Berthold de Bade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2009).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Berthold de Bade
Maximilian von Baden.jpg

Berthold de Bade, avec ses parents et sa sœur.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 57 ans)
SpaichingenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Père
Mère
Louise de Hanovre (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Marie Alexandra Baden (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Marguerite de Bade (en)
Maximilien de Bade
Ludwig von Baden (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction

Berthold de Bade (Berthold von Baden), né le 24 février 1906 à Karlsruhe, décédé le 27 octobre 1963 à Spaichingen.

Il fut margrave de Bade.

Famille[modifier | modifier le code]

Fils de Max von Baden et de Marie Louise de Hanovre.

Berthold de Hanovre épousa le 17 août 1931 Théodora de Grèce et de Danemark (1906-1969), fille d'André de Grèce et d'Alice de Battenberg.

Trois enfants sont nés de cette union :

Berthold de Bade appartint à la quatrième branche de la Maison de Bade, elle-même issue de la première branche de la Maison ducale de Bade. Berthold de Bade appartint à la lignée de Bade-Durlach dite lignée Ernestine fondée par Ernest de Bade-Durlach, cette lignée est actuellement représentée par son fils le prince Maximilien de Bade.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes et sources[modifier | modifier le code]

genroy.fr

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « HRH Princess Margarita of Baden », The Telegraph,‎ (lire en ligne)