Cécile de Grèce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cécile de Grèce
(el) Καικιλία της Ελλάδας
Description de cette image, également commentée ci-après

La princesse Cécile en 1931.

Titre

Épouse du prétendant au trône de Hesse-Darmstadt


(1 mois et 7 jours)

Prédécesseur Éléonore de Solms-Hohensolms-Lich (en)
Successeur Margaret Campbell Geddes (de)
Biographie
Titulature Grande-duchesse de Hesse-Darmstadt
Princesse de Grèce et de Danemark
Dynastie Maison de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Glücksbourg
Naissance
Tatoï (Grèce)
Décès (à 26 ans)
Ostende (Belgique)
Père André de Grèce
Mère Alice de Battenberg
Conjoint Georges-Donatus de Hesse-Darmstadt
Enfants Louis de Hesse-Darmstadt
Alexandre de Hesse-Darstadt
Jeanne de Hesse-Darmstadt

Cécile de Grèce (en grec : Καικιλία της Ελλάδας et en allemand : Cecilia von Griechenland), princesse de Grèce et de Danemark puis, par son mariage, grande-duchesse de Hesse-Darmstadt, est née le à Tatoï, en Grèce, et décédée le près d'Ostende, en Belgique. Épouse du prétendant Georges-Donatus de Hesse-Darmstadt, elle meurt dans un accident d'avion avec plusieurs membres de sa famille en 1937.

Famille[modifier | modifier le code]

La princesse Cécile est la fille du prince André de Grèce (1882-1944) et de son épouse la princesse Alice de Battenberg (1885-1969). Par son père, elle est donc la petite-fille du roi Georges Ier de Grèce (1845-1913) et de la grande-duchesse Olga Constantinovna de Russie (1851-1926) tandis que, par sa mère, elle descend du prince Louis de Battenberg (1854-1921) et de la princesse Victoria de Hesse-Darmstadt (1863-1950).

Cécile a trois sœurs, les princesses Marguerite (1905-1981), Sophie (1914-2001) et Théodora de Grèce (1906-1969), ainsi qu'un frère, Philip (1921), l'actuel duc d'Édimbourg.

Le , la princesse Cécile épouse, à Darmstadt, le grand-duc Georges-Donatus de Hesse-Darmstadt (1906-1937), fils du grand-duc souverain Ernest-Louis de Hesse-Darmstadt (1868-1937) et de son épouse Éléonore de Solms-Hohensolms-Lich (en) (1871-1937).

De cette union naissent trois enfants :

  • Louis (1931-1937), prince héréditaire de Hesse-Darmstadt ;
  • Alexandre (1933-1937), prince de Hesse-Darmstadt ;
  • Jeanne (1936-1939), princesse de Hesse-Darmstadt ;
  • Nouveau-né (1937-1937).

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille préférée de son père, la princesse Cécile est considérée comme la plus jolie des quatre filles du couple formé par le prince André de Grèce et la princesse Alice de Battenberg[1]. Adolescente, cette beauté lui vaut d'être remarquée par la princesse Louise de Suède, qui envisage de la marier à son petit-fils, le futur Frédéric IX de Danemark, mais le projet matrimonial fait long feu[2].

À l'âge de 18 ans, Cécile épouse un cousin germain de sa mère, le prince héritier Georges-Donatus de Hesse-Darmstadt, dont la famille a été détrônée par la révolution allemande de 1918 mais a conservé une importante fortune[3]. Le couple s'installe alors au château de Wolfsgarten (en) et donne rapidement naissance à trois enfants[4].

En mai 1937, Georges-Donatus et Cécile rejoignent le parti nazi[5].

Le , le grand-duc Ernest-Louis de Hesse-Darmstadt, père de Georges-Donatus, s'éteint et le prince et sa femme lui succèdent à la tête de la maison de Hesse-Darmstadt. Peu de temps après, le frère cadet du nouveau grand-duc se marie à Londres et Georges-Donatus, Cécile, leurs deux aînés et la grande-duchesse douairière Éléonore de Solms-Hohensolms-Lich (en) prennent un avion, le , pour assister aux épousailles. Cependant, l'appareil a un accident (en) et s'écrase à Ostende, en Belgique, causant la mort de tous ses passagers[6],[7],[8], y compris un nouveau-né que Cécile venait de mettre au monde[9].

La famille grand-ducale est enterrée à Darmstadt le . Seule enfant survivante du couple princier, la princesse Jeanne est adoptée par son oncle, le nouveau grand-duc Louis de Hesse-Darmstadt. Elle meurt cependant d'une méningite le [10],[11].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Frédéric Mitterrand, Mémoires d'exil, Robert Laffont,‎ (ISBN 2221090233)
  • (en) Jonathan Petropoulos, Royals and the Reich : The Princes von Hessen in Nazi Germany, Oxford University Press,‎ (ASIN B017GCK3EM)
  • (es) Ricardo Mateos Sainz de Medrano, La Familia de la Reina Sofía : La Dinastía griega, la Casa de Hannover y los reales primos de Europa, Madrid, La Esfera de los Libros,‎ (ISBN 84-9734-195-3)
  • (en) Hugo Vickers, Alice, Princess Andrew of Greece, Londres, Hamish Hamilton,‎ (ISBN 0-241-13686-5)

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Mateos Sainz de Medrano 2004, p. 299-300
  2. Mateos Sainz de Medrano 2004, p. 300
  3. Mateos Sainz de Medrano 2004, p. 300-301
  4. Mateos Sainz de Medrano 2004, p. 301
  5. Petropoulos 2006, p. 93-94 et 136-137
  6. Mateos Sainz de Medrano 2004, p. 301-302
  7. Petropoulos 2006, p. 94
  8. Mitterrand 1999, p. 104-105
  9. (en) « Birth of Royal Infant seen as Cause of Crash », the Evening Independent,‎ (lire en ligne).
  10. Mateos Sainz de Medrano 2004, p. 302
  11. Mitterrand 1999, p. 327-328