Bourg-et-Comin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bourg-et-Comin
Bourg-et-Comin
La mairie de Bourg-et-Comin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Laon
Intercommunalité Communauté de communes du Chemin des Dames
Maire
Mandat
Michel Duval
2020-2026
Code postal 02160
Code commune 02106
Démographie
Gentilé Bourcominois(es)
Population
municipale
822 hab. (2017 en augmentation de 0,24 % par rapport à 2012)
Densité 161 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 23′ 51″ nord, 3° 39′ 18″ est
Altitude Min. 44 m
Max. 170 m
Superficie 5,12 km2
Élections
Départementales Canton de Guignicourt
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Bourg-et-Comin
Géolocalisation sur la carte : Aisne
Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Bourg-et-Comin
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bourg-et-Comin
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bourg-et-Comin

Bourg-et-Comin est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La ville est située en bordure de l'Aisne et à la confluence des canaux du canal latéral à l'Aisne et du canal de l'Oise à l'Aisne. Elle est en bordure des régions Picardie et Champagne-Ardenne et se trouve dans le Bassin de la Seine au niveau hydrographique qui est une partie du Bassin parisien et subi un climat océanique dégradé. La vallée alluviale rend le paysage riche en étangs.

Histoire[modifier | modifier le code]

Grottes habitées, publié dans Bulletin de la Société archéologique champenoise.

Le site de Bourg-et-Comin, en bordure de l'Aisne est occupé depuis le Néolithique ː un habitat de type éperon barré fouillé en 1878 par Édouard Fleury, d'une nécropole de la Tène, d'une stèle gallo-romaine dans le sous-sol d'une maison du village. Des traces d'habitation gallo-romaine ont été mises en évidence par G. Liévain en 1979. Le village a longtemps été une place fortifiée sur la route entre Laon et Fismes. Les habitants sont les Bourcominois et les Bourcominoises.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

La commune de Bourg-et-Comin est membre de la communauté de communes du Chemin des Dames, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le dont le siège est à Craonne. Ce dernier est par ailleurs membre d'autres groupements intercommunaux[1].

Sur le plan administratif, elle est rattachée à l'arrondissement de Laon, au département de l'Aisne et à la région Hauts-de-France[2]. Sur le plan électoral, elle dépend du canton de Guignicourt pour l'élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015[2], et de la première circonscription de l'Aisne pour les élections législatives, depuis le dernier découpage électoral de 2010[3].

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1877 après 1879 Jozet[4]    
avant 1995 1995 Daniel Bick DVD  
juin 1995 mars 2001 Michel Duval PCF  
mars 2001 2014 Sylvie d'Almeida[5] NPA  
2014[6] mai 2020 Hervé Brocard SE Employé
mai 2020[7] En cours
(au 28 mai 2020)
Michel Duval    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[9].

En 2017, la commune comptait 822 habitants[Note 1], en augmentation de 0,24 % par rapport à 2012 (Aisne : -1,18 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
239280231311327359342374345
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
367381403440463474516434390
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
400403380421489542504348478
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
522515563536535678730738820
2017 - - - - - - - -
822--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Martin est classée aux monuments historiques depuis 1919. C'est une église romane du XIIe siècle. Le clocher est protégé par un toit en bâtière (à deux pans) du XIIIe siècle.

Personnalités de la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « communauté de communes du Chemin des Dames - fiche descriptive au 1er avril 2020 », sur https://www.banatic.interieur.gouv.fr/ (consulté le 20 avril 2020)
  2. a et b « Code officiel géographique- Rattachements de la commune de Bourg-et-Comin », sur le site de l'Insee (consulté le 20 avril 2020).
  3. « Découpage électoral de l'Aisne (avant et après la réforme de 2010) », sur http://www.politiquemania.com/ (consulté le 20 avril 2020).
  4. Almanach historique administratif et commercial de la Marne de l'Aisne et des Ardennes, Matot-Braine, Reims, 1879, p223.
  5. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  6. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne, (consulté le 26 juillet 2014)
  7. « Élu maire de Bourg-et-Comin, Michel Duval succède à Hervé Brocard », L'Union,‎ (lire en ligne, consulté le 31 mai 2020).
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.

Liens externes[modifier | modifier le code]