
Gentilé Francs-Pouillais
Population
municipale
831 hab. (2018 en augmentation de 0,12 % par rapport à 2013)
Densité 137 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 12′ 29″ nord, 5° 50′ 43″ est
Altitude Min. 227 m
Max. 300 m
Superficie 6,08 km2
Aire d'attraction Besançon
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Saint-Vit
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Pouilley-Français
Géolocalisation sur la carte : Doubs
Voir sur la carte topographique du Doubs
City locator 14.svg
Pouilley-Français
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pouilley-Français
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pouilley-Français
Liens
Site web commune-de-pouilley-francais.fr

Pouilley-Français est une commune française située dans le département du Doubs, en région Bourgogne-Franche-Comté. Ce village est à proximité du département du Jura et du département de la Haute-Saône.

Géographie[modifier | modifier le code]

Pouilley-Français est implantée entre Besançon et Saint-Vit à 5 kilomètres.

Situation de Pouilley-Français.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Corcondray Villers-Buzon Rose des vents
Saint-Vit N Dannemarie-sur-Crète
O    Pouilley-Français    E
S
Saint-Vit

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Pouilley-Français est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Besançon, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 312 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[4],[5].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (64 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (67,2 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : prairies (35,7 %), forêts (27,4 %), terres arables (27,2 %), zones urbanisées (8,7 %), zones agricoles hétérogènes (1,1 %)[6].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les suppositions sur l'origine du nom de Pouilley-Français sont nombreuses, Pouilley tient peut être son origine de Pouillé qui est le tableau des bénéfices dépendant d’une cure, d'une abbaye, d'un diocèse, autrefois, Poillefranceis dépend du Doyenné de Besançon ; ou bien de la racine prélatine Pol, « marécage », comme Poligny ou Pouilley-les-Vignes ou encore de Pauliacum ou de Paulinacum signifiant domaines de Paulius ou Paulinius.

Le nom de Français dont se compose le nom du village apparaît donc dès le XIIIe siècle : Poille Francoys en 1189, Poylley-Françoys en 1226, Poillefrançoys en 1285, Poilley-François en 1584, Pouley-François en 1614, village peuplé de Français (venus de l'autre côté de la Saône), ce qui peut laisser supposer que des colons étrangers, des Français, s'établissent sur place, dont le souvenir se perpétuerait ainsi. Certains veulent y voir la trace d’un affranchissement des habitants du lieu, qui, pour distinguer Pouilley de l’autre, aurait fait état de sa qualité de franc ; Pouilley-François en 1793[8].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1943 1977 Jules Grosperrin    
1977 juin 1955 Michel Brunet    
juin 1995 mars 2014 Pierre Barbier[9]    
mars 2014 En cours
(au 1er juin 2020)
Yves Maurice [10]
Réélu pour le mandat 2020-2026
SE Retraité
Les données manquantes sont à compléter.



Un logo de la commune a été désigné le mercredi à la suite d'un concours réservé aux habitants du village, les Francs-Pouillais et les Franc-Pouillaises. Une délibération en date du vendredi , approuve le nom donné aux habitants à la suite de différentes propositions faites par la population.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[12].

En 2018, la commune comptait 831 habitants[Note 3], en augmentation de 0,12 % par rapport à 2013 (Doubs : +1,53 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
427423447566451392385385396
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
345337321299304264242218195
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
201210195172164177190146158
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
156167260380463591640778819
2018 - - - - - - - -
831--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Notes[modifier | modifier le code]

En 1901, 201 habitants (pour le village, 178 individus formant 65 ménages dans 60 maisons, et pour Candart, 16 individus formant 5 ménages qui habitent 5 maisons). Comparée à 1801, la population de Pouilley-Français a diminué de 223 habitants, soit de 53 %. En 1945, la commune compte 56 logements.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église de l'Assomption de la Vierge Marie. Construite dans les années 1838-1841, par l'architecte Alphonse Philibert, de style néo-classique, elle est toujours en activité.
  • La forge : elle a fonctionné dès le début du XIXe siècle, jusqu'en 1974. Aujourd'hui, la forge a été vendue pour être aménagée en maison.
  • Des ruisseaux traversent le finage de Pouilley-Français, comme le Rompré, le Chaucheu, le Pontot, le Rougeterre... une rivière souterraine, sur le territoire du hameau de Candart.

Les occupations au village[modifier | modifier le code]

À Pouilley-Français, on trouve le Club d'Autos Radiocommandées depuis 1982. Des championnats régionaux, nationaux et internationaux ont lieu régulièrement sur les 2 pistes, l'une de vitesse de 276 mètres, l'autre tout-terrain en terre pour réaliser des sauts.

La Foire aux Saveurs d'automne se déroule chaque année le premier samedi d'octobre, depuis 1991. Elle propose aux visiteurs des produits régionaux et des produits créatifs.

Un espace aménagé pour faire du BMX (Association Ortie trail) sur de nombreuses bosses.

D'autres associations sont présentes à Pouilley-Français : Association communale de chasse agréée, le Club de l'amitié, le Comité des fêtes et loisirs, le Ping de Pouilley-Français, ainsi que des artisans.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 26 mars 2021).
  2. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 26 mars 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 26 mars 2021).
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 26 mars 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 26 mars 2021).
  6. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 14 mai 2021)
  7. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 14 mai 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  8. François Lassus et Gérard Taverdet, Noms de lieux de Franche-Comté : introduction à la toponymie, Paris, Éditions Bonneton, , 232 p. (ISBN 2-86253-184-7), p. 54..
  9. Site officiel de la préfecture du Doubs - liste des maires (doc pdf)
  10. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le 10 septembre 2020).
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]